Corse Net Infos - Pure player corse

Tirs de roquette contre les gendarmeries d'Ajaccio et de Bastia


Rédigé par le Jeudi 5 Décembre 2013 à 20:37 | Modifié le Jeudi 5 Décembre 2013 - 23:33


Les locaux des groupements de gendarmerie de Corse-du-Sud et de Haute Corse ont été visés jeudi vers 20 heures par des tirs de roquettes. Les deux établissements ont subi des dégâts mais on ne signale aucun blessé.


A Bastia le tir a touché la partie haute des locaux du groupement
A Bastia le tir a touché la partie haute des locaux du groupement
A Ajaccio le tir a visé les locaux de la caserne Battesti située au quartier du Loretto.
Sur place une voiture de la gendarmerie a été endommagée.
Les locaux ont aussi soufferts du tir. En effet même s'il n'y a pas eu de victimes, le pire, selon des témoins, aurait pu arriver puisque, des fenêtres de la caserne ont explosé, notamment celles des chambres des enfants.
A la même heure, preuve d'un coup main préparé en amont, le groupement de Bastia, situé dans le quartier de Montesoro a subi la même attaque.
A Bastia ce sont les locaux administratifs du bâtiment, où des militaires travaillaient encore, qui ont été visés.
Aussitôt d'importants moyens ont convergé vers les deux gendarmeries.
Pompiers, démineurs, services de police, directeur de cabinet du préfet, préfet, coordonateur des services de police, procureurs de la République se sont rendus sur place.
A Montesoro on ne déplorait, jeudi soir, que des dégâts matériels.
Mais il est bien évident, ainsi que le soulignait Christophe Mirmand à Ajaccio, que les sites seraient sécurisés.
Au Loretto le tir aurait été déclenché depuis l'un des immeubles qui surplombent la caserne Battesti et d'où l'on a une vue sur la cour où sont garés les véhicules ainsi que sur les logements où habitent les familles des gendarmes.
Mais, on le sait, il n'y a pas eu de blessé : seul un homme, qui se trouvait dans le secteur au moment du tir a été choqué par le bruit de la déflagration, c'est la raison pour laquelle il a été fait appel au Samu.
La section antiterroriste de Paris s'est saisie du dossier. Elle a confié l'enquête à la gendarmerie et à la police judiciaire?

La voiture endommagée à Ajaccio
La voiture endommagée à Ajaccio





1.Posté par Niellu LECA le 06/12/2013 10:51
A qui profite le crime ?...Sous réserve d’une revendication authentifiée sans conteste, la stratégie du Ministre de l'Intérieur aura fini par payer. En poussant en chaque occasion la provocation un peu plus loin, il a enfin obtenu la réaction qu'il espérait pour pouvoir justifier l’intensification de la répression dans les milieux nationalistes et faire oublier les crimes crapuleux non élucidés. Mais n’oublions pas pour autant certains évènements passés : ce ne serait pas la première fois que, à la veille d’échéances électorales importantes, des actions barbouzardes seraient attribuées au FLNC pour jeter le discrédit sur les Nationalistes auprès de l’électorat. Or, fait troublant, à Ajaccio, la voiture piégée était dans l’enceinte de la gendarmerie…Quelle que soit donc l’origine de ces attentats, encore une fois, l’amalgame savamment entretenu : crime-violence-nationalisme ne vise qu’à dénigrer les Nationalistes de toute tendance dont le poids politique, aujourd’hui incontournable, ne fait que croître. Enfin, si l’on voulait trouver prétexte à opposer une fin de non recevoir aux revendications de l’Assemblée de Corse dans ses futures négociations avec le Gouvernement, on ne pourrait espérer mieux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41483 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33686 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37