Corse Net Infos - Pure player corse

Sécheresse en Haute-Corse : Les mesures de limitation d'eau étendue à tout le département


Rédigé par le Mercredi 5 Juillet 2017 à 14:39 | Modifié le Jeudi 6 Juillet 2017 - 00:36


Le Préfet de la Haute-Corse a décidé, par arrêté du 30 juin, d’étendre les mesures de limitation sur l’ensemble du département et de renforcer celles déjà en vigueur en Balagne


Sécheresse en Haute-Corse : Les mesures de limitation d'eau étendue à tout le département
Le comité sécheresse s’est réuni le 29 juin 2017 pour faire le point sur la situation dans le département de la Haute-Corse.
Un renforcement de la sécheresse est constaté :
-  Les précipitations sont absentes ou très localisées et très peu efficaces depuis le début du mois de mars 2017. Le déficit se situe entre -50 % et -80 %. Les orages du mercredi 28 juin n’ont apporté que des cumuls de pluies inférieurs à 5 mm, localement 10 mm,
-  L’indice d’humidité des sols présente un déficit record,
-  Le remplissage des réserves en eau d’EDF et de l’OEHC est plutôt satisfaisant. Au 29 juin, il est en moyenne de 80 % (supérieur à 95 % pour les barrages EDF, et de l’ordre de 75 % pour les barrages de l’OEHC). Néanmoins, les débits des cours d’eau qui alimentent ces réservoirs présentent des écoulements très secs, faute de recharge par les précipitations,
-  Le nombre de cours d’eau présentant un écoulement très inférieur à la moyenne est important et en augmentation, en particulier en Balagne (Figarella, Fango et Fium Seccu) et dans la vallée du Golo,
-  La baisse progressive des nappes d’eau souterraine se poursuit, en lien avec le déficit notable des précipitations, notamment sur les régions du Nebbio, du Cap Corse, la région Bastiaise, et la Balagne. La situation de l’alimentation en eau de Calvi est à surveiller particulièrement, en lien avec les risques d’intrusion d’eaux salées dans la nappe de la Figarella. La situation reste dans la normale pour les autres secteurs du département.

Le préfet de la Haute-Corse a donc décidé, par arrêté du 30 juin 2017, d’étendre les mesures de limitation sur l’ensemble du département et de renforcer celles déjà en vigueur en Balagne


Balagne
Sont strictement interdits à toute heure les usages de l’eau suivants
-  le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau, à l’exception des véhicules professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;
-  le remplissage des piscines privées existantes à usage familial après vidange, ainsi que les remplissages de complément ;
 -  le lavage des bateaux, à l’exception des bateaux professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;
 -  l’arrosage par aspersion des pelouses, des espaces verts et publics et privés et des jardins d’agrément ;
-  le lavage ou l’arrosage des terrasses et voies de circulation privées ;
 -  l’irrigation des prairies naturelles.
Sont interdits entre 10h et 18h les usages de l’eau suivants:
- l’arrosage des terrains de sport, terrains de golf, pépinières et jardins publics ; - le lavage des voies de circulation publiques ;
- l’irrigation par aspersion de toute culture.


Sur le reste du département
Sont interdits entre 10  et 18 heures les usages de l’eau suivants :
-  le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau, à l’exception des véhicules professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;
-  le remplissage des piscines privées existantes à usage familial après vidange, ainsi que les remplissages de complément ;
-  le lavage des bateaux, à l’exception des bateaux professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;
-  l’arrosage par aspersion des pelouses, des espaces verts et publics et privés et des jardins d’agrément ;
-  le lavage ou l’arrosage des terrasses et voies de circulation privées ;
 -  l’irrigation des prairies naturelles ;
 -  l’arrosage des terrains de sport, terrains de golf, pépinières et jardins publics ;
-  le lavage des voies de circulation publiques ;
 -  l’irrigation par aspersion de toute culture.


Il est rappelé que le non respect des prescriptions de l’arrêté préfectoral est passible d’une contravention de 5ième classe.
Les limitations d’usages telles que décrites ci-dessous s’appliqueront de la date de publication de l’arrêté jusqu’au 1er octobre 2017. Cette période peut être prorogée. Les limitations d’usage sont susceptibles d’être graduellement, partiellement ou totalement levées ou renforcées par arrêté préfectoral dès lors que les régimes hydrologiques des cours d’eau et les situations hydrologiques des nappes souterraines évoluent de manière notable. 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89651 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 46864 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39320 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 418