Corse Net Infos - Pure player corse

Transition énergétique : Un dispositif de stockage solaire innovant inauguré à Alata


Rédigé par le Samedi 10 Octobre 2015 à 11:56 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 14:37


Ce vendredi, Colefy Ineo, filiale du groupe ENGIE, et Corsica Sole ont dévoilé leur nouveau projet de « Smart Grid Solaire » sur la commune d’Alata. Une centrale photovoltaïque couplée à une solution de stockage et de gestion intelligente de l’énergie, qui permet de restituer de l’énergie même en absence de Soleil. En tout, ce sont près de 1 000 foyers qui devraient bénéficier de cette nouvelle source de création d’électricité. Avec ce projet, c’est donc un pas important qui a été franchi à la fois vers la transition énergétique, mais aussi vers l’indépendance énergétique de la Corse


Transition énergétique : Un dispositif de stockage solaire innovant inauguré à Alata
« Un projet innovant et exemplaire ». Une qualification revenue sur toutes les lèvres, ce vendredi, à l’occasion de l’inauguration du Smart Grid Solaire d’Alata. Ce dispositif développé par Colefy Ineo, filiale du groupe ENGIE, en association avec la PME locale Corsica Sole, associe une centrale photovoltaïque d’une puissance de 4,4 MWc à un dispositif de stockage de l’énergie, qui permettra d'alimenter près d'un millier de foyers. 
L’innovation repose en ce que, grâce à un logiciel de pilotage intelligent, la production de tout ou partie des panneaux va être soit directement orientée vers le réseau électrique (lors des heures très ensoleillées), soit vers des batteries de stockage. Le but étant de redistribuer ensuite cette énergie stockée aux heures où l’ensoleillement est moindre, permettant ainsi d’anticiper et de stabiliser la production d’énergie solaire. Pour ce faire, l’entreprise Corsica Sole, exploitant de la centrale, devra envoyer quotidiennement des prévisions météos au logiciel, données qui permettront de choisir la répartition de l’énergie entre le réseau et le dispositif de stockage.
 
Découvrez, en vidéo, les explications détaillées de Michael Coudyser, Directeur Général de Corsica Sole :

Jean François Revel, directeur délégué chez Cofely Ineo détaille ainsi que les 10 hectares de panneaux sont associés à six containers de batterie qui totalisent une capacité de stockage de 4,32 Mega Watts, et à une « control room » qui reçoit ces fameuses données météo transmises à la centrale dans le but de trouver le meilleur profil pour valoriser au mieux la production électrique du lendemain. « Grâce à cette adjonction de batteries aux panneaux photovoltaïques, on va pouvoir rendre le réseau insensible à toute variation climatique qui pourrait venir contrarier la stabilité du réseau », souligne-t-il.
 
Une solution de gestion intelligente de l’énergie
En somme, le Smart Grid est donc une solution de gestion intelligente de l’énergie solaire, qui marque une petite révolution dans le monde de la transition énergétique
A ce titre, le PDG de Cofely Ineo, Yann Rolland, salue une « vraie réussite environnementale » : « Ce site est une vraie référence pour notre entreprise. Cofely Ineo a construit son développement, en partenariat avec des collectivités et des entreprises locales, en développant des technologies et des innovations depuis longtemps. Sur ce site d’Alata vous allez retrouver beaucoup des technologiques que nous développons depuis quelques années. Notamment cet outil pour stocker l’énergie, qui est une vraie révolution dans le domaine de l’énergie, parce que même dans une région ensoleillée comme la Corse, l’énergie solaire est intermittente. Et c’est un problème lorsqu’on est développeur d’énergies renouvelables. Aujourd'hui, grâce à ces batteries, on est capable de transformer une énergie intermittente en énergie continue.  Ce site est la démonstration concrète de l’ensemble des savoir faire de cette entreprise dans le monde de la transition énergétique », commente-t-il.

