Corse Net Infos - Pure player corse

Saveriu Luciani au barrage d'e Cotule " L'OEHC ne laissera pas dire n'importe quoi, lorsqu'on traite de santé publique"


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 21 Août 2017 à 13:51 | Modifié le Lundi 21 Août 2017 - 18:12


Saveriu Luciani, Président de l'Office d'équipement hydraulique de la Corse, entouré d'une vingtaine de techniciens a donné une conférence de presse ce lundi matin à 11 heures pour démontrer que le "barrage d'e Cotule, dans le Réginu ne présente aucun risque sanitaire contrairement à ce qui a pu être écrit.


Le barrage d'e Cotule en fin de matinée
Le barrage d'e Cotule en fin de matinée

Face à la presse  invitée ce lundi matin , in situ, barrage d'e Cotule, dans le Réginu, Saveriu Luciani était plutôt remonté et il comptait bien le faire savoir.
"A la question de savoir si le barrage d'e Cotule que vous avez devant vous est pollué, la réponse est clairement non. Si nous sommes là ce matin, c'est avant tout pour rassurer la population et dénoncer  avec la plus grande fermeté un article en date du 19 août titrant "La réserve de Codole contaminée" avec une première page titrant " Codole pollué par une bactérie". Son contenu évoquait des risques sanitaires avancés pour l'eau potable, l'abreuvement du bétail et l'irrigation. Cette annonce était illustrée par des photographies mettant en évidence une efflorescence algale (autrement appelée Bloom) de grande intensité. En vous demandant de venir sur place, vous pourrez juger par vous-même".


Les 35 communes concernées reçoivent une eau de qualité
Saveriu Luciani pointe du doigt le barrage bleu comme le ciel et poursuit:
"Les raisons de ces présences dans ce plan d'eau sont multiples : la basse altitude de son implantation, sa profondeur peu importante, des températures de l'eau et de l'air pouvant dépasser les 20° C, des nutriments anthropiques d'origines diverses...
 Il n'y a pas chez  nous de mensonges mais simplement un discours de vérité. Les 35 communes qui sont alimentées par ce barrage reçoivent une eau de qualité, supervisée et avalisée par l'Agence Régionale de Santé. C'est une eau qui est contrôlée au quotidien pour ce qui est de l'eau potable et plusieurs fois par semaine pour la qualité de l'eau de bassin. Il faut absolument  tordre le coup à certaines rumeurs qui suscitent inutilement des inquiétudes que l'on qualifiera d'abusives pour la population. Il est aujourd'hui de notre devoir de rétablir la vérité et de dire les faits tel qu'ils sont. C'est une eau d'excellente qualité et nous n'avons pas vocation , à ce qui veulent bien l'entendre, à empoisonner la Balagne, d'autant que la Balagne n'est pas la Bretagne et U Reginu n'est pas la Loire où l'on empoisonne les chiens. De toutes les coupures, celles qui cicatrisent le moins, ce sont les coupures de presse. A un moment donné, il faut tenir un discours sérieux et poser les bonnes questions. Le vrai problème aujourd'hui, c'est la sécheresse. Comment on gère la sécheresse dans ce pays et comment peut-on élargir le cadre pour poser  le problème au niveau de l'île.
Nous sommes dans une année exceptionnelle en terme de   stress hydrique  et, par rapport à ça, nous devons apporter des réponses globales et politiques sur le moyens et long terme.
Pour revenir au barrage d'e Cotule, pour être tout a fait honnête il y a la présence de certaines bactéries, comme il y en a dans bon nombre de plans d'eau en Corse et dans le monde. L'important pour nous c'est de gérer une situation et de produire de l'eau de bonne, voire d'excellente qualité".


Les techniciens devaient à leur tour expliquer dans le détail les divers contrôles effectués et les filières de traitement de traitement des deux usines de potabilisation utilisant l'eau du barrage qui sont dotées d'étapes de traitement permettant de faire face à l'apparition éventuelle de toxines.


La question de l'eau est une priorité pour l'Exécutif de Corse
Avant la visite de l'unité de traitement en présence  de Marie Simeoni, élue de l'assemblée de Corse, Ange de Cicco, directeur de l'OEHC,  et des techniciens , Saveriu Luciani ajoutait:
" Pour conclure et élargir mes propos, j'ajouterai que le Comité de Bassin de Corse est en train d'élaborer un Plan de Bassin d'Adaptation au changement climatique (PBACC) que j'ai eu l'occasion d'évoquer et commenter récemment en sous-préfecture de Calvi, qui devrait proposer au printemps 2018 une feuille de route. Au-delà des situations locales, les sécheresses répétées doivent engager la Corse dans un nouveau cycle d'aménagements aptes à répondre au défi environnemental et sociétal.
La question de l'eau est désormais pour l'Exécutif territorial