Corse Net Infos - Pure player corse

Syvadec : François Tatti a demandé au préfet de faire évacuer les locaux ajacciens


Rédigé par le Mercredi 15 Mars 2017 à 18:34 | Modifié le Mercredi 15 Mars 2017 - 19:05


Depuis le mardi 7 mars, les locaux du Syvadec à Ajaccio sont occupés par des membres du collectif de Vico, qui réclament l’abandon d’un projet de plateforme de compostage de Vico destinée à la valorisation des végétaux et biodéchets de l’Ouest Corse. Mercredi, François Tatti a demandé "demandé au préfet d'exécuter la décision de justice et de faire évacuer les locaux ajacciens du Syvadec sans plus tarder", mais la porte d'une solution négociée reste ouverte précise le président du Syvadec. Ses explications.


Syvadec :  François Tatti a demandé au préfet de faire évacuer les locaux ajacciens
"D’un point de vue général, cette plateforme présente un intérêt majeur pour notre environnement et notre agriculture en produisant du compost biologique localement.
La demande du collectif de Vico va donc à l’encontre de toutes les orientations environnementales et politiques nationales et  régionales.
Cette demande va aussi à l’encontre de l’avis des élus locaux, sur lequel s’appuie prioritairement le SYVADEC pour mener ses projets structurants, prenant aussi en compte l’avis des riverains. Dans le droit fil de cette stratégie, le projet de Viggianello a reçu un avis très favorable des élus locaux et du collectif de riverains Valincu Lindu et sera créé en septembre 2017. 

Selon le même état d’esprit, le SYVADEC a suspendu le projet de plateforme de Vico depuis le début d’année, suite à l’opposition du collectif local qui avait bloqué l’accès au CET en début d’année. Une réunion de concertation en Préfecture a permis de convenir qu’un projet alternatif pour l'Ouest Corse entre les élus locaux et les membres du collectif. 

Dans ces conditions, l'occupation des locaux du SYVADEC et ses incidences à l’encontre de nos agents sont intolérables. Je tiens ici à renouveler, avec mes collègues, mon soutien au personnel du SYVADEC dont je connais la conscience professionnelle et l'engagement sans faille au service de l’ensemble de la population. Pour permettre à nos agents et au SYVADEC de travailler dans des conditions normales, j'ai demandé au Préfet d'exécuter la décision de justice et de faire évacuer les locaux Ajacciens du SYVADEC sans plus tarder. 
Pour autant et comme depuis le début, la porte d’une solution négociée est toujours ouverte, à la condition expresse que cesse l’occupation de nos locaux. Pour preuve, je tiens à préciser qu'un délai supplémentaire pourrait être proposé aux élus de l'Ouest Corse pour leur  permettre de finaliser leur solution alternative acceptable par tous et avec la garantie de l’engagement financier de nos partenaires institutionnels."


Les revendications du collectif Pumonte Pulitu

De son côté le collectif Pumonte Pulitu rappelait ses revendications dans un tract.
"A la suite d'une lutte exemplaire nous avons obtenu en Août 2016 la fermeture du centre d'enfouissement technique de Vico à compter du 31 Mars 2017.
Les dispositions d’arrêt d’activité du site, entérinées par toutes les parties ( Etat, CTC, Syvadec, Collectif) prévoient comme seules activités maintenues à Vico, le quai de transfert et la recyclerie. Tout le reste devant être réhabilité !  

Or, au même moment que l’accord était souscrit, le Syvadec et certains élus locaux continuaient de préparer en « secret» la création sur le site d’une plateforme de compostage. 

Le collectif est, depuis le début, opposé à cette plateforme parce qu'elle va à l’encontre des accords souscrits, elle maintient sur le site de Vico une activité de traitement des déchets et laisse ainsi une porte ouverte au Syvadec pour le retour à l’exploitation à Vico et perpétue un fonctionnement couteux, inefficace qui se répercute sur nos impôts !


Pour le collectif il existe des solutions économiques : compostage individuel, pavillon de compostage dans les villages ou pied d’immeuble; traitement in situ des producteurs professionnels (complexes hôteliers, campings, grands restaurateurs, 3 aires de compostage (pour un faible résiduel des bio déchets collectable) chacune implantée dans un canton : Deux sorru, Deux sevi et Cruzzinu/Cinarca. D’une superficie maximale de 500 m2, ne nécessitant aucun investissement.

"Nous sommes résolument partisans et engagés dans la mise en œuvre concrète du plan voté par la Collectivité Territoriale de Corse en Mai 2016 pour une gestion vertueuse de nos déchets"

 Le collectif Pumonte Pulitu demande à l'ensemble des parties prenantes de formaliser l'abandon du projet de plateforme sur le site de Vico" 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89049 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 45958 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39249 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 404