Corse Net Infos - Pure player corse

Site classé Conca d’Oru : Un nouveau pas vers le label Grand Site de France


Rédigé par le Jeudi 5 Janvier 2017 à 21:04 | Modifié le Vendredi 6 Janvier 2017 - 00:10


Une nouvelle réunion du Comité de pilotage de la mission d’étude du site classé Conca d’Oru s'est tenue ce jeudi après-midi à la Maison des vins de Patrimonio. En présence du préfet Alain Thirion et du président du Conseil départemental de Haute-Corse, François Orlandi, ce comité a été concluant à plus d’un titre. Un consensus a été trouvé entre les différents collèges constitutifs du comité de pilotage, notamment sur le diagnostic global et sur les axes qui ont été retenus quant au périmètre du site classé. Une convergence qui devrait bientôt aboutir à l’attribution d’un 15ème label Grand Site de France pour cette région de la Haute-Corse.



« Apporter une amélioration visuelle et qualitative du paysage, un meilleur cadre de travail mais aussi une fréquentation touristique plus importante et gérée de manière durable et sans impact sur l’environnement ». Mathieu Marfisi, président du syndicat de l’ A.O.C Patrimonio, voit grand pour sa région. Selon le jeune vigneron, l’obtention du label Grand Site de France revient à décrocher le Graal pour un site exceptionnel dont la beauté et la singularité ne sont de secrets pour personne « La région verra plus de monde et nous pourrons aire grandir la notoriété de l’appellation A.O.C. Tous les acteurs du tourisme de Corse seront irrigués grâce à ce label ». 
 
En avril dernier était officiellement lancée la Mission d'étude visant à définir un projet de réhabilitation, de gestion et de valorisation du site classé. Depuis, deux groupes se sont répartis le travail, aidé d’un bureau d’étude engagé afin de faire un diagnostic « Nous avons relevé qu'il fallait faire un effort sur l’accessibilité au site ainsi que la nécessité de créer davantage de points de vue, d’harmoniser la signalétique et supprimer les panneaux publicitaires explique Mathieu Marfisi. Nous allons privilégier des moyens de transports « doux » afin de préserver nos chemins ». Des ères de stationnement à l’entrée des pistes, un enfouissement des lignes électriques, autant de changements susceptibles de garantir l’obtention du label « Grand site de France ». Mais avant de candidater, un diagnostic et des orientations stratégiques sont nécessaires. Elles étaient à l’ordre du jour de ce quatrième comité de pilotage.

Cette réunion du Comité de pilotage du Site classé de la Conca d’Oru et du vignoble de Patrimonio a été l’occasion de nouvelles réflexions et d’échanges. Alain Thirion, préfet de la Haute-Corse, a d’abord rappelé les conclusions plus que favorables des collèges qui composent ce comité notamment les maires des communes concernées (Patrimonio, Barbaggio, Farinole, Poggio d'Oletta et Oletta) « Il y’a une vraie dynamique et une forte volonté de la part de tous les acteurs du comité. Le calendrier est court mais nous allons essayer d’avoir un beau dossier pour être le 15 ème site labellisé « Grand Site de France » ce qui pourrait être un formidable vecteur de développement au profit de l’ensemble de la Corse ». Il a ensuite indiqué que, lors de sa visite en décembre dernier, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, avait réitéré son intérêt pour le projet et souhaitait la conclusion du dossier de candidature pour la fin du mois de février. Une échéance qui arrive à grands pas mais qui n’a pas pour autant refroidi les représentants de la DREAL de Corse et de la DDTM qui ont mis en avant la qualité des plans de gestion et assurés qu’ils accompagneraient les porteurs du projet jusqu’au bout. 

 

 


Des porteurs de projet qui doivent concilier leurs intérêts et les enjeux du développement du territoire. Cette opération, basée sur une démarche partenariale, associe en effet l’État, les collectivités et les différents acteurs du territoire, afin qu’ils travaillent de concert sur les problématiques identifiées sur le périmètre de l’opération. Un périmètre qui s’étend sur 4 500 hectares et qui prend en compte pour l’essentiel les limites naturelles correspondant au relief de la Conca d’Oro et son débouché vers la mer « Des échanges vont intervenir quant au périmètre. Nous adapterons les tracés selon les demandes mais il faut une cohérence territoriale sans tomber dans des questions trop idéologiques sans rapport avec sa réalité. Même après l’obtention du label, nous pourrons opérer des ajustements » rassure Alain Thirion face à un collège d’élus n’hésitant pas à jouer des coudes afin d’obtenir un petit bout de « terre » supplémentaire. 

 

L’acquisition de ce label n’est pas sans conséquences pour l’économie locale ainsi que pour la création d’emplois. D’abord une distinction, le label est aussi et surtout un engagement. Celui de restaurer les milieux naturels et les paysages dégradés, mais aussi de gérer les flux touristiques afin de préserver les paysages. A bon entendeur. 

 




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 14:00 Consultez la météo en permanence et en direct sur CNI

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87863 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44581 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38885 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire