Corse Net Infos - Pure player corse

Un scanner opérationnel avant la fin de l'année au centre hospitalier Calvi-Balagne


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 24 Février 2016 à 14:44 | Modifié le Jeudi 25 Février 2016 - 09:16


Ange Santini, maire de Calvi, président du Conseil de surveillance du Centre Hospitalier Calvi-Balagne a annoncé mercredi matin le début des travaux, dès le printemps, d'un bâtiment d'un peu plus de 100 m2 accolé à celui du service des urgences pour accueillir un scanner médical de nouvelle génération qui sera opérationnel avant la fin de l'année.


Un scanner opérationnel avant la fin de l'année au centre hospitalier Calvi-Balagne

Ce mercredi à 11 heures,  à l'occasion d'un point presse, entouré de Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’agence régionale de la Santé de Corse , Catherine Langlade, directrice du centre hospitalier Calvi-Balagne et de Félicité Mazzacami,  présidente de la commission médicale d'établissement (CME), Ange Santini, maire de Calvi, président du conseil de surveillance a officialisé une nouvelle très attendue des Balanins, celle  de l'installation au Centre Hospitalier d'un scanner médical de dernière génération.

" Ce point presse est pour nous l'occasion de vous faire part d'une avancée très importante pour l'hôpital et pour la microrégion mais aussi pour faire un point général sur l'activité de notre hôpital et ses perspectives d'évolution. Cette avancée à laquelle j'ai fait allusion, c'est celle  de l'annonce officielle de l'installation  d'un scanner en Balagne, au sein même de l'Hôpital"  a annoncé Ange Santini.
Et de poursuivre:
"Je vous rappelle que notre établissement est aujourd'hui un Hôpital de plein exercice depuis 2012. Je ne reviendrais pas sur les décennies qui ont conduit à la fois  à la création de l'Antenne Médicale d'Urgence de Calvi , à son évolution dans le temps  et  aussi  à l'aboutissement  de ce processus presque inespéré après tant d'années, à savoir la création d'un  véritable Hôpital qui aujourd'hui fonctionne bien. Il a fait la preuve dans toutes ses composantes de sa viabilité. Ce n'est pas un gadget, ce n'était pas une vue de l'esprit ni une utopie Balanine et Calvaise que de  considérer qu'en Balagne il pourrait y avoir raisonnablement la place pour un Hôpital."
"Je veux saluer  ici  l'ensemble des personnes qui se sont impliquées depuis de longues années et puis aussi il faut  bien le dire, la sagesse des élus qui , systématiquement ont  toujours réclamé ce qui était nécessaire pour la Balagne et non pas ce qui était impossible à obtenir. Il faut savoir raison garder".
Le président du conseil de Surveillance est revenu ensuite sur l'installation d'un scanner:
" A  la suite de l'autorisation que nous avons eu en juin 2014,  pour  pouvoir doter l'Hôpital d'un scanner médical au centre hospitalier Calvi-Balagne, aujourd'hui nous pouvons vous annoncer que  le permis de construire a été accordé, qu'il y a une extension du bâtiment qui va se faire pour un montant d'environ 600 000€  afin d' accueillir ce scanner dont les différents partenaires vous expliqueront le  fonctionnement .
Nous voyons que nous progressons dans le service apporté à la population dans le domaine médical. Bien sur tout n'est pas parfait, bien sur il ne faut pas se contenter de l'acquis, sûrement pas, mais dans la vie, il faut toujours savoir d'où l'on vient  et après savoir où l'on va".

Et de conclure: "Oui la microrégion de Balagne sera concrètement  dotée d'un scanner dans les mois qui viennent, le temps bien sur des procédures d'appel d'offres qui sont en cours, le temps naturellement de la construction qui n'est pas très importante et ensuite l'installation du scanner. C'est une avancée considérable pour notre population qui le mérite, au même titre naturellement que l'ensemble des populations de l'île et du territoire national".
 


Catherine Langlade rentrait plus dans le vif du sujet  du scanner à proprement parlé, non sans avoir au préalable souligné l'importance de la présence  des différents partenaires autour de la table. " Une présence qui montre à l'ensemble de la population  du soutien que nous avons nous dirigeants de l'établissement de la part du directeur de l'ARS et du président du conseil de surveillance. Ils sont discrets mais ils sont derrière, ils appuient, ils sont toujours là auprès de nous et c'est ce qui nous permet aujourd'hui d'annoncer l'arrivée de ce scanner".
Et de poursuivre : "Comme l'a dit le président du conseil de surveillance, après le feu vert délivré  en juin 20014 par l'ARS,  la procédure a suivi son cours normal. On a ensuite confié l'opération à un cabinet d'architectes et bureau d'études qui assurent le suivi de ce dossier.
La dernière étape qui est celle du dossier de consultation des entreprises nous a été remis fin Décembre 2015 et publié aussitôt, ce qui nous permet aujourd'hui de dire que nous en sommes à la phase des analyses des offres. Dans les semaines à venir nous saurons quelles sont les entreprises qui devront intervenir et le chantier pourra débuter."

