Corse Net Infos - Pure player corse

Une pétition en ligne pour sauver les plages de la Côte orientale


Rédigé par Nicole Mari le Lundi 2 Décembre 2013 à 23:45 | Modifié le Mardi 3 Décembre 2013 - 00:00


La fronde, suscitée par l’étude très controversée du BRGM sur les mesures à prendre pour stopper l’érosion du littoral de la Plaine orientale, vient de franchir un nouveau palier. Faute d’être entendus par l’Etat et même par les élus locaux, les professionnels du tourisme et les riverains, confrontés, de Lupino et Solenzara, à l’épineuse problématique de la disparition progressive des plages qui bordent leur maison ou leur camp de vacances, lancent un appel à la mobilisation populaire. Ils viennent de mettre en ligne, sur le site www.change.org, une pétition intitulée : « Sauvons les plages de la côte orientale de Haute-Corse », qui a déjà recueilli 1142 signatures.


Une pétition en ligne pour sauver les plages de la Côte orientale
S'adressant au préfet de Haute-Corse, Alain Rousseau, au président du Conseil exécutif de l’Assemblée de Corse, Paul Giacobbi, et à la présidente de l'Agence du tourisme de la Corse, Vanina Pieri, ils exigent des pouvoirs publics : « la mise en œuvre rapide de mesures efficaces et concrètes pour venir à bout d’une situation qui pourrait tourner au désastre environnemental et économique ». Et invitent tous les Corses et les amoureux de la Corse à signer la pétition disponible au lien suivant :
http://www.change.org/petitions/sauvons-les-plages-de-la-c%C3%B4te-orientale-haute-corse
 
Voici le texte de la pétition :
« Depuis toujours, la population de notre région jouit de cette longue et large bande de sable qui s’étire de Lupino à Solenzara. Cette succession naturelle de plages est remarquable par ses dimensions, sa biodiversité mais aussi par son potentiel de développement économique et touristique. Cependant, depuis une trentaine d’années, cet espace subit un grave phénomène d’érosion lié à l’activité humaine qui à terme aboutira à la disparition  pure et simple de plusieurs dizaines de kilomètres de plages et de terrains arrachés à leurs propriétaires.
Ces plages sont le fruit de phénomènes géologiques longs et complexes qui ont permis leur constitution ainsi que leur maintien.
Aujourd’hui, c’est la main de l’homme qui est en passe de tout détruire.
 Les observations de terrain et les connaissances actuelles en matière d’érosion du littoral conduisent aux explications suivantes pour déterminer les causes réelles de cette catastrophe écologique et économique :
1)      La construction de plusieurs digues et ports est à l’origine des changements de courants marins qui ont pour effet de rogner les plages.
2)      L’édification de barrages hydroélectriques et de retenues d’eau le long des rivières qui se jettent sur cette côte  réduit de manière importante le transport des sédiments nécessaires au maintien des plages.
3)      Le prélèvement massif de sable et de gravier dans le lit de ces mêmes rivières amoindrit également l’apport de sédiment indispensable au maintien de ces sites.
 Il ne s’agit pourtant pas d’une fatalité. Une fois le constat posé, il est nécessaire de bien identifier les responsabilités car le temps presse et il est encore temps d’inverser la tendance afin de préserver notre patrimoine naturel commun, celui de tous les Corses.
En effet, nous sommes tous concernés : usagers du bord de mer, riverains, professionnels du tourisme, agriculteurs, fournisseurs, associations écologistes… un même objectif doit nous réunir : préserver ce vaste espace naturel qui est un bassin de vie à fort potentiel de développement économique qui représente à ce jour un millier d’emplois à l’année et plus de 4000 emplois directs et indirects durant la période estivale.
L’essentiel du débat ne doit pas être faussé par les divergences d’opinions qui existent entre les différents intéressés  car cet écran de fumée bénéficie au principal responsable : l’ETAT et ses relais régionaux : DDE, DDTM, PREFECTURE, CONSERVATOIRE DU LITTORAL …. Dès qu’il le peut, celui-ci met en avant sa souveraineté en matière de gestion du domaine public maritime.
Il est également le responsable de sa sauvegarde. C’est bien lui qui a autorisé la construction de ces digues, ports, barrages et qui cautionne encore l’extraction immodérée de sédiments le long des rivières tout en sanctionnant sans discernement ceux qui tentent de se protéger par leurs propres moyens et à leur frais des assauts de la mer, par des méthodes douces et écologiques.
Face à l’urgence,  nous exigeons des pouvoirs publics qu’ils mettent en œuvre rapidement des mesures efficaces et concrètes pour venir à bout d’une situation qui pourrait tourner au désastre environnemental et économique.
Pour mieux comprendre notre révolte, vous pouvez consulter l’étude du BRGM (Bureau de recherches géologique et minières), avec ses conclusions INSUFFISANTES (le laisser faire), ABERRANTES (recul stratégique) et DANGEUREUSES (le dragage) si cette étude devenait le document officiel pour les actions de l’Etat, ce serait une catastrophe pour notre Plaine Orientale !
Nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant : http://infoterre.brgm.fr/rapports/RP-61650-FR.pdf
MERCI DE VOTRE SIGNATURE. MERCI DE VOTRE SOUTIEN A TOUS !!!!! »
 
A lire également sur notre site :
 
- Haute-Corse : L’Etat veut-il sacrifier le littoral de la plaine orientale ?
Lien : http://www.corsenetinfos.fr/Haute-Corse-L-Etat-veut-il-sacrifier-le-littoral-de-la-plaine-orientale_a5226.html
 
- Littoral de la plaine orientale : Le Préfet rassure et met en garde
Lien : http://www.corsenetinfos.fr/Littoral-de-la-plaine-orientale-Le-prefet-rassure-et-met-en-garde_a5244.html
 
- Littoral de la Plaine orientale : Une stratégie à risques !
Lien : http://www.corsenetinfos.fr/Littoral-de-la-Plaine-orientale-Une-strategie-a-risques_a5391.html





1.Posté par bartoli le 03/12/2013 10:44
Ce n'est pas le problème environemental de la plaine orientale qui motive cette pétition mais pllutôt "la dispartion progressive des plages qui bordent LEUR maison et LEUR camp de vacances"
Donc cette pétition est mise en ligne pour protéger les intérêts de quelques particulers en mettant en avant l'intérêt général
Cela s'appelle comment déjà cette méthode ????

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85092 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40734 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344