Corse Net Infos - Pure player corse

Un Spaziu « Identità è Demucrazia » in Piaghja Urientale


Rédigé par le Samedi 20 Décembre 2014 à 23:43 | Modifié le Dimanche 21 Décembre 2014 - 00:12


Un Spaziu « Identità è Demucrazia » in Piaghja Urientale vient d'être porté sur les fonts baptismaux. Il nous a fait parvenir les raisons qui ont motive cette démarche.


Un Spaziu « Identità è Demucrazia » in Piaghja Urientale

Depuis plusieurs semaines ont lieu sur le Fium ́Orbu, des rencontres régulières entre des militants de toutes les tendances du mouvement national et issus de l'ensemble des communes de la région. Ensemble, nous avons fait le constat de la progression considérable du mouvement national au cours des dernières années, qui en fait désormais une force politique incontournable sur l'échiquier politique insulaire.  Une phase actuelle d’accès aux responsabilités, qui impose un devoir de cohérence et de travail dans les territoires. Nous avons également analysé certaines de nos carences, avec notamment des difficultés récurrentes de dialogue et des incompréhensions sur le plan national. Au terme de ces réunions, sur notre territoire qui est un symbole dans l’histoire de notre famille politique de combat mais aussi de réconciliation, nous avons décidé de créer un espace politique de dialogue et de débat permanent sur la base des valeurs et principes qui fondent notre vision commune pour la Corse à savoir : 
-L’identité dont les jalons pour la préserver ont été posés par l’Assemblée de Corse au travers de l’ensemble des délibérations votées ces dernières années et qui ne peuvent être dissociées les unes des autres  
-La démocratie avec un changement profond des pratiques politiques et la modernisation de nos institutions 

 

L’espace « Identità è Demucrazia » que nous lançons aujourd’hui ne nous appartient pas. Il est ouvert, sans exclusive, il aura pour vocation d’être un laboratoire d’idées et sera un véritable lieu de convergence pour chaque citoyen qui se reconnait à l'échelle du territoire dans les évolutions politiques en cours et dans cette conception transparente de la politique.
Il sera aussi une force capable de s’organiser sur le terrain pour faire face aux blocages politiques et constitutionnels actuels. 

 

La Corse connaît aujourd’hui de grandes mutations politiques qui doivent permettre aux nationalistes et aux progressistes de notre pays de prendre leurs responsabilités et de se hisser à la hauteur du défi politique qui leur est lancé pour défendre les intérêts du peuple corse et de notre pays

Lors des dernières élections territoriales, la famille nationaliste a représenté près de 40% de l’électorat dans notre territoire. D’autre part, la seconde ville de l’île, symbole jusqu’en mars dernier du conservatisme rétrograde, est désormais administrée par un maire nationaliste. Au niveau consulaire, la Chambre Régionale d’Agriculture est présidée par un membre de notre famille politique. 
Cette dynamique a entrainé une évolution politique qui se poursuit actuellement à la Collectivité Territoriale de Corse sur la base des idées et des propositions défendues par la famille nationaliste.
On peut y voir le signe de la volonté croissante de notre peuple pour inverser le cours de l’histoire et le déclin de notre identité. 

 

La Corse est en train de changer et semble vouloir construire collectivement un destin plus compatible avec son histoire et son identité. 
Après long un travail d’expertise, de concertation et de débats, qui arrive aujourd’hui à son terme une large majorité des élus de la Corse, pour la première fois de notre histoire contemporaine, en dehors de toute considération partisane, a manifesté sans ambigüité, sa volonté d’engager un processus politiquevisant à garantir la libre détermination par les institutions corses de ses choix de développement culturel, social et économique (transfert de compétences en matière fiscale ;co-officialité de la langue corse; évolution statutaire nécessitant une révision de la Constitution française; statut de résident ;PADDUC ; Collectivité unique). 

 

De plus, le 25 juin dernier, le FLNC a annoncé s’engager de façon unilatérale dans « un processus de démilitarisation et une sortie progressive de la clandestinité sans préalable et sans équivoque »saluant l’adoption par l’Assemblée de Corse de mesures en faveur du peuple corse et bouleversant profondément le contexte politique de notre pays. 
Face à cette volonté pour sortir la Corse du marasme socio-économique et politique, l’Etat joue clairement la carte de la tension et du mépris alors que tous les voyants sont au vert pour un traitement de la question corse. 
Face à cette situation de blocage total et ces tentatives de déstabilisation de la part de l’Etat, il appartient aux nationalistes, aux progressistes et aux forces vives de notre pays de se mettre en ordre de marche, afin d’opposer un front uni et cohérent dans la durée, pour gagner le rapport de force politique engagé par Paris au service de la solution politique pour la Corse.

