Corse Net Infos - Pure player corse

Syvadec : Diminuer de moitié le tonnage des déchets enfouis


Rédigé par le Mardi 21 Juillet 2015 à 23:54 | Modifié le Mercredi 22 Juillet 2015 - 01:32


Le bureau syndical du Syvadec a adopté, vendredi en fin d'après-midi à Corte, le plan d'actions décrété le 23 Juin dernier pour répondre aux engagements des élus du syndicat de réduire de moitié, dans les 5 ans, le tonnage des déchets enfouis. Un projet de délibération allant dans ce sens et destiné aux communes adhérentes, a été rédigé. Catherine Luciani, directrice du Syvadec, explique le sens de cette démarche.


Syvadec : Diminuer de moitié le tonnage des déchets enfouis
- Quel est l'objectif poursuivi ?
- Il s'agit de diminuer de moitié d'ici 2020 le tonnage des déchets enfouis annuellement. Nous enfouissons aujourd'hui 140 000 tonnes. Il faut ramener ce tonnage à 73 000 dans 5 ans.

- Comment y parvenir ?
- En sensibilisant la population à l'importance de la réduction des déchets. A commencer par celle des biodéchets. Comment ? En préconisant le compostage individuel. Ou alors à plus grande échelle, avec des plates-formes, à destination des cantines par exemple ou des des grandes surfaces. Préconisé aussi, le réemploi qui est très peu prisé en Corse. On n'a pas besoin de tout jeter dans les déchetteries. Des éléments des  déchets d'équipements électriques, des meubles, des jouets etc peuvent, en effet, être récupérés. Autre action à mener : la réduction des emballages. En procédant de la sorte on réduirait sur ce triple plan les déchets de près de 20 000 tonnes en 5 ans.

-  Il faudra faire plus ?
- Il faudra, en effet, trier en amont. Essentiellement pour améliorer la valorisation. Pour la faire passer de 20 à 58% en 5 ans. Comme il faudra que les efforts de tous tendent vers un taux de diminution de 80% des textiles. 

- L'objectif est ambitieux ?
- Il est réaliste aussi. En tout cas d'autres l'on fait avant nous. La Sardaigne par exemple. En l'espace de 5 ans elle a diminué l'importance de ces déchets enfouis. Elle atteint aujourd'hui un taux moyen de 50% et dans certaines régions il est de 65%. Et elle continue. De nombreuses autres régions françaises font de même. Dès lors pourquoi ne pas s'inspirer de leurs retours d'expérience pour faire tout cela plus vite chez nous ?

- C'est la préoccupation des  communes adhérentes ?
- Le problème constitue une véritable préoccupation pour leurs élus. Mais avec l'Ademe et l'office de l'Environnement nous sommes là pour les épauler afin, que tous ensemble, nous puissions atteindre l'objectif contenu dans le plan d'actions validé mardi soir par le bureau syndical du Syvadec.

Le projet de délibération destiné aux communes adhérentes

Depuis 2007, l’action concertée des collectivités exerçant la compétence collecte, duSYVADEC, de l’Etat, de la CTC et de l’Office de l’Environnement a permis des progrès considérables dans la gestion des déchets en Corse. Toutes les décharges ont été fermées et remplacées par des ISDND aux normes, dont 2 créés par le SYVADEC et certifiés ISO 14 001. La mise en œuvre de notre premier plan local de prévention a permis de diminuer de 11 % les tonnages de déchets ménagers produits par habitants entre 2010 et 2014. 

L’ensemble des filières de valorisation ont été mises en place sur l’île, et plus d’une vingtaine d’infrastructures (recycleries, quais de transfert et de regroupement du tri) ont été créées ou modernisées sur l’ensemble du territoire en vue d’optimiser le traitement et la valorisation des déchets. Le déploiement de la collecte sélective sur la quasi-totalité des territoires et le succès des recycleries ont permis de quadrupler le taux de valorisation matière des déchets ménagers et assimilés entre 2007 et 2014, qui s’établit désormais à 20 %.
Cependant, toutes les infrastructures et tous les moyens et services mis actuellement à disposition de la population ne suffisent plus à progresser significativement dans le domaine du tri en amont, qui seul peut permettre de diminuer fortement la part des déchets ultimes destinés à l’enfouissement. 

Dans un contexte tendu en termes d’exutoires de traitement, il est fondamental pour l’avenir de la gestion des déchets en Corse que les actions destinées à réduire la production et à détourner un maximum de déchets ménagers et assimilés vers des filières de réemploi et de valorisation se poursuivent et prennent de l’ampleur dans chaque territoire de Corse.

Bilan du territoire  (facultatif) 
Décision :  Aussi, à la lumière des nouvelles orientations régionales,  nom collectivité 
adhérente
a décidé de réévaluer ses objectifs. 
Par conséquent, les élus de nom collectivité adhérente,  s’engagent à mettre en œuvre des mesures adaptées pour contribuer à atteindre les objectifs globaux du SYVADEC : 
 Diminuer de moitié les tonnages enfouis en 2020 par rapport à 2014.
 Réduire les déchets ménagers et assimilés de 10 % entre 2014 et 2020, notamment grâce à une généralisation du tri et du compostage des biodéchets et déchets verts, au soutien au réemploi et aux actions de communication visant à la sensibilisation sur le gaspillage alimentaire, les éco-comportements, l'économie circulaire….
 Augmenter significativement le tri de tous les déchets valorisables afin d’atteindre les objectifs collectifs de 58 % de valorisation en 2020, par la mise en œuvre d’un tri à la source généralisé et incitatif y compris sur les biodéchets, par le déploiement de collecte spécifique auprès des gros producteurs.  
D'autre part, pour atteindre ces objectifs, et conformément à la résolution du SYVADEC, nous demandons au Syndicat de nous assister et nous conseiller dans notre démarche.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85531 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40946 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348