Corse Net Infos - Pure player corse

Tassu : La saga des Valentini


Rédigé par José FANCHI le Vendredi 18 Août 2017 à 18:15 | Modifié le Vendredi 18 Août 2017 - 18:46


Les Valentini, qui sont-ils ? D’où viennent-t- ils ? Le travail de recherche n’a pas été une sinécure, tant s’en faut ! Mais le gros œuvre réalisé par François Valentini, diacre, mérite qu’on s’y arrête car son implication dans les papiers de la famille n’a d’égale que sa foi. Il en rêvait. Il l’a fait, et de quelle façon. Les retrouvailles ont eu lieu à… Guitera


Tassu : La saga des Valentini
A commencement étaient trois frères, vraisemblablement venus du Cortenais à une époque donnée. Le premier s’installa à Tassu, l’autre à Tassinca (à piaghja) et le troisième à Maga-Croci (Moca-Croce). Mais comme le souligne François Valentini, il semble bien que cela tienne de la légende et simplement d’une simple constatation qui veut qu’effectivement, il y ait des Valentini dans ces trois lieux. Il existe un lien de parenté entre ceux de Tasso et de Tassinca alors que celui avec les Valentini de Moca n’est pas du tout avéré. A moins qu’il y ait des écrits quelque part…
Et François Valentini de poursuivre :

« Ce qui est plus sûr, c’est l’existence d’un Valentinu au 16 e siècle à Tassu (comme d’un Paulettu, d’un Prosperi ou d’un Ferrandinu. On reconnait là les familles Valentini, Paoletti ou Prosperi ou Ferrandini, tout en sachant que les Prosperi et Ferrandini deviennent, au 18 e siècle, les Coti.
Les registres paroissiaux de Tassu et Sampolu (1582), auparavant annexe de la paroisse de Guitera, sont perdus et un grand vide nous sépare de ce Valentinu du 16 e d’avec ces gio Natali et gio Pietro, fils d’Anto-Petru Valentini, de gio-Giacumu fils Girolamu Valentini ou même Anghjulu-Migheli, fils de Pasquali Valentini
."
L’autre indice qui révèle l’ancienneté de la famille Valentini à Tassu c’est l’existence de la maison Valentini (aujourd’hui en ruine) victime elle aussi de l’indivision et même du quartier Valentini. En 1809, un acte tiré des minutes du notaire Antone Tasso de Tassu, fait mention des quatre propriétaires de cette maison :

- Les frères Tramini, sans doute des Valentini qu’on aurait distingué des autres par l’activité de « traminu» qu’ils exerçaient…A savoir tracer des routes !
- Les héritiers de feu anghjulu-Migheli Valentini (appelés i Scenzii »
- Les héritiers de feu Anto Girolamu, surnommés « I pugni Infusi » (poignets mouillés)
- Un certain Gio Ghjaseppu Coti (époux Coti puis Valentini)

L’histoire continue et se perd dans la distribution des parts de cette bâtisse et les mariages qui suivirent et les enfants des enfants etc.
« Ces modestes écrits retraçant succinctement l’histoire de la famille Valentini n’ont d’autre but que de rendre hommage à ceux qui nous ont précédés et de faire en sorte qu’ils ne tombent pas tout à fait dans l’oubli » écrit François Valentini.
Il peut être fier d’une chose, celui d’avoir réuni une cinquantaine de Valentini venus d’horizons divers mais d’après lui, ils sont environ une centaine concernés, voire plus. En attendant, la semaine dernière, les Valentini se sont retrouvés à Guitera dans une excellente ambiance familiale pour un repas en commun. Une cousinade comme on aimerait en voir plus souvent dans notre région.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90712 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47757 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39549 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 435