Corse Net Infos - Pure player corse

Sécurité et déchets ménagers en débat au conseil municipal : Ajaccio va prendre de nouvelles mesures


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Mardi 2 Août 2016 à 18:24 | Modifié le Mardi 2 Août 2016 - 18:38


Lundi soir, avant d’entamer la séance du conseil municipal, le député-maire d’Ajaccio a demandé au Conseil d’observer une minute de silence à la mémoire des victimes du terrorisme en France et dans le monde. Laurent Marcangeli a tenu à faire un point sur la sécurité. Pas de polémique mais des réponses techniques sur les lieux où se rend généralement le public. Les Ajacciens seront mieux surveillés par les membres de la police municipale qui sera prochainement renforcée en nombre et en équipement. Le maire a également évoqué le récurrent problème des déchets ménagers et vivement critiqué le comportement de certains ajacciens qui ne jouent pas le jeu


Le député)maire d'Ajaccio prend le problème de la sécurité à bras-le-corps. Il ne s’en cache pas, marqué par la série d’attentats qui vient de secouer le monde. Très solennellement, il a évoqué ce problème en ouverture de séance pour bien montrer son intention d’aller de l’avant dans ce domaine de la sécurité, sa détermination à doter la ville d’un service plus complet, plus professionnalisé.
 « La France et le monde ont été frappés par le terrorisme, par la barbarie, par cette violence aveugle qui a semé la terreur. Un véritable cauchemar. Je pense notamment au jour de notre fête nationale, le 14 juillet dernier, entachée par le sang des victimes de la Promenade des Anglais. Je pense également à ce prêtre égorgé dans son église, avec ses fidèles pris en otages, je pense à kaboul, à l’Allemagne, à ceux qui sont victimes de l’obscurantisme, de la haine et de cette guerre, c’en est une, et qui malheureusement fait du mal. Personne ne peut rester indifférent à cela, nous sommes tous concernés. Je n’étais pas sur place au moment des attentats mais loin de mon pays et c’est très dur d’être Français lorsqu’on est frappé de la sorte. Le conseil municipal et la ville d’Ajaccio s’associent à ce deuil national. Je vous demande d’observer une minute de silence pour l’ensemble des victimes de cette barbarie. Il n’en demeure pas moins que chacune et chacun doit assumer ses responsabilités par respect des règles que fixe  la démocratie. Des efforts doivent être réalisés en vue d’assurer le maximum de sécurité. Nous avons de grandes manifestations publiques de grande importance comme par exemple le 15 août qui approche. La pire des choses serait de rester enfermé chez soi. Raison pour laquelle nous inclurons dans le programme de cette mandature l’accent sur la modernisation, l’équipement la professionnalisation du service de la police municipale. Cette décision prend aujourd’hui un sens nouveau et je pense qu’il est nécessaire de donner les moyens indispensables afin qu’elle puisse effectuer sa mission. Nous procèderont au cours de cette mandature à des recrutements. Nous renforceront également la sécurité dans des bâtiments publics appartenant à la commune d’Ajaccio. Des réflexions sont engagées.   
Dans ces moments difficiles, le poids des rumeurs est aussi très lourd. L’exagération que l’on peut voir sur les réseaux sociaux n’est pas de nature à entretenir un climat qui permette de vivre correctement. La Corse a assez connu de difficultés dans son histoire, de la violence, de la tristesse et des malheurs. Elle se relèvera comme elle l’a toujours fait. Aujourd’hui il faut apprendre à vivre avec ce risque… »
 
Déchets : prendre ses responsabilités
Profitant de cet état de crise qui secoue le monde, le maire a évoqué un autre problème qui place la ville en situation de crise, moins grave certes, mais assez important pour être débattu : celui des déchets ménagers. La ville est en train de vivre des moments difficiles comme d’ailleurs l’ensemble de l’île. Laurent Marcangeli a haussé le ton.
« Nous avons pris des mesures et avons même anticipé il y a quelques mois pour une solution qui n’est que provisoire et précaire. Le vrai problème continue d’exister car il est ancien et aujourd’hui particulièrement difficile pour la Corse et ses habitants mais également pour les élus que nous sommes. Je renouvelle une fois de plus mes remerciements aux agents de la CAPA et à ceux de la ville et de la propreté urbaine. Ils ont vécu des moments durs et se sont acquittés de leur tâche dans des conditions difficiles au niveau des conditions de travail. Une chose encore, il se trouve que malheureusement, au moment où tout le monde devrait se serrer les coudes, le manque de solidarité de certains citoyens a été particulièrement décevant. Chacun sait aujourd’hui que la Corse est en situation de tension en matière de gestion des déchets. Quelle ne fut pas ma mauvaise surprise de voir encore des gens profiter de la situation dans certains quartiers de notre ville au détriment de la santé publique, au détriment de l’ordre public. Je le dis très clairement, nous n’avancerons jamais si l’on ne se remet pas en cause à ce niveau. Des décisions ont été prises, notamment pour favoriser le tri au maximum, des efforts importants ont été entrepris au niveau de la collecte, des équipements de la commune. Le retard est important, il faut le rattraper. Je reste persuadé que c’est au niveau des équipements qu’il va falloir faire un certain nombre d’efforts. Il faut que les choses soient bien claires. J’entends parler de certaines méthodes qui, pour l’instant, ne font pas l’objet des choix qui ont été arrêtés par l’Assemblée de Corse : l’incinération. La ville d’Ajaccio ne propose pas cela. D’autres possibilités existent, la ville d’Ajaccio a fait savoir il y a déjà plusieurs mois qu’elle était prête à participer à l’effort régional, en tant que capitale régionale, productrice de déchets bien sûr. La CAPA a fait un certain nombre de propositions. Très clairement, des réponses nous ont été rapportées et ne sont pas très convaincantes ni même rassurantes. Il va falloir mettre les bouchées doubles sur ce sujet. Nous ne voulons pas être un problème mais plutôt une solution. Nous voulons le faire de la manière la moins politicienne possible, la plus pragmatique afin de pouvoir apporter des solutions car nous avons longuement travaillé sur le sujet. Je renouvelle publiquement ce vœu qui est celui de pouvoir avancer sur ce dossier. On doit assumer nos responsabilités car elles existent… »   
La séance s’est poursuivie avec toute une série de dossiers.
J.-F. V.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:58 Ajaccio : Un poids-lourd se couche dans un rond-point

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85437 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40892 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346