 

Notre territoire du Fium’orbu et plus largement de la Plaine Orientale a toujours été précurseur dans la lutte pour le progrès et la défense des intérêts des corses (refus de la spoliation foncière par exemple) mais aussi du rassemblement (réconciliation de la famille nationaliste avec les accords de « Migliacciaru » notamment). 
Dans le domaine sociétal, les nationalistes et les progressistes ont toujours su se mobiliser pour améliorer le cadre de vie et développer cette région du rural (lycée, agriculture, structures et équipements sanitaires...). 
Dans le fil historique de ces initiatives majeures qui ont émanées du Fium’orbu, il est désormais nécessaire de décliner politiquement à l’échelle de notre territoire, la tendance évolutionniste qui s’est faite jour en Corse au cours de ces dernières années. 
Il est de notre devoir, au service des intérêts de notre région et de ce pays, de nous rassembler 
dans un espace de dialogue que l’on propose d’appeler « Identità è Demucrazia ». De manière à travailler en commun au-delà des clivages, pour créer ensemble le rapport de force sur le terrain et faire aboutir les aspirations majoritaires de la Corse. Pour cela, depuis plusieurs semaines de nombreux militants, sympathisants et responsables politiques de toutes les tendances de ce territoire se réunissent et échangent pour analyser la situation politique et construire une plate-forme de convergence qui s’inscrira sur la durée. 

 

Cette démarche unitaire a vocation à s’amplifier au cours des prochains mois pour défendre les intérêts de notre territoire (notamment par la création d’une entité de Santé Publique d’Urgence prenant en compte la désertification médicale et permettant de résoudre le problème des gardes médicales) et de la Corse (en nous organisant politiquement et sur le terrain pour que l’Etat accepte les propositions de l’Assemblée de Corse qui est la représentation élue de la Corse). 
Une étape de ce rassemblement pourrait être les échéances départementales de mars 2015, si éventuellement elles devaient être organisées, et qui sont l’exemple parfait du travail considérable qui nous attend.
En effet, alors que la plupart des élus de la Corse demandent un report de ces échéances, avec en perspective la création d’une Collectivité Unique, l’Etat est dans une position de fermeture et de refus du jeu ce qui peut légitiment nous amener à penser que ces élections pourraient malheureusement avoir bien lieu.
Nous considérons que l’organisation de ces départementales en mars 2015 par l’Etat procède d’un calcul politicien visant à retarder le plus possible une nouvelle réforme architecturale pour la Corse. 
Néanmoins, si le calendrier électoral devait rester en l’état, nous préconisons pour l’ensemble de notre territoire le rassemblement des familles nationalistes et progressistes dans des démarches unitaires d’ouverture. Afin de permettre à cette volonté démocratique d’évolution d’aboutir le plus rapidement possible.

Vous l’aurez compris, face aux innombrables attaques de plus en plus fréquentes et rapprochées dont font l’objet la Corse et son peuple, il s’agit de réaffirmer haut et fort que nous sommes fiers de notre identité et que nous allons nous battre pour que la démocratie soit respectée par l’Etat ! 

 

Nous appelons donc l’ensemble de nos concitoyens à rejoindre dès à présent « u Spaziu Identità è Demucrazia » qui est ouvert à l’ensemble des corses qui se reconnaissent dans ces objectifs :  

- Un soutien politique affirmé aux délibérations de l’Assemblée de Corse sur le transfert de la compétence fiscale (arrêté Miot notamment), la co-officialité, le statut de résident, l’inscription de la Corse dans la Constitution, le PADDUC ; Collectivité Unique 
- Un rassemblement unitaire des nationalistes et des progressistes, capable de se mobiliser sur le terrain dans la durée, pour obliger l’Etat à sortir de sa position actuelle de déni de la démocratie corse et permettre la mise en place d’un processus de dialogue dans le temps, au-delà des gouvernements successifs, afin que la volonté populaire corse soit respectée et que les délibérations de la représentation démocratique élue de la Corse soient appliquées ; 
- Une candidature unitaire entre les nationalistes et les progressistes aux élections départementales de mars 2015 avec comme objectif une moralisation de la vie publique corse et une attribution dans la transparence des aides aux citoyens et aux communes ;
- L’amplification de la démarche pour permettre à notre territoire de se développer en le dotant des équipements structurants dont il a besoin (notamment au niveau sanitaire) et pour impulser une dynamique de revitalisation de l’intérieur (en soutenant activement les projets de développement sur nos communes de montagne).
---
Infos
mail :identitademucrazia@gmail.com Tel :0620846800 ou 0616752141




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85439 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40893 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346