Corse Net Infos - Pure player corse

Solaire-Thermique : La CTC veut dynamiser la filière à travers un appel à projets


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Lundi 6 Juin 2016 à 19:04 | Modifié le Lundi 6 Juin 2016 - 19:46


Entreprises touristiques, établissements de santé, du secteur social ou collectivités sociales, ceci vous intéresse. Tous vous avez des besoins en eau chaude ou climatiseurs. Lundi, au cours d’une conférence de presse, l’Agence de l’Urbanisme et de l’Energie, l’Agence du Tourisme de la Corse et l’ADEME se sont réunies pour présenter cet appel à projet à l’hôtel La Pinède, route des Sanguinaires, en présence de Fabienne Giovannini, N. Maupertuis, C. Fabri, MM. Milano et Mazzely pour évoquer cette opération de grande envergure


Solaire-Thermique : La CTC veut dynamiser la filière à travers un appel à projets
L’intérêt des « appels à projets  » est précisément de rassembler un maximum de projets afin d’atteindre une taille critique minimale nécessaire à l’émergence d’une filière ou sa consolidation. IL va sans dire que l’intérêt est double comme l’explique Fabienne Giovannini, présidente de l’Agence de l’Urbanisme et de l’Energie: « Pour notre majorité, l’intérêt de ce point de vue est double :
 - Renforcer la filière solaire d’une part qui dispose de potentiel naturel exceptionnel de notre île et dont le développement est une priorité régionale de notre collectivité
- Soutenir notre industrie touristique afin de la rendre plus compétitive, tout en épousant les objectifs du Schéma Régional du Climat de l’Air et de l’Energie et bien entendu de la programmation pluriannuelle de l’énergie.
 
« Il est donc naturel que l’AAUC se soit tournée vers l’ATC afin de pouvoir sensibiliser plus aisément les établissements touristiques consommateurs d’eau chaude en été. L’ensemble de l’Exécutif entend ainsi travailler en mutualisant au maximum ses moyens d’action aux services de nos filières. Sans oublier pour autant l’ADEME, partenaire historique
 Via le CPER et l’Europe (Feder) pour porter les efforts nécessaires aux enjeux de la transition énergétique. »
 
Un véritable défi à relever
Tant il est vrai que les objectifs inscrits dans le SRCAE, repris par la PPE, pour le développement des énergies renouvelables en Corse sont d’augmenter le taux de couverture des consommations d’énergies finales à 20% en 2020 et d’atteindre l’autonomie énergétique en 2050.
Pour atteindre ces objectifs fixés à 2023 par la PPE (20 GWh supplémentaires), la CTC, via l’AAUC et l’Etat via l’Ademe, souhaitent dynamiser le marché du solaire collectif en participant à l’amélioration de la qualité des installations et à l’augmentation de la demande. Quels sont ces objectifs ?
 
- Augmenter la part de production d’eau chaude sanitaire solaire dans les bâtiments collectifs ou professionnels
- Augmenter la part de production de chaleur et de froid solaire
- Contribuer aux objectifs d’augmentation des ENR thermiques dans le mix énergétiqu de la Corse
-Contribuer aux objectifs duc PO Feder 2014/2020, du CPER 2015/2020 et de la loi de transitionénergétique pour la croissance verte
- Contribuer à la diminution de la vulnérabilité énergétique de la Corse en réduisant les importations d’énergies fossiles
- Contribuer au renforcement de la filière solaire thermique
 
Sélectionner 50 projets…
Sélectionner une cinquantaine de projets serait conforme à l’objectif. Ceux-ci permettraient l’installation de 1000 M² capteurs représentant environ 0,4 Mw de puissance thermique. Il va sans dire que le soutient aux bénéficiaires peut atteindre 70% du coût final pour le secteur non concurrentiel (collectivités) et entre 50% et 70% du surcoût par rapport à une solution conventionnelle. Le budget sera de l’ordre de 100 millions d’euros dont 0,5 de fonds Feder.
L’explication de Fabienne Giovannini :
« Sur la forme, l’intérêt de ce premier appel à projet pluri-fonds qui associe notre collectivité à l’AAUC et l’ATC consiste promouvoir de façon lisible, efficace et coordonnée, une orientation stratégique en matière de renforcement de l’autonomie énergétique de la Corse. Cela facilitera d’autant plus les démarches d’accès et d’orientation des bénéficiaires vers des dispositifs d’aide mais pas seulement. En effet, cela va améliorer la coopération fonctionnelle au sein et entre la CTC et ses offices et agences et coordonner l’action publique par une meilleure synergie et une complémentarité des fonds. »
Dès lors, le porteur de projet est en face d’un guichet unique, à même de l’accompagner plus étroitement dans la réalisation de son projet.
J.-F. V.
 




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85131 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40738 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344