Corse Net Infos - Pure player corse

Submersion marine prévue de la Marana à Ghisonaccia


Rédigé par le Mardi 30 Juillet 2013 à 19:13 | Modifié le Jeudi 1 Août 2013 - 02:15


Corse Net Infos à lu la dernière newsletter de U Levante (www.ulevante.fr) pour vous. Comme les précédentes elle est pleine d'enseignements et d'informations. Celle-ci concerne les tempêtes et les événements extrêmes… Elle nous dit que "le changement climatique sera à l’origine de submersion marine sur les plaines orientales, de La Marana à Ghisunaccia en passant par Aleria. C’est le Bureau de recherches géologiques et minières qui l’annonce dans un récent rapport (1). Le niveau marin de référence pour le plan de prévention des risques littoraux est porté à + 2 m."


 Submersion marine prévue de la Marana à Ghisonaccia
Hors des climato-sceptiques (si si il y en a encore), chacun s’interroge sur les conséquences du changement climatique. Du point de vue de notre île, il semble pertinent de s’intéresser à l’évolution du trait de côte. Comment va évoluer le niveau marin ? Va-t-on perdre des terres ? Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) s’est penché sur une question qui, au-delà de l’impact environnemental, induit des retombées sociales et économiques d’importance. Ainsi, dans un rapport disponible sur internet, le BRGM cherche à savoir quel sera l’impact des tempêtes sur le littoral de la plaine orientale. Avant même d’entrer dans les détails de la cartographie, retenons une conclusion de poids : pour tenir compte des changements climatiques, le niveau marin de référence pour les plans de préventions risques littoraux (PPRL) est porté par l’État à + 2 m aujourd’hui, et même à +2,60 m à l’horizon 2100.
Deux secteurs seront majoritairement  impactés : le lido de la Marana et le littoral de Ghisunaccia.
Les cartes réalisées font apparaître quelles zones seront inondées à la suite d’une tempête d’ordre centennale et la hauteur d’eau dans la zone inondée.
Ainsi, sur la commune d’Aleria, la zone du camping de Padulone peut être submergée. Sur le littoral de Ghisunaccia, toutes les zones urbaines des «Marines» sont submergées. Le lido de La Marana est extrêmement menacé lui aussi . Pourtant les constructions vont bon train. Quid des constructions nouvelles sur la Marana  ? Quid du devenir des constructions Stella Mare, projet phare de l’université, implanté sur le cordon lagunaire et dont l’enquête publique vient de se terminer ? Le projet universitaire Stella Mare a les pieds dans l’eau…
Les cartes issues de ce rapport laissent rêveurs, tant les zones sont inondées. Dans toutes ces zones basses, de Padulone, de Ghisunaccia, du lido de La Marana, il serait raisonnable d’arrêter toute construction… Elles ne seront tout simplement pas «durables» ou nécessiteront, pour être sauvegardées, de très importants et très coûteux travaux de protection. Et si on anticipait?
---
1. publication BRGM submersion littoral corse 2011 couv
Étude complémentaire sur l’impact des tempêtes sur le littoral de la plaine Orientale de Corse. Cartographie de la submersion marine, de la sensibilité à l’érosion côtière et des enjeux exposés. BRGM. Agence de l’eau, Office de l’environnement de la Corse. BRPM/RP- 59724-FR, 2011






1.Posté par lily Figari le 04/08/2013 13:07
très intéressant!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41470 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37496 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33684 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37