Corse Net Infos - Pure player corse

Un nouveau Super U à Biguglia : 15 demandeurs d'emploi parmi les 21 emplois créés


Rédigé par le Jeudi 1 Octobre 2015 à 23:05 | Modifié le Vendredi 2 Octobre 2015 - 16:37


On l'habitude de se focaliser sur les chiffres du chômage qui ne cessent de grimper. On parle beaucoup des initiatives qui tendent à infléchir cette mauvaise courbe. Et pourtant... A Biguglia l'avènement et la prochaine ouverture d'un Super U, attestent du succès des projets portés par des chefs d'entreprise qui arrivent avec leur "vécu", menés avec, notamment, le soutien du Pôle Emploi de Bastia à partir des mesures favorisant l'embauche.


Vincent Fedi (à gauche) aux côtés de Dominique Gatti et de l'ensemble des représentants des organismes qui ont accompagné VINPHI dans son entreprise. debout à droite Luce Leca, la directrice générale adjointe de Vinphi
Vincent Fedi (à gauche) aux côtés de Dominique Gatti et de l'ensemble des représentants des organismes qui ont accompagné VINPHI dans son entreprise. debout à droite Luce Leca, la directrice générale adjointe de Vinphi
Dominique Gatti,  directrice de Pôle Emploi de Bastia, n'a pas manqué de se réjouir de la chose, jeudi matin à l'heure de faire part de la bonne nouvelle dans un  contexte qui est très peu favorable pour les demandeurs d'emploi.
Et pourtant...
Dans cette région bastiaise, où le taux de chômage a augmenté de 10% en un an, il est des hommes et des femmes qui ont un cœur.
Non, ce ne sont pas des philanthropes. Vincent Fedi, qui sera bientôt un retraité de la banque, a créé il y a quelques temps le groupe VINPHI qui se consacre a des activités de distribution. Il a pour ambition l'ouverture de magasins à Biguglia - ce sera effectif le 7 Octobre - à Zonza et Porto-Vecchio dans les 2 ans.

Mais son ambition, qui est aussi celle de Philippe Antognetti, est de créer un magasin différent.
"Notre volonté est de nous démarquer pour pallier l'image contrastée de la grande distribution" a t-il expliqué en précisant que le projet d'entreprise avait avant tout bâti "sur la notion de respect".
"Respect des gens, des clients, des femmes et des hommes qui constituent le magasin et respect des produits de notre terre" a t-il encore ajouté.

Et puis il y a ces embauches. 21 nouvelles au total, dont 18 en contrat à durée indéterminée, tous à temps plein, à l'exception d'un, et pourvus pour l'essentiel en local. Et grâce à des mesures favorisant l'embauche,15 futurs salariés de l’enseigne, demandeurs d'emploi, ont suivi une formation financée dans le cadre d’une préparation opérationnelle à l’emploi de 3 semaines auprès d’un centre de formation externe et en interne.
À l’issue de ces formations individualisées, des emplois d’avenir, des contrats initiative emploi et des contrats de génération ont été signés.
Pour Vincent Fedi et Luce Leca, directrice générale adjointe de VINPHI, ont salué ce  ce soutien "qui a permis de recruter en local, dans notre bassin d'emploi, des candidats motivés, de tout horizon, de tout âge avec des parcours divers, et qui ont su adhérer à notre projet d'entreprise. Nous avons complété leur socle de compétences de façon à ce que tout le monde arrive à son poste formé et opérationnel. " 

Et ce faisant, grâce à Pôle Emploi, la Mission Locale, Cap Emploi, le Forco et Agostini Formation, le groupe a aidé ceux qui sont "dans la difficulté, au chômage". "Nous avons décidé, malgré la taille modeste de notre entreprise d'ouvrir des emplois à tous ceux qui sont motivés quel que soit leur profil". Cela pour le volet social.
Mais il y a aussi un volet économique : "Avec les autres commerçants de la commune, nous ne voulons pas être un énième magasin sur un parking, nous voulons être un moteur, un fédérateur et un créateur de valeur pour tous".
Le message des dirigeants de Vinphi a été entendu. Tous les partenaires qui l'ont accompagné dans sa démarche n'ont pas manqué de le saluer. Et se sont félicités de sa réussite : Pôle Emploi bien sûr. La Mission Locale. Cap Empoi. Le Forco, etc...
Les premiers, bons effets, de l'avènement du Super U de Biguglia seront visibles dès le 4 Octobre au rond-point d'Ortale de Biguglia !

