Corse Net Infos - Pure player corse

Sisco : L'appel au calme de Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni


Rédigé par le Dimanche 14 Août 2016 à 16:59 | Modifié le Dimanche 14 Août 2016 - 21:54


Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, Corsica Libera, le FN Corsica, Inseme per a Corsica, Ava Basta, Camille de Rocca Serra, le PNC, Per à Pace, Les Républicains de Haute-Corse, Pierre Savelli, maire de Bastia... Les réactions se sont multipliées au lendemain des événements de Sisco.


Sisco : L'appel au calme de Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni

Des événements graves ont eu lieu hier à Siscu. Selon de multiples témoignages concordants, ce sont des comportements provocateurs et des actes violents de la part de personnes extérieures à la commune qui sont à l'origine des faits.
Ces comportements auraient été, toujours selon les témoins présents sur place, assortis d'une revendication explicitement communautariste, voire religieuse. Ces faits ont inéluctablement entrainé une intense émotion et une réaction forte de la part de la population de Siscu.
Ces événements et le contexte d'ensemble dans lequel ils s'inscrivent suscitent partout en Corse, et particulièrement dans la région bastiaise, une tension importante. Celle-ci ne doit en aucun cas rejaillir sur l'ensemble de la population originaire du Maghreb, dont la très grande majorité respecte nos valeurs.
Nous appelons solennellement au calme et au refus de toute réaction inappropriée. Il importe en effet d'éviter l'escalade et toute logique de bouc émissaire.


Corsica Libera

Sisco : L'appel au calme de Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni

Corsica Libera apporte son soutien plein et entier à la population de Siscu, qui a réagi face à l'agression subie par de jeunes Corses ce samedi.

Pendant que l'Etat français poursuit ses menées répressives indignes contre les patriotes Corses, il contribue à installer sur notre terre un communautarisme intolérable car le peuple Corse est le seul peuple de Droit sur la terre de Corse.

Le Peuple corse n'acceptera jamais certains comportements, contraires à toutes ses valeurs culturelles. 

Que ces comportements soient le fait de gangs de dealers, de prédicateurs de la haine…

Ou qu'ils bénéficient de la complaisance des institutions françaises et de certains médias parisiens qui déforment la réalité.


Inseme per a Corsica

Sisco : L'appel au calme de Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni
 Suite aux évènements survenus hier à Siscu, Inseme per a Corsica tient en premier lieu à apporter son soutien aux personnes blessées et leur souhaiter un prompt rétablissement.
Nous réaffirmons notre volonté de construire une société corse apaisée où le droit de chacun de suivre la religion de son choix est imprescriptible. Nous le disons clairement, l’intégrisme, d’où qu’il vienne, est contraire aux valeurs de la société Corse et n’a pas sa place au sein de notre communauté.
Nous rappelons notre attachement à la notion de communauté de destin. Cette dernière est incompatible avec l’obscurantisme et la négation du droit des femmes. 
Nous appelons également chacun à garder son calme et à ne pas tomber dans le piège tendu par les prêcheurs de haine qui conduirait inévitablement à un conflit interculturel faisant ainsi le jeu de tous les extrémismes. 

FN Corsica

Les événements dramatiques de Sisco démontrent malheureusement que la Corse est rattrapée par des phénomènes dont on la croyait préservée.
Le Front National Corsica a alerté à plusieurs reprises sur les dangers d’une immigration massive et d’un fort communautarisme présents dans l’île, du rôle trouble et ambigu des associations immigrationnnistes et d’une majorité d’élus. La récente motion votée par l’Assemblée de Corse, copiée à la hâte sur le projet de motion déposé par le groupe  FN Corsica, n’occulte en rien la lourde responsabilité de ceux qui ne cessent de parler de «communauté de destin».
Comme elle a su le faire héroïquement lors de la dernière guerre, la Corse peut à nouveau entrer en résistance contre un nouveau fascisme qui ne respecte ni ses coutumes, ni ses traditions, ni ses croyances ancestrales et menace celles et ceux qui en sont les dépositaires.
Les élus, cadres et militants du Front National Corsica expriment toute leur sympathie et leur entier soutien aux blessés et à leurs familles, ainsi qu’à la population de Sisco et de sa région.
 

