Corse Net Infos - Pure player corse

Tension entre office des Transports et agents : Le « placard » toujours d’actualité


Rédigé par Jose FANCHI le Mardi 14 Mars 2017 à 19:24 | Modifié le Mardi 14 Mars 2017 - 20:24


Que se passe-t- il entre les agents des pôles aérien et maritime de l’Office des Transports et leur direction ? Cela dure depuis plus de quinze mois, c'est-à- dire durant l’ancienne mandature. Mais il semble bien que le problème soit toujours d’actualité avec la nouvelle majorité territoriale si l’on en croit les salariés du syndicat STC qui ont tenu une conférence de presse mardi matin pour dénoncer cette situation et ses dommages collatéraux. Explication


Tension entre office des Transports et agents :  Le « placard » toujours d’actualité
Il semblerait qu’à une certaine époque, plusieurs agents des pôles Maritime et aérien de l’OTC aient été progressivement écartés de leur missions par l’équipe dirigeante puis, peu après, définitivement écartés dès lors qu’une plainte a été déposée auprès du procureur de la République pour « faux en écriture publique », les sommes en questions étant considérables.
Cela se passait en décembre 2014.

La situation n’a guère évolué

Il va sans dire que les tensions suscitées par cette situation ont entraîné des arrêts de travail dont trois des agents incriminés ont été reconnus en accident de travail par la CPAM, sur un effectif de 10 titulaires. Mme Catherine Vesperini, chef de service maritime, s’est exprimé hier matin :
« Je suis chef de service théoriquement parce que placardisé par l’ancienne équipe qui a fait de même avec trois autres salariés de l’OTC depuis le dépôt de notre plainte pour faux en écriture publique. Cela a suscité les tensions que vous savez. Par la suite, nous nous sommes préparés, dès lors qu’une nouvelle majorité territoriale a été mise en place à l’OTC, pour retrouver nos emplois en même temps qu’un peu de dignité, mais la placardisation s’est poursuivit de plus belle avec la nouvelle équipe dirigeante. Je dirai même qu’elle s’est aggravée. Nous n’avons plus accès à rien, notamment certains documents du conseil d’administration, les courriers etc. On considère que nous avons à faire à un processus d’éviction qui se met en place. Une salariée vient de partir à la retraite pour cause d’épuisement, une autre a été licenciée, pour cause d’incapacité professionnelle, cela malgré les reconnaissances d’accident du travail. Deux nouvelles recrues ont été embauchées. En ce qui nous concerne, on ne sait pas grand-chose sinon l’attente d’être casés ailleurs selon les propres termes du président de l’OTC mais on ne voit rien venir… »
Les agents se sont bien entendu tournés vers les Prud’hommes. Il leur a même été demandé de retirer la plainte, ce qu’ils ne feront certainement pas si l’on en croit les salariés qui n’attendent qu’une seule et unique chose, retrouver leur poste au plus tôt.
Pour le porte parole du syndicat, aucun changement n’est intervenu avec le nouvel exécutif :
« Ce n’est pas la nomination d’un nouveau directeur qui a changé la donne. Ce dernier manque aux obligations fondamentales de l’employeur, il ne fournit pas de travail et prive ces agents de toute possibilité d’y accéder. La gestion du personnel semble similaire à celle de son prédécesseur en fin de mandature : évolutions de carrières arbitraires de certains agents « sans réorganisation préalable » de fonctionnement de l’OTC et sans exigence de qualification. »

Décision aujourd’hui ?

Aujourd’hui, les deux agents restants ont repris leur travail à l’issue de leurs arrêts maladie reconnus en accidents de travail mais il semble bien selon eux que la situation s’est plus encore dégradée avec le refus total de communiquer du nouveau directeur qui aurait refusé d’assister, malgré la demande du STC, à une réunion tripartite OTC/Président/STC le 6 décembre dernier. Il faut savoir également que plusieurs rencontres avec le président de l’OTC ont été organisées en présence des représentants du STC mais aucune évolution n’est intervenue.

 A suivre…

Le Point de vue de Jean Félix Acquaviva président de l’Office des transports

Le président de l’Office des transports s’est manifesté après la conférence du STC qui s’est tenue hier matin. Il regrette vivement « que l’on puisse donner de l’eau au moulin pour une polémique qui n’a pas lieu d’être… » Il faut savoir également que les salariés en question ont refusé de travailler avec le nouveau directeur du service, son prédécesseur étant en procédure de licenciement.

Voici le point de vue de Jean-Félix Acquaviva qui rappelle que le conflit social est un héritage de l’ancienne mandature :

« Nous sommes arrivés au pouvoir avec une situation sociale explosive. Le dossier date de l’ancienne mandature et nous avons eu à le gérer. On a eu cet héritage social à gérer en même temps que le problème général de la continuité territoriale qu’il fallait remettre de toute urgence en ordre de marche » a précisé le président de l’OTC, avant de poursuivre :

« Au sein de l’OTC, nous avons repensé les ressources humaines. Nous avons changé de directeur. L'ancien fait d'ailleurs l’objet d’une procédure de licenciement. Nous l’avons remplacé par un autre directeur et nous avons commencé à repenser d'autres solutions qui sont loin de la placardisation… Avec le même salaire, et le même statut. Malheureusement ces salariées ne reconnaissent pas l’autorité hiérarchique actuelle. En ce qui nous concerne, nous ne pouvons valider que des personnels soient à l’OTC hors organigramme. »
Jean-Félix Acquaviva a également insisté sur un point précis : « On a fait des propositions de reclassement, elles ont été refusées. Je songe notamment à la création d’un observatoire territorial des transports, outil statistique essentiel, censé être géré par Madame Vesperini. Mais là encore, cela a été refusé. »




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89020 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 45910 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39245 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 404