6 parmi les 21

Aline Lutin, qui a travaillé dans l'électronique, la vente, la restauration ou comme aide-maternelle, s'est retrouvée au chômage à 56 ans. "J'ai connu une période difficile, de doute, car à mon âge, je pensais ne plus pouvoir retrouver un travail stable". Elle s'est inscrite à Pôle emploi en décembre 2014. Et a été contactée pour un poste d'hôtesse au Super U. "Ça a été une bénédiction pour moi, surtout à mon âge!" Depuis elle a suivi une formation de 28 jours pour être opérationnelle dans son nouvel emploi.

Antoine Aïello a été recruté comme employé de rayon. Il était "tourneur en céramique " au centre des arts du feu de Francardu. A sa fermeture il s'est retrouvé au chômage. La cinquantaine et père de 3 enfants il n'a plus eu l'opportunité d'exercer son métier. Après avoir travaillé pendant 5 ans "par-ci et par là", il a reçu une offre de Pôle Emploi pour d'occuper ce poste. ll n'a pas hésité à se reconvertir  : "Les conditions, poste à temps plein en CDI, m'ont poussé à postuler car, 55 ans, j'ai  vu passer peu d'offres de ce type" 

Christophe Thereau aura la charge et de superviser les rayons de produits carnés et de la fromagerie emballée sur place. A 52 ans, il a fait toute sa carrière dans la viande. "Dans ma famille, ont est boucher de père en fils". Aujourd'hui un nouveau challenge s'offre à lui : mettre en place un rayon "Boucherie" à haute valeur qualitative à Biguglia. Seront proposés la viande de bœuf "Black Angus", de la charolaise, de la viande de Bavière. Mais la viande corse ne sera pas absente des rayons : "Il y aura du veau, bien sûr, ou de l'agneau de lait aux périodes de Noël."

Laurent Nesme est le directeur du Super U de Biguglia. Marié à une Corse depuis 25 ans qui a fait, pour l'essentiel, sa carrière à l'étranger a été aussi directeur du Géant Casino de Toga pendant 5 ans. Aujourd'hui il revient en Corse avec un challenge : créer un bon esprit d'équipe, investir dans les produits frais de qualité et pour mobiliser tout le monde autour du projet d'entreprise : le respect. " C'est désormais notre slogan : rispettu di a ghente, rispettu di i cliienti, rispettu di i prudutti nustrali"

Léria Santini a 25 ans. Avec son BEPC Vente elle avait trouvé un emploi de manutentionnaire mais a du s'arrêter pour raisons médicales. Reconnue comme travailleuse handicapée, elle s'est retrouvée au chômage. Prise en charge par Pôle Emploi et Cap Emploi qui l'ont beaucoup soutenue dans sa recherche d'emploi,  elle n'a pas hésité à rejoindre la nouvelle structure quand on lui a proposé d'occuper un poste d'hôtesse d'accueil : "C'était une aubaine pour moi de trouver un poste directement en CDI et à temps plein"

Mégane Cesarini, 23 ans, est titulaire d'un BEP couture mais elle a du passer par de nombreux petits boulots - vente, restauration, boulangerie -avant que la Mission Locale de Bastia n'évoque l'ouverture du Super U. Recrutée chez elle - à Biguglia - elle s'occupera notamment du rayon "cosmétiques et produits d'hygiène" elle a décroché en même temps son premier CDI à temps plein. "Avoir, enfin, un emploi en CDI à temps plein et à côté de chez moi, c'est génial". Après 28 jours de cours  chez Agostini formation, elle est fin prête à faire face aux exigences de son emploi.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 22:50 Air Corsica : 69 000 places à 39 € !

Lundi 5 Décembre 2016 - 23:37 I soldi corsi… C’est pour bientôt !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4065 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3594 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 10