Corse Net Infos - Pure player corse

Une convention et des marches dans toute la Corse pour lutter contre le cancer


Rédigé par le Samedi 12 Octobre 2013 à 22:50 | Modifié le Dimanche 13 Octobre 2013 - 00:19


Samedi dans les Salons Napoléoniens de la mairie d’Ajaccio, la convention « Identification et prise en charge du risque augmenté de cancer du sein et du colon en Corse» a été signée entre le Comité de la Corse du sud de la ligue contre le cancer, celui de la Haute-Corse initiatrice du projet, l’Institut Paoli Calmettes (IPC) de Marseille, l’Union régionale des professionnels de santé-médecins libéraux (URPS-ML) et l’Association Régionale Oncologie Corse (AROC). Une action mise en place et suivie par le professeur François Eisinger, spécialiste des médecines prédictives à l’IPC et très impliqué dans le dépistage et la prévention des maladies en cancérologie.


Photo Marilyne SANTI
Photo Marilyne SANTI
L’objectif de ce projet de recherche clinique,est d'identifier les familles à risque et prendre en charge de façons différentes et adaptées les personnes, dans la population Corse, qui présenteront de nombreux facteurs de risque du cancer du sein ou du colon, et ce afin de prévenir le développement de la maladie. 
Dans un premier temps,  des consultations d’oncogénétique seront organisées en différents points de l’île (Ajaccio, Bastia, Bonifacio, Calvi, Corte et Sartène), afin de sélectionner les sujets à haut risque. Le second temps sera fait de propositions à ces malades, d’un dépistage protocolisé comportant des examens plus rapprochés et plus performants que pour la population générale.
« Ce projet régional profitera à, 200 à 300 familles, concernées par ce risque augmenté de cancer. Le dépistage se fera sur une population de 50 à 74 ans, sur les femmes à sur risques dès 30 ans, et sur celle ayant eu la maladie de hodgkin et ayant été irradiées » explique Jean-Pierre Alfonsi, chirurgien et cancérologue à l’hôpital de Bastia et président de l’AROC.
Le cancer du sein reste le premier cancer chez la femme et la première cause de décès (11 886/an). Détecté à un stade précoce, le cancer peut être guéri dans plus de 90% des cas et la mammographie reste l’examen capable de dépister 90% des cancers avant tout symptôme.
Le dépistage est aujourd’hui l’arme la plus efficace contre cette maladie. Une femme sur trois n’y a pas recours ou pas régulièrement, malgré la campagne de dépistage organisée. Le bilan du plan cancer2 avance le chiffre de 53% de femmes qui y participeraient. Un chiffre aujourd’hui figé qui, selon les associations et les comités de lutte contre le cancer, nécessite de poursuivre plus que jamais la mobilisation et l’information des femmes.

Octobre Rose et Marche avec les Femmes pour la Vie à Ajaccio

La Marche pour la Vie d'Octobre Rose
La Marche pour la Vie d'Octobre Rose
Le mois d’octobre est celui de la campagne d’information et de mobilisation nationale menée par l’Institut Nationale du Cancer, en partenariat avec le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, l’Assurance Maladie (CNAMTS), la Mutualité Sociale des indépendants (RSI). Elle vise les femmes de 50 à 74 ans concernées par le dépistage organisé du cancer du sein et conseillé tous les deux ans.
Parallèlement, « La marche avec les femmes pour la vie », manifestation pour la sensibilisation au dépistage du cancer du sein, est organisée par les deux comités Corse de la ligue contre le cancer.
Le 13 octobre dans les villes de Bastia, Calvi, Saint- Florent, Aleria, Macinaggio et Ajaccio,  ces marches symboliques débuteront à 10 heures après les inscriptions qui seront possibles dès 9 heures. Il en sera de même le 20 octobre à Sartène et Propriano.
A Ajaccio le départ se fera du stade des Salines. Un ballon rose sera remis à chaque participant, un bracelet rose à chaque femme qui s’engagera à se faire dépister. Cette marche se terminera dans la convivialité Place du Diamant avec un « Spuntinu » pour tous les participants. Un stand tenu par les bénévoles  du Comité de la Corse du Sud et de la CPAM attendra les participants pour toute demande de renseignement.
La recette de cette marche, 10 euros par adulte, sera entièrement affectée au programme de recherche que le professeur Eisinger conduira en Corse, et qui sera entièrement financé par les deux comités corses de la Ligue contre le cancer. 





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40950 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348