Corse Net Infos - Pure player corse

Un colloque sur le thème « Hôpital public et laïcité : réalité et questionnements » à Bastia


Rédigé par Philippe Jammes le Jeudi 21 Septembre 2017 à 20:09 | Modifié le Jeudi 21 Septembre 2017 - 22:05


Le comité d’éthique territorial de Haute Corse*, regroupant les hôpitaux de Bastia, Calvi Balagne et Corte-Tattone, organisait ce jeudi un colloque ayant pour thème : « Hôpital public et laïcité : réalité et questionnements ».


 Un colloque sur le thème « Hôpital public et laïcité : réalité et questionnements » à Bastia
Le comité d’éthique est une instance pluridisciplinaire composée de professionnels de la santé et de personnes choisies pour leurs compétences et leurs intérêts pour les problèmes éthiques.
L’éthique médicale, également appelée bioéthique, se penche entre autre sur le sens du soin, la fin de vie, la maîtrise de la procréation… Le comité a pour mission d’identifier les problèmes éthiques rencontrés dans un établissement, favoriser la réflexion sur le sens du soin, de produire des avis ou des orientations, de diffuser en interne des réflexions et des recommandations.  Il n’est toutefois pas compétent pour trancher ou examiner des différents entre personnes ou pour traiter les contentieux médicaux et soignants de l’institution.   


Sous l’égide du président du comité d’éthique territorial, le Dr Paul-Julien Venturini,  ce colloque s’est déroulé avec la participation et interventions  d’Emile Zuccarelli, ancien ministre de la fonction publique (« Fonction publique et laïcité »), Michel Barat, ancien recteur de l’académie de Corse (« Fait religieux et laïcité »),  Ghjacumu Thiers, écrivain et universitaire (« Société corse et laïcité »), Pascal Forcioli, directeur du centre hospitalier de Bastia (« Hôpital et laïcité), et Antoine Tardi, directeur-adjoint du centre hospitalier de Bastia en charge des droits du patient («Droits et devoirs des usagers et laïcité ») . 


 Depuis plus d’un siècle la laïcité est le fondement de l’organisation administrative de la France. Difficilement admise  lors de la création de l’école laïque en 1880 ou lors de la séparation des Eglises et de l’Etat en 1905, des remises en causes se sont faites jour au travers de situations nouvelles et socialement vives. 
La médecine actuelle s’est développée à l’hôpital en l’éloignant de sa vocation d’hospice. De fait, si les malades ont pu bénéficier de grands progrès, fruits d’une médecine scientifique et d’une organisation adaptée aux bouleversements, cela est aussi et d’abord lié à la mutation de la société qui a permis de lever les interdits liés aux dogmes pour libérer la connaissance scientifique. 
Mais la technique a ses limites et le malade peut être en quête d’une dimension spirituelle qui est à prendre en considération par les personnels de santé dans les établissements publics, notamment au sein des aumôneries. Cette mission a ainsi été confiée à des agents de la fonction publique hospitalière se devant de respecter la stricte impartialité religieuse car il s’agit d’une obligation inhérente à la mission de service public des hôpitaux. 


Les droits des malades sont respectés, l’exercice de leur culte est libre dans le cadre du respect de l’intimité des autres malades. La prise en charge est individuelle et se fonde sur le consentement éclairé, ce qui peut impliquer de mieux connaître la culture du patient pour définir avec lui les soins à prodiguer pour sa santé. Le libre choix du médecin par le patient s’inscrit néanmoins dans les limites du possible, et l’urgence vitale sera logiquement privilégiée. L’organisation de l’Hôpital est fondée sur les lois de la République et s’y applique donc l’égalité entre homme et femme telle que définie par la Constitution sans tolérer de discrimination. 
Comprendre les éléments porteurs de contradictions apparentes doit pouvoir aider les personnels des hôpitaux publics à mieux assurer leurs missions dans un respect réciproque de leurs droits ainsi que de ceux des patients. 
CNI a rencontré le Docteur Paul-Julien Venturini, président du comité d’éthique territorial de Haute Corse…..  
----
*Comité d’Ethique :  04.95.59.10.55  -  E-mail : comite-ethique@ch-bastia.fr





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Poste de L'Ile-Rousse : Un protocole de sortie de crise proposé aux grévistes https://t.co/VDlZ2GxdUU https://t.co/qqTxrB5ksC
Mercredi 18 Octobre - 21:59
Corse Net Infos : Octobre Rose : Des étudiants du Lycée Nicoli de Bastia se mobilisent https://t.co/53xMGh0D9m https://t.co/SP2Rcm2Z0w
Mercredi 18 Octobre - 19:56
Corse Net Infos : Pollution dans les ports : La Corse pourrait devenir un territoire d’expérimentation https://t.co/FJXi8EOvLn https://t.co/rzWu5yuRog
Mercredi 18 Octobre - 19:36
Corse Net Infos : Sartene et Olmeto classées communes touristiques https://t.co/PBywSl6NMa https://t.co/mRtblxYLCS
Mercredi 18 Octobre - 19:31


Newsletter






Galerie
Pierre-Antoine Gatier, architecte
Le président coupe le ruban
GFCA-Poitiers
GFCA-Poitiers
Collège Maria Ghjentile
Collège Maria Ghjentile
comunauté
Mairie de Propriano
Arte Mare
Arte Mare
IMG_3483
IMG_3482
IMG_2896
IMG_2895
Finosello
Finosello