Corse Net Infos - Pure player corse

Sofitel Golfe d'Ajaccio: Soirée Magie jeudi soir avec William Watt magicien mentaliste


Rédigé par le Mercredi 26 Juillet 2017 à 23:24 | Modifié le Jeudi 27 Juillet 2017 - 07:57


Le magicien William Watt Illusioniste sera en exclusivité jeudi soir dès 19h30 au Sofitel d’Ajaccio pour bluffer son public corse. Au programme spectacle de magie et close-up au plus près d'un public qui reste une composante essentielle de la réussite de ses prestations. Cet homme de communication et de proximité fait partie des 250 meilleurs magiciens au monde dans la catégorie close-up.


Sofitel Golfe d'Ajaccio: Soirée Magie jeudi soir avec William Watt magicien mentaliste
William quand et comment avez-vous découvert la magie ?
J'ai découvert la magie à la télévision. J'aimais regarder les émissions où l'on voyait Garcimore, Majax, puis j'ai suivi les coucou c'est nous de Dechavanne, émission dans laquelle se produisait Bernard Bilis, puis le plus grand Cabaret du Monde de Patrick Sébastien. 
Pour l'anecdote, quand j'avais 12 ans je crois, un magicien a fait disparaître à la TV un foulard dans sa main et j'étais déterminé à en faire autant... Couché dans mon lit, j'ai pris un mouchoir que j'ai serré dans ma main. Je m'étais mis en tête que je n'ouvrirais la main qu'une fois que je ne le sentirais plus... Et devinez quoi ? Je me suis endormi ! Et le matin j'avais le mouchoir collé sur le visage... J'en ai conclu que je ne faisais pas parti des personnes dotées de ce pouvoir...
Par la suite j'ai fait mes études supérieurs à la chambre de Commerce et d'industrie de Paris, et lors de mon premier boulot en tant que commercial, un manager m'a donné un livre qui s'intitule "Décidez d'être heureux, le bonheur c'est dans la tête" de Richard Carlson. Cet ouvrage m'a ouvert l'esprit et m’a fait réfléchir à mon avenir... Deux ans de réflexion plus tard, ma route croisait celle d'un couple de magiciens, Les Kamyléons... C'est suite à cette rencontre que j'ai découvert mes premiers tours de magie et que j'ai engagé mon désir de devenir professionnel... c'était en 2003... Par la suite j'ai rencontré Bernard Bilis qui m'a donné des cours pendant deux années. Je suis magicien professionnel depuis 2008. 
Et devinez quoi ? Je sais faire disparaître un foulard maintenant !
 
Vous êtes qualifié de magicien mentaliste, en quoi cela consiste-t-il ?
La magie est aux yeux ce que le mentalisme est à l'esprit... Si à la fin de mon show de mentalisme vous avez le doute sur des pouvoirs surnaturels c'est que j'ai bien fait mon job... 

Etre mentaliste est un don inné ou bien cela s’acquiert-il ?
Cela s'apprend. Avec le temps on peut se retrouver dans des situations où parfois les choses nous dépassent et peuvent nous surprendre nous-même en tant que mentaliste. Mais l'essentiel de notre show est structuré et laisse peu de place au hasard...
Pour moi cette discipline est une belle interprétation des choses que nous avons tous eu l'occasion de vivre de près ou de loin, sans forcément y prêter attention... Peut-être qu'en étant davantage en conscience nous pourrions développer ce don... qui sait ? L'idée me plait beaucoup.


Vous avez choisi de rester au contact des spectateurs dans vos prestations. Est-ce plus facile pour vos tours de magie ​ou bien cette proximité les rend -il plus impressionnants?
J'aime ce contact tout simplement parce que je trouve que rencontrer les gens est une des plus belles expériences que la vie puisse nous offrir. Le cadre de mon show est une occasion magnifique de provoquer cette rencontre. 
J'ai la chance d'avoir débuté ma carrière en pratiquant le close-up, cette magie qui s'exécute a quelques centimètres sous les yeux des spectateurs... L'échange, l'interaction, la proximité avec le public créent une connexion, et souvent les gens opposent cela aux shows sur scène en disant que la distance ne provoque pas cette même sensation. 
C'est donc naturellement grâce à mon expérience et en écoutant les réactions que je tente de recréer cette proximité lors de mon show sur scène... Même si physiquement il y a tout de même une distance je tente de recréer cette intimité et cette proximité. 

Dans vos interviews vous parler d'une approche basée sur la séduction. Une sorte de manipulation par l'hypnose ou le bon usage d'un don qui fait partie intégrante de vous ? 
C'est assez rare que j'en parle mais vu que vous me posez la question je suis heureux d'y répondre. 
Au début de ma carrière, alors que je balbutiais mes tours, j'apportais beaucoup d'importance à ma présentation vestimentaire. Elle a naturellement été inspirée des magiciens desquels j'apprenais et je pense que c'est un minimum de respect à avoir vis à vis de son public. Quand j'étais en représentation dans mes premiers restaurants, on me parlait du fait que j'étais beau gosse, je trouvais ça péjoratif et réducteur alors que j'avais quelque chose à montrer que j'avais bossé des heures. J'ai alors, pendant de nombreuses années, été moins dans mon naturel, moins dans ma lumière, pourvu qu'on regarde ce que je faisais. 
C'est plusieurs années plus tard, après avoir remporté mes compétitions et pris confiance en moi, que j'ai compris qu'il fallait désormais que je travaille sur mon identité... Autrement dit, passer de "nous voulons un magicien" à " nous voulons William Watt". Bon, il y a encore du boulot mais voilà l'idée. Et c'est à ce moment-là seulement que j'ai assumé davantage mon côté séducteur... Il est en moi. Désormais j'en joue beaucoup avec beaucoup d'autodérision aussi. J'ai du mérite à être bon magicien, tandis que beau gosse... Merci maman Merci Papa.
 
L'Île de beauté a-t-elle séduit le séducteur ?
Oui l'île de beauté me séduit de plus en plus, années après années. C'est mon troisième été successif et j'aime beaucoup la Corse. J'apprends beaucoup sur l'humain ici. C'est beau et c'est bon. 
J'en profite pour remercier tous les corses que j'ai eu l'occasion de rencontrer, j'ai toujours été très bien accueilli, toujours beaucoup de générosité, de gentillesses de bienveillance.  
Vous avez une belle île. 
J'en profite pour adresser une pensée particulière à mes amis Elodie et Jean-Baptiste, ainsi que leur famille qui m'accueillent tous les ans, mais également une très forte pensée aux victimes des incendies qui vivent des moments difficiles en ce moment. 
Je souhaite que tout cela rentre dans l'ordre rapidement. 





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Septembre 2017 - 00:45 Jouer et se rencontrer à ludothèque d’Ajaccio

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90712 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47757 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39549 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 435