Corse Net Infos - Pure player corse

Semaine de l’Innovation en Corse : ADEC-Inizia-ENGIE, c’est bien de révolution qu’il s’agit !


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Jeudi 9 Juin 2016 à 22:35 | Modifié le Jeudi 9 Juin 2016 - 22:56


ADEC, Inizia et Engie, en matière de culture de l’innovation, il semble difficile de trouver mieux. Dans le cadre de cette semaine l'Innovation en Corse, lancée par l'ADEC et Inizià, ENGIE organise en partenariat avec ces derniers ainsi que l’Université de Corse, une Rencontre Open Innovation. L’objectif ? Créer un moment d’échanges privilégié entre les startups et le Groupe


Les intervenants
Les intervenants
 La « Semaine de l’innovation » est une occasion unique de découvrir l’ensemble des innovations d’ENGIE développées avec ses partenaires mais aussi d’échanger avec des inventeurs, des innovateurs, autour de solutions qui transformeront le monde de l’énergie et l’expérience utilisateur en particulier. Chaque jour, un thème, reflet des principaux métiers du Groupe, sera mis à l’honneur : innovation et performance des entreprises, développement des énergies renouvelables, ville connectée, transformation de notre quotidien ou encore nouveaux usages du gaz naturel. Des conférences thématiques seront organisées tous les jours de la semaine au VillageOpenInnov by ENGIE. Elles pourront être suivies en direct sur la chaîne YouTube.
 
L’innovation chez Engie 
ENGIE s’est donné pour objectif d’être leader de la transition énergétique dans le monde en s’appuyant notamment sur l’innovation. Cette dynamique irrigue l’ensemble du Groupe afin de transformer les idées nouvelles en solutions opérationnelles au service de ses clients. Quatre secteurs clés ont déjà été identifiés :
 • Production renouvelable décentralisée, effacement et stockage de l’énergie  
 • Maison intelligente  
 • Villes de demain et mobilité urbaine  
 • Pilotage digital de l’efficacité énergétique
 
ENGIE New Ventures, un fonds de corporate venture capital, doté de 115 millions d’euros, a ainsi été lancé pour soutenir des startups innovantes et a déjà investi dans 8 startups dans le secteur des Clean Tech. Par ailleurs, un processus d’incubation de projets de collaborateurs a vu le jour et a déjà accompagné 20 projets. Enfin, des appels à projets sont régulièrement lancés à destination de startups innovantes pour développer des solutions dans ses domaines d'activité stratégiques.
 
J.C. Angelini : foncer avec des objectifs clairs
L’ADEC et son président Jean-Christophe Angelini étaient sur place pour l’ouverture de cet Open Innovation Corse. L’ADEC a une fonction naturelle de pivot de l’ensemble des éléments de politique économique en Corse.
Voici ce qu’en pense Jean-Christophe Angelini :« L'ADEC dans le rôle de pivot certes, mais ne signifiant pas élément hégémonique car nous n’avons pas vocation à nous substituer aux acteurs mais simplement à les accompagner, à les organiser, à partager avec eux une stratégie qui consiste favoriser dans des délais raisonnables, la mutation de l’économie corse vers une économie de l’innovation. Il y a deux messages à adresser au public. Le premier  c’est celui qui consiste à dire que l’innovation demande, pour l’ensemble de ces acteurs engagés, un minimum de coordination. Je ne parle pas de planification ni d’entente parfaite ou d’alignement, mais simplement de coordination et d’organisation à minima, au sens où on le voit bien, il y a une montée en puissance des sujets de l’innovation dans l’île, d’acteurs à l’extérieur dans les mêmes domaines. Il convient donc d’organiser tout ceci, faute de quoi nous prenons le risque de perdre de l’énergie voire des financements public ou privés, alors même que nous avons besoin, pour favoriser cette mutation économique et pour accéder à une innovation pleine, réussie, de cette organisation entre nous. Cela demande simplement une gouvernance partagée entre la CTC et les autres collectivités impliquées, entre les acteurs publics et les acteurs privés comme c’est le cas aujourd’hui entre l’ADEC et Inizia qui est l’incubateur d’entreprise plus particulièrement dédié à l’innovation. Il y a une forme de relation nouvelle qui est en train de s’installer qui est productive et qui, je le crois, va permettre d’aboutir dans des délais raisonnables, au développement de cette économie.
L’autre message, consistera à dire  que l’on a l’énergie, le numérique, une montée en compétence des acteurs insulaires qui doit s’articuler avec le concours de groupes importants comme maintenant l’ADEC et Inizia, mais également ENGIE qui est déjà présent dans giron de la CTC en termes de partenariat, présent dans Corse Bois Energie mais également sur les enjeux liés au Gaz, qui sont stratégiques pour la Corse, ainsi que sur les enjeux liés à l’information comme cela est le cas aujourd’hui. Il ne faut pas de doctrine ou d’idéologie trop partisanes en l’occurrence mais bien au contraire bénéficier au maximum de l’expertise et du concours des grands groupes et ne pas les rejeter au prétexte qu’ils seraient présents sur la scène internationale. On peut trouver les voies et les moyens autour d’une articulation entre groupes internationaux et petites et moyennes entreprises locales pour peu que l’on ait des objectifs clairs. » 

La volonté d’innover…

Emmanuel Pierre, directeur d'Inizia
Emmanuel Pierre, directeur d'Inizia
Plusieurs orateurs se sont succédé tout au long de la journée, tels Michel Estève, d’Engie, directeur délégué pour les régions PACA-Monaco-Corse, Marc Muselli, de l’Université de Corse, Jacques Pomonti, président d’Inizia, Vanina-Bernard-Leoni, de l’Université de Corse, Jean-Louis Canaletti, Christian Cristofari, PF de Zerbi, Philippe Poggi (université de Corse),  Alexandra Pagni ( Pôle Pépite Corse), etc…
Emmanuel Pierre, directeur d’Inizia parle de sensibilisation des différents acteurs de cette matinale qui s’intéressent à tout ce qui touche à l’innovation :
« L’envie d’entreprendre et d’innover, apprendre à en connaître tous les différents outils permet de susciter l’envie d’innover, d’aller vers la performance, d’avancer en quelque sorte. Aujourd’hui, Inizia détecte et accompagne les porteurs de projets. Souvent, cela se fait avec l’université de Corse avec laquelle nous avons un partenariat, dans la mesure où l’université est membre fondateur d’Inizia au même titre que la Collectivité Territoriale de Corse, les Chambres Consulaires et les communautés d’agglomération d’Ajaccio et Bastia. La nouveauté c’est la venue d’ENGIE qui s’intéresse de près au travail d’Inizia et de ses partenaires afin de s’investir davantage en Corse pour soutenir des projets dans des domaines qui les intéressent, notamment l’énergie et le numérique. Je pense qu’ENGIE est le groupe qui a les capacités pour aider les startups sur les territoires. Ils le font avec d’autres et constatent aujourd’hui que la Corse dispose des d’une volonté d’innovation et de capacités qui les incitent à venir chez nous. »
J.-F. V.
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85372 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40831 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346