Corse Net Infos - Pure player corse

Un neuvième assassinat en Corse : Le jardinier tué par balles à Tiuccia


le Mardi 9 Avril 2013 à 09:15 | Modifié le Jeudi 11 Avril 2013 - 01:08


Un homme a été mortellement blessé par balles, mardi, en début de matinée à Tiuccia. Les faits se sont produits vers 8h30. L'homme qui était au volant de sa voiture a été atteint à plusieurs reprises à la tête et au thorax. L'alerte a été rapidement donnée et les secours se sont vite organisés pour porter assistance à l'homme âgé d'une quarantaine d'années victime de ce nouvel acte de violence. En vain. Quelques instants après les faits on apprenait, que Didier Raffini, 46 ans, un jardinier employé dans un hôtel de la région n'avait pas survécu à ses blessures.


Le véhicule de la victime passé au peigne fin. (France3 Via Stella)
Le véhicule de la victime passé au peigne fin. (France3 Via Stella)
Il était 8h30 ce mardi matin à l'heure où Didier Raffini se rendait à son travail, à Calcatoggio, au volant d'une Fiat Panda. Au moment où il allait emprunter l'embranchement de Pevani le véhicule était la cible de tirs nourris. Des tirs effectués au fusil de chasse et au pistolet automatique.
Touché une fois à la tête et quatre fois au thorax, Didier Raffini, rapidement pris en charge par les secours, devait cependant succomber à ses blessures au terme son transfert au centre hospitalier de la Miséricorde d'Ajaccio en hélicoptère. Un automobiliste qui circulait derrière lui - il a été entendu à ce titre par es enquêteurs - et qui avait tenté de le secourir, avait alerté les secours.
 
Différend d'ordre privé ?
Les investigations démarraient aussitot. Confiée à la section de Recherche de la gendarmerie d'Ajaccio elle permettait d'établir qu'outre les impacts relevés sur le corps de la victime, trois projectiles avaient atteint la portière côté conducteur, un autre la portière côté opposé et une dizaine le côté droit du pare-brise de son véhicule, preuve que Didier Raffini, comme cela fut établi plus tard, avait fait l'objet de tirs croisés.  
Un fusil d'un côté, un pistolet automatique de l''autre. Deux tireurs au moins donc. Des tirs ciblés qui touchent la victime à la tête et au thorax. Le modus operandi interpelle. 
En tout cas la détermination dont on fait preuve les hommes qui ont décidé d'ôter la vie à Didier Raffini, laisse à penser que ce que ses tueurs lui reprochaient dépassait, peut-être, le simple différend d'ordre privé qui tourne mal, comme pouvaient le penser, dans un premier temps, les enquêteurs.

Qui et pourquoi ?
Alors qui ? Et pourquoi ?
Aux gendarmes de la SR  d'essayer de le déterminer en se penchant sur notamment sur la personnalité et le passé de la victime.
Didier Raffini, connu pour des faits mineurs, n'avait aucun lien avec le grand banditisme et sa véritable exécution  ne semble avoir aucun rapport avec les assassinats précédents.
L'autopsie de la victime aura lieu mercredi à l'hôpital d'Ajaccio
Ce meurtre est le neuvième homicide recensé en Corse depuis le début de l’année, dont le dernier - celui de Sébastien Gros - remonte à cinq jours à Bonifacio.  
Une information judiciaire pour assassinat a été ouverte dans cette affaire. L'instruction à été confiée à la juge ajaccienne Charlotte Dauriac.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:58 Ajaccio : Un poids-lourd se couche dans un rond-point

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41488 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33692 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37