Un scanner pour le service des urgences mais aussi pour le public
" Ce chantier se situe dans la zone  accolée aux urgences. le terrain a été  comme vous pouvez le voir dé végétalisé et toutes les plantations seront  replantées à l'arrière de la structure.
Le bâtiment d'un peu plus de 100 m2 sera accolé aux urgences et prise directe avec ce service de l'intérieur.
Ce scanner  aura deux vocations:  celui d'assurer les demandes en urgence (accidents et autres) et celui d'un service au public avec des rendez-vous programmés, du lundi au vendredi, de 8 heures à 19 heures.
Il y aura donc deux entrées : une par les urgences et l'autre par l'extérieur.
Aujourd'hui on peut raisonnablement penser que les travaux pourront débuter au printemps pour une ouverture annoncée avant la fin de l'année.
Le CH n'ayant pas vocation à avoir des radiologues dans l'établissement, nous aurons recours à un  mécanisme de télémédecine , en particulier de téléradiologie : plateforme organisationnelle et technique qui permettra aux radiologues locaux et déjà partenaires, comme c'est le cas pour l'Ile-Rousse, de  d'interpréter les scanners au fil de l'eau chaque jour, du lundi au vendredi. Les autres plages horaires (nuit, week-end, jours fériés)  devraient être assurées par d'autres radiologues" a ajouté Catherine Langlade.

"Notre scanner est un équipement qui correspond à la taille de l'établissement et à nos besoins. C'est  ce que l'on appelle un 16 barrettes. Il sera loué et non acheté parce que  une étude économique nous a conduit à faire ce choix plus rationnel. La maintenance sera par ailleurs comprise dans le contrat d'une durée de 5 ans.

Comme l'a souligné M. Santini, les coûts de construction et d'aménagement seront de l'ordre de 600 000€. un financement basé sur une demande d'aide à l'investissement d'équipements auprès de la Collectivité Territoriale de Corse, un autofinancement et le soutien de l'ARS.

Que vous dire d'autre si ce n'est que d'ajouter que ce scanner c'est: des délais de prise en charge et de diagnostics raccourcis, la suppression des délais de route et du risque routier, une diminution des coût de transport, une réponse aux besoins des praticiens spécialistes qui réalisent des consultations au CH Calvi-Balagne et des médecins généralistes de Balagne.

Il est clair aussi que ce scanner  ne se substitue pas  à d'autres examens comme par l'exemple l'IRM, notamment dans les cas des AVC nécessitant un transfert immédiat".


Enfin, avant de passer la parole à Félicité Mazzacami, Catherine Langlade a souligné: "Cette annonce officielle  d'installation d'un scanner est possible aujourd'hui  car parallèlement le dossier de transmission du patrimoine est quasiment abouti. C' était encore une appartenance de l'Hôpital de Bastia qui est  en cours d'être transférée à l'Hôpital de Calvi en nom propre, ce qui lui permet de récupérer le sol. C'est peut-être un détail pour la population  mais administrativement parlant   et techniquement c'est important car sans cela  on aurait des difficulté à investir ou a continuer à investir sur un bâtiment qui n'appartenait pas à l'Hôpital".

Félicite Mazzacami se réjouissait de l'installation de ce scanner "qui va nous permettre de raccourcir les délais de prise en charge notamment en matière des urgences et qui permettra aux spécialistes qui viennent en consultation d'avoir un diagnostic rapide. Ce scanner est pour nous une véritable avancée".

 

Jean-Jacques Coiplet: "Un Hôpital qui a du coeur et de la raison"
Jean-Jacques Coiplet, directeur de l'ARS de Corse soulignait le grand plaisir qu'il avait à chaque fois à venir en Balagne et particulièrement dans ce Centre Hospitalier de Calvi-Balagne qui était attendu par la population.
"Aujourd'hui, ce CH montre qu'il correspond à un vrai besoin. On le doit à la détermination de quelques uns, je pense notamment au Dr Ryckewaert, à d'autres médecins, à votre Maire Ange Santini qui y a toujours cru, qui s'est battu battu, mobilisé, pour faire en sorte que  ce Centre Hospitalier voit le jour.
Ce scanner  complète  la réponse aux besoins et qui va aider les professionnels de santé au diagnostic.
Le CH Calvi-Balagne a aussi un  rôle important à jouer avec  l'ensemble de ses partenaires qui aspirent à avoir un plateau technique à proximité.
C'est un Hôpital dynamique, qui avance, j'en  profite  aussi pour saluer l'action de Madame Langlade et de toute son équipe.
A chaque fois que je viens je suis toujours ébahi par l'architecture de ce bel Hôpital  de proximité au bon sens du terme.
Dans cet Hôpital  à taille humaine il y a du coeur et de la raison.
Dans ce projet Régional de santé  de 5 ans qui va se terminer d'ici la fin de l'année,  nous avions prévu  de passer de 2 à 7 scanners et  d'aboutir à 5 IRM, c'est fait".

En fin de réunion, un autre point était fait sur l'activité du CH en chiffres avec une augmentation de l'offre de soins et consultations: des partenariats publics et privés; un nombre de consultants qui passe de 5 690 en 2013 à 9 066 en 2015

un nombre de passage aux urgences en progression constante: 11232 en 2013, 11 861 en 2014 et 12 508 en 2015

une activité "T2A" en progression avec une valorisation des GHS progressant de 207 813€  entre 2014 et 2015, malgré une capacité d'accueil stable (8 lits de médecine, 2 lits d'UHCD et une salle de déchocage

des flux de rétrocession importants et constants.
Le CH emploi au total 87 personnes dont une dizaine de médecins.

Enfin, à noter que dans les perspectives d'avenir, le CH Calvi-Balagne souhaite passer de  8 à 12 lits de médecine et entreprendre des travaux de réaménagement des locaux.






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 18:38 Le rendez-vous de "La table ouverte" à Calvi

Mardi 6 Décembre 2016 - 15:06 Âne corse : Hè nata Muvrella

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85383 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40839 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346