Ava Basta

La fasciosphère se déchaine ...

Appels aux meurtres..

Appels aux pogroms...

déferlent.

Tous les Corses épris de Paix se doivent de réagir pour dire non aux idées de haine.. d'où quelles viennent.

Nous appelons tous les citoyens épris de justice et de paix à se mobiliser.

La Corse est et doit demeurer une terre de PAIX.

Ensemble... 

appelons les ELUS à prendre l'initiative 

d' un RASSEMBLEMENT de masse  POUR LA PAIX.

 

Nous I PACERI per viaghju...y sommes prêts.

Nous renouvelons notre mot d'ordre:

 

Inseme per campà in Pace.

ou

Pace per campà inseme.

 

I Paceri per viaghju/Femmes solidaires/Avà Basta...

Aio`!!!

 


Camille de Rocca Serra

"Je condamne avec fermeté les actes de violence perpétrés hier soir à Sisco, et j'assure les blessés, notamment la personne agressée au harpon, de tout mon soutien. Il est inconcevable que de telles exactions soient commises impunément. La justice doit faire son oeuvre pour sanctionner les agresseurs. Il est important que chacun garde son calme pour éviter la loi du Talion."

Per à Pace

L'association Per à Pace, à pris connaissances des événements très graves qui se sont produits sur une plage de la commune de Sisco en Haute-Corse.
Sans préjuger des causes de cette altercation, le climat actuel de suspicion entretenu tant au niveau international, national que local réunit toutes les conditions à un déclenchement de violence opposant des hommes à d'autres hommes.
Les militants et citoyens pour la Paix ont ressenti depuis quelques temps déjà, avec une vive inquiétude  une escalade verbale et dangereuse, incitant à la défiance et à l'affrontement, plus qu'au dialogue, au rassemblement, au vivre ensemble et au respect de la personne humaine.
Aujourd'hui, nous nous devons de garder notre  raison et sang froid. Nous devons nous attacher à rejeter toute forme de violence et comportements extrêmes de part et d'autre.
La violence n'est jamais une solution, elle n'engendre que haine et malheur.
Nous en appelons aux femmes et hommes de Paix, aux jeunes à privilégier le dialogue.

Les Républicains de Haute-Corse

Sur une plage, alors que des vacanciers profitaient des plaisirs de la baignade, la racaille a tenté d’imposer sa loi. D’après les premiers éléments de l’enquête, la rixe de Sisco qui a éclaté en fin d’après-midi le 13 août, a opposé un groupe de jeunes Corses avec un groupe de personnes d’origine Maghrébine.
Contrairement aux informations répandues et relayées par les médias, c’est une toute autre version des événements que notre mouvement a choisi d’écouter, d’entendre et de dénoncer.
Cette autre version explique la mobilisation citoyenne du 14 août qui s’est déroulée devant la mairie de Bastia.
Des enfants de Sisco étaient tranquillement à la plage comme tous les jours avec pour seuls instruments de défense, leurs serviettes de plage. Le motif de cette rixe est sidérant : Un groupe d’une dizaine de personnes (avec des femmes en burka) a pris à partie des touristes qui avaient « l’audace » de prendre des paysages en photos.
Les enfants de Sisco ont également été insultés et vilipendés par le groupe de personnes d’origine maghrébine.
Armés de haches, de couteaux et de harpons, ils sont venus en découdre avec les jeunes de Sisco. Un jeune a été blessé et les autres ont immédiatement appelé leurs parents à la rescousse. Deux pères de famille se sont précipités sur les lieux et l’un des hommes a été blessé d’un coup de harpon.
Les femmes voilées, elles, ont crevé les pneus d’un véhicule à coup de couteaux...
Alertée, la population de Sisco s’est rapidement trouvée sur place pour faire cesser la violence.
Sans réserve, avec notre détermination la plus totale, nous soutenons nos jeunes, des personnes toutes sans histoires qui ont dû affronter un groupe de barbares islamiques armé jusqu’aux dents.
Notre Fédération condamne toute tentative de communautarisme sur le territoire insulaire. Une plage est un espace public et dans les espaces publics, c’est le droit à la liberté qui y est appliqué et non la Charria… Sur une plage, on peut rire, manger, prendre des photos, se baigner, tout en respectant son voisin…Sur une plage, on ne vient pas armé…
En cette veille de Sainte Marie que nous allons célébrer dans l’harmonie, la prière et le recueillement, nous apportons notre soutien à la population de Sisco qui s’est levée pour dire non à l’intégrisme islamique.
 