Le président de l'Exécutif, Paul Giacobbi, le président de l'Assemblée de Corse, Dominique Bucchini, le président du Conseil Départemental, Pierre-Jean Lucciani et le maire d'Alata, Etienne Ferrand, lors de l'inauguration du Smart Grid
Le président de l'Exécutif, Paul Giacobbi, le président de l'Assemblée de Corse, Dominique Bucchini, le président du Conseil Départemental, Pierre-Jean Lucciani et le maire d'Alata, Etienne Ferrand, lors de l'inauguration du Smart Grid
« Une production d’énergie essentielle pour la Corse »
Présent à cette inauguration, le président de l’Exécutif de Corse, Paul Giacobbi  a tenu a marquer sa satisfaction de voir l’aboutissement de ce projet : « L’Assemblée de Corse, et l’Exécutif ont soutenu ce projet depuis l’origine. Dès 2012, nous avons très vivement saisi la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), pour soutenir ce projet et le mettre sur pied. Puis, il y a eu un travail remarquable, tant des intervenants locaux qui ont travaillé remarquablement sur ce projet, que d’Ineo. C’est quelque chose d’exemplaire, qui va dans le bon sens », s’est il ainsi réjoui. « Cette production d’énergie est essentielle pour la Corse car nous sommes sur une île très peu reliée avec l’extérieur, et il arrive parfois que l’électricité puisse manquer. Notamment du fait qu’un moyen d’interconnexion dans le câble Sardaigne Corse se trouve interrompu », a-t-il rappelé, illustrant ses propos par la brève coupure qui avait privé 60 000 abonnés d’électricité jeudi dernier.

Le maire d'Alata, Etienne Ferrand, s'est réjoui d'accueillir cette centrale innovante sur sa commune
Le maire d'Alata, Etienne Ferrand, s'est réjoui d'accueillir cette centrale innovante sur sa commune
Le maire de la commune d’Alata, Etienne Ferrandi a quant à lui marqué sa fierté d’accueillir ce site sur sa commune, saluant la volonté du propriétaire du terrain qui a permis l’installation de cette central photovoltaïque. « Aujourd’hui cette réussite est aussi notre réussite, parce qu’elle rejaillit sur toute la commune d’Alata. Son nom va en effet être associé à une avancée technique et industrielle qui est vertueuse », s’est-il réjoui. « Cette installation se veut une avancée décisive dans la maitrise de l’énergie solaire. Nous sommes dans une démarche qui conduit à ce que l’empreinte environnementale de la commune soit valorisée par cette modernité que vous nous apportez. En fin de compte, cette installation va  consolider le choix de développement que nous avons initié depuis 25 ans sur cette commune et qui a toujours visé à concilier l’identité d’un territoire avec sa nécessaire modernité », a-t-il poursuivi.

La vocation agricole de la zone préservée
La vocation agricole de la zone préservée
13 455 panneaux solaires qui permettent la préservation de la vocation agricole du terrain
Etienne Ferrandi a par ailleurs tenu à insister sur le fait que l’installation de cette centrale sur ce terrain ne contrevient en rien avec la vocation d’Espace agricole protégé conférée à ce dernier. Pour preuve, illustration de la conciliation trouvée entre les deux usages du terrain, dès ce vendredi on pouvait distinguer de nombreux moutons en train de paître sous les quelques 13 455 panneaux qui constituent le dispositif, ceux-ci étant en effet installés sur des supports peu impactant au sol.
 
Enfin, le maire de la commune a évoqué son souhait de mettre en place des ateliers de travail en relation avec le site à destination des enfants scolarisés à Alata afin de contribuer à l’éveil des tout petits. « Cela permettra de commencer à travailler pour que ces enfants d’aujourd’hui soient des citoyens respectueux de demain, qui consommeront et maitriseront différemment leur énergie. Nous serons des vecteurs de cette transition énergétique », a-t-il précisé.

Vers une autonomie énergétique de la Corse d’ici 2050
Devant le succès de ce projet, ENGIE et Corsica Sole entendent bien continuer à œuvrer pour la transition énergétique de l’île. Les deux entreprises imaginent ainsi déjà développer d’autres dispositifs de Smart Grid en Corse. Une solution innovante qui ne manquera pas qui investit pour sûr dans l’avenir énergétique de l’île. « L’énergie solaire figure en bonne place dans la feuille de route pour une Corse énergétiquement autonome en 2050 », indique-t-on du côté de Cofely Ineo.

Manon PERELLI




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 11:10 Après les incidents : ACA, une décision courageuse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85565 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40965 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348