Corse Net Infos - Pure player corse

Un programme d'aides pour les commerçants et artisans de la Communauté de communes du bassin de vie de L'Ile-Rousse


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 13 Novembre 2015 à 23:07 | Modifié le Lundi 16 Novembre 2015 - 22:51


la Communauté de Communes du Bassin de Vie de L'Ile-Rousse a procédé ce vendredi 13 novembre , salle du conseil municipal de L'Ile-Rousse à l'installation du comité de pilotage et de la commission d'attribution des aides dans le cadre du dispositif FISAC (Fonds d'Intervention pour les Services l'Artisanat et le Commerce).


Un programme d'aides pour les commerçants et artisans de la Communauté de communes du bassin de vie de L'Ile-Rousse

La mise en place du comité de pilotage et de la commission d'attribution des aides, dans le cadre du Fisac s'est déroulée, vencdredi, à 14 heures à l'hôtel de ville de l'Ile-Rousse, en présence  des représentants de la CCBVIR, de Frédéric Guglielmi, secrétaire général  de la sous-préfecture de Calvi....

«  Le commerce et l’artisanat sont essentiels à la qualité de vie et à l’animation de nos centres villes et villages. C’est pourquoi nous avons voulu initier dans le cadre de notre compétence Développement économique un véritable programme d’actions au travers du Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce. Le FISAC constituera un puissant levier pour soutenir les artisans et les commerçants du territoire de la communauté de communes du bassin de vie de L'Ile Rousse » devait dire en ouverture Paul Lions, président de la Communauté de communes du bassin de vie de l'Ile-Rousse.
Rappelons que ce dispositif est initié par l'Etat.


Que faut-il en retenir et quelles actions finance le FISAC?
 Le Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce (FISAC) permet de financer des opérations très diverses. Elles peuvent être collectives et concerner un ensemble d'entreprises d'un secteur géographique déterminé, ou conduites par des collectivités territoriales ou encore individuelles. Ces dernières concernent les entreprises commerciales, artisanales ou de services, répondant à certaines conditions être implantées dans une commune de moins de 2 000 habitants et réaliser un chiffre d'affaires hors taxes de 800 000 euros maximum.

Ces opérations peuvent viser, en milieu rural la construction ou la rénovation de locaux commerciaux, la relance de l'activité commerciale par des plans de communication, ou la modernisation des halles et marches.

En zone urbaine, dans le cadre d'un plan d'action commerciale, il peut s'agir de rénovation de centres commerciaux de proximité, du recrutement d'un animateur ou d'un assistant technique au commerce, d'amélioration de l'accès et de la signalisation des équipements commerciaux, ou d'actions collectives de communication et d'animation (si les associations professionnelles concernées apportent aussi leur participation financière).
Le remplacement d'équipements obsolètes ou amortis n'est pas, en principe, éligible aux aides du FISAC. Toutefois, ils peuvent être financés s'ils participent au maintien d'une activité ou d'un service de proximité en zone rurale.
La CCBIR bénéficiant de cette aide, après plusieurs années de réflexion a signé une convention avec l’Etat et vient de recruter sa chargée de mission.

Le FISAC vient donc de rentrer dans la phase opérationnelle de sa première tranche 2015-2016.
Le budget global des actions planifiées est de 212 415€ en fonctionnement et de 687 056€ en investissement sur trois ans, repartis entre l'Etat via le FISAC, la Communauté de Communes et l'Association de commerçants (8 %), la Chambre de commerce et d'industrie et la Chambre de métiers et de l'artisanat.
En contrepartie de subventions importantes : 78 458€ en fonctionnement et 88 006€ en investissement.
Certaines actions vont dès aujourd’hui voir le jour comme l’édition d’un guide répertoire des commerçants et artisans, la mise en place d’ un vaste programme d’animations commerciales dès Noël prochain, la prise de fonction de la chargée de mission, sans oublier des aides directes accordées à des commerçants ou artisans pour la rénovation de leur vitrine, la mise en accessibilité de leur fonds… avec 20% de subvention.

Ce fonds peut également aider à financer des études permettant de mieux cerner le devenir des secteurs du commerce ou de l'artisanat.

Un travail partenarial s’engage donc à présent entre les différents partenaires pour faire de ce FISAC un élément majeur du développement du territoire île-roussien.

Pour plus de détails, un service se tient à disposition aà la CCBVIR.
Le COPIL est composé de:

Paul LIONS Pdt CCBVIR - Présent), sous-préfet de Calvi (représentée par le secrétaire général Frédéric Guglielmi), Antoine PIACENTINI (Pdt Chambre des métiers 2B - Présent), Antoine ROSSI (CCI 2B représentant Paul TROJANI - Présent), Nicole SPINOSI-Cathy CASTELLANI (CCI 2b - Présentes), Franco FARSETTI (Pdt ACAIR - Présent), Joseph LUCIANI (DIRECCTE 2B - Présent), Bernard ACQUAVIVA (élu CCBVIR - Absent excusé), Josée MARTELLI (Vice Pdte CCBVIR - Présente), Pierre POLI (Vice Pdt CCBVIR - Présent), René SAVELLI (Pdt Commission Dvlpt Eco CCBVIR - Présent), Jean Michel DE MARCO (Dir. Office tourisme intercommunal - Présent), Francois ANTONIOTTI (Vice Pdt CCBVIR - Présent), Marie Dominique GIOCANTI MALASPINA (Elus CCBVIR - Absente), Catherine MAUREL (Chargée de mission FISAC - Serv. Développement - CCBVIR), Olivier FRANCESCHINI (Resp. du Développement - CCBVIR).




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85531 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40946 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348