Corse Net Infos - Pure player corse

Ultimatum en Haute-Corse, condamnation et exigences en Corse-du-Sud


Rédigé par le Lundi 7 Juillet 2014 à 15:08 | Modifié le Mardi 8 Juillet 2014 - 10:59


Tout le monde veut la même chose mais les termes et les arguments employés sont parfois différents et plus développés selon que l'on se situe d'un côté, ou de l'autre, du col de Vizzavona. En Haute-Corse, on a simplement lancé un nouvel ultimatum demandant la libération du Kallisté pour ce mardi à 18 heures. Dans le cas contraire on manifestera, encore une fois, devant la préfecture de Haute-Corse. Dans le Sud on a la même exigence mais, en sus, on a tenu à condamner de façon ferme les actes inqualifiables commis à la préfecture de Bastia, à être associé à la gestion des flux de passagers et de marchandises, mais aussi, à demander à l'Etat de songer aux conséquences fiscales, sociales et bancaires qui, fatalement, découleront de la situation. Les textes des deux CCI.


Ultimatum en Haute-Corse, condamnation et exigences en Corse-du-Sud

L’ensemble des représentants du monde socio-économique de Haute-Corse présent aujourd’hui à la Chambre de Haute-Corse envoie un dernier ultimatum, afin que le Kallisté soit enfin libéré et qu’un quai sécurisé à Marseille nous soit dédié.

Cet ultimatum prend fin demain, mardi 8 juillet à 18 heures.

Si nos demandes réitérées n’étaient pas entendues, nous appelons l’ensemble du monde socioprofessionnel, du monde agricole et la société civile à une mobilisation générale mercredi 9 juillet à 10 heures devant la Préfecture de Haute-Corse.
---
CCI Territoriale de Bastia et de la Haute-Corse, CCI Territoriale d'Ajaccio et de Corse-du-Sud, Chambres d'agriculture Haute-Corse, Corse-du-Sud, régionale, syndicat professionnel des transporteurs, Cercle des grandes maisons, Umih, Sptac, BTP Haute-Corse,BTP Corse-du-Sud, Medef de Corse, Géant Casino de Corse, Leclerc, Système U, Moby Lines
   
Les organisations socio-professionnelles réunies à la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Ajaccio et de la Corse-du-Sud  sous la présidence de Nathalie Carlotti et d’Antoine Mondoloni, Président de la CCI de Corse après un échange par visio-conférence avec les socio-professionnels de Porto-Vecchio demandent:

- Une condamnation ferme des actes inqualifiables commis à la Préfecture de Haute-Corse contre les socio-professionnels et qui doivent être sanctionnés,

- La libération sans délai du Kallisté inacceptablement bloqué à Marseille ainsi que la libération du Port de Marseille,

- Afin de gérer les flux de marchandises et de passagers, principale urgence, que les transporteurs soient associés quotidiennement aux besoins concrets de leurs clients dans le cadre des cellules de crise jusqu'au retour à une situation normale,

- Que d'ores et déjà des engagements fermes soient pris aux plans fiscal, social, bancaire pour réparer les dégâts qui relèvent de la responsabilité de l'Etat. "Saison noire / Année blanche"

Toutes les organisations signataires estiment que ces questions urgentes doivent trouver des réponses dans les plus brefs délais.

-----

Chambre de Commerce et d’Industrie d’Ajaccio et de la Corse-du-Sud, Fédération du BTP de la Corse-du-Sud, Chambre de Commerce et d'Industrie régionale de la Corse, Syndicat Professionnel des Transporteurs Corses, Strada Corsa, Cercle des Grandes Maisons Corses, Union des Métiers et de l'Industrie Hôtelière de Corse (Umih), Syndicat des Hôteliers Restaurateurs et Cafetiers de Corse (Synhorcat Corsica), Medef Corse, CGPME Corsica, Chambres des Métiers régionale de Corse et départementale de Corse-du-Sud, les Gîtes de Corse, Union Professionnelle des Artisans de Corse (UPA), Chambre régionale d'Agriculture de Corse, Chambre d’Agriculture de Corse-du-Sud, Centre des Jeunes Agriculteurs de Corse, FDSEA de Haute-Corse et de Corse-du-Sud, Crepco (entreprises de nettoyage), Fédération de l'hospitalisation privée, Fédération régionale de l'Hôtellerie de plein-air, SPTAC, Corsica Diaspora, IUSA (services artisanat), CAPEB 2a et 2b (artisans du bâtiment), CGAD (commerce de détail alimentaire). 


Cellule de soutien aux entreprises

Suite au conflit social qui pénalise l’activité économique de la Corse, la CCI de Bastia et de la Haute-Corse, fidèle à sa ligne de conduite et à ses engagements se mobilise afin d’apporter son soutien aux entreprises insulaires.

Ce jour est activée une cellule d’urgence dédiée aux conséquences de ce conflit.

Vous rencontrez des difficultés financières, logistiques, économiques et sociales en raison de la grève qui impacte les liaisons maritimes, la CTC  par l’intermédiaire de l’ADEC  a mis en œuvre un plan d’action qui prévoit des mesures de soutien

Prenez contact avec :

-       - CCI au 04.95.54.44.44 ou par mail : sae@ccihc.fr . Téléchargez directement une DÉCLARATION DE DIFFICULTÉS  http://www.ccihc.fr/Entreprises/appui_crise.php sur le site www.ccihc.fr à retourner par mail sae@ccihc.fr  ou par fax au 04 95 54 44 47%2095%2054%2044%2047

-       - Guichet unique des services de l’Etat : corse.pole3e@direccte.gouv.fr

-       - ADEC au 04.95.50.91.00 par mail contact@adec.corse.fr sur le site www.adec.corse.fr





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85537 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40955 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348