Partitu di a Nazione Corsa

Les événements de Siscu, après ceux de Lisula, ces dernières semaines, témoignent de tensions révélées dès lors que s'expriment, d'une façon claire, l'intégrisme islamique ou le fondamentalisme. Nous n'épargnerons aucun effort, dans le cadre de nos mandats politiques et de notre attachement aux valeurs démocratiques, pour éviter que prennent racine sur notre terre des individus se réclamant de ces courants de pensée.
 
Certes, aucun parallèle, qui serait en l'occurrence bien hâtif et déplacé, ne peut être établi avec les drames vécus par ailleurs, en France et aux quatre coins du monde. Il convient donc de mesurer nos propos, autant que nos actes, et d'éviter tout risque de surenchère, dans le droit fil de la résolution récemment adoptée par l'Assemblée de Corse.
 
Mais il importe également de prendre l'exacte mesure de l'enjeu et d'opposer, en toutes circonstances, un refus net et catégorique au communautarisme et à chacune de ses expressions, y compris les plus minimes, particulièrement lorsqu'elles affectent l'espace public. La Corse est une terre pétrie d'humanisme, mais pas de faiblesse, notamment à l'endroit des attitudes ou discours résolument empreints d'une volonté de provocation.
 
Notre peuple, et surtout notre jeunesse, doivent s'imprégner de ce message et conserver leur dignité, dans un contexte propice à toutes les tensions.
 
Nous voulons dire tout notre soutien aux jeunes gens de Siscu et à leurs familles, directement et violemment atteints, ainsi qu'à tous ceux que ces incidents ont touché.
 
Nos fonctions de responsables politiques nous conduisent à rappeler ces principes, au demeurant évidents, autant qu'à cultiver la plus grande vigilance, au quotidien."

Pierre Savelli, maire de Bastia

Sisco : L'appel au calme de Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni

Je déplore les évènements qui se sont déroulés hier en fin d’après-midi à Siscu faisant suite à l’agression d’un adolescent.
Je me suis rendu au milieu de la nuit au centre hospitalier de Bastia au chevet du père de famille et de son enfant, blessés lors de la rixe pour les assurer de mon soutien et leur souhaiter un prompt rétablissement.
Une enquête est menée par la gendarmerie sous l’autorité du procureur de la république.
Celle-ci doit rendre ses conclusions rapidement. Dans l’attente des résultats de cette dernière, j’appelle la population à la plus grande retenue.

Evitons les anathèmes et les mises à l’index de l’ensemble d’une communauté, qui plus est, dans cette période de tension.
Certains médias parisiens, allant dans le sens des réseaux sociaux, ont tenté de souffler sur les braises incandescentes.
Dans un souci de dialogue et d’apaisement j’ai reçu ce jour en mairie de Bastia, des jeunes
de Siscu et leurs parents.
Toujours dans le même état d’esprit je m’apprête à aller à la rencontre des habitants des quartiers Sud de Bastia qui ont pu être heurtés voire moralement affectés par la manifestation de cet après-midi.
Je suis sur le terrain et en relation constante avec les services compétents pour suivre les évolutions de la situation.

Les Bastiais ainsi que l’ensemble des Corses doivent continuer à rester vigilants et à ne pas céder aux tentatives de déstabilisation.
Le peuple corse doit se montrer à la hauteur des enjeux en ne cédant à aucune provocation de quelque origine qu’elle soit. Il doit ainsi continuer à rejeter tous les intégrismes, sous toutes leurs formes.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41489 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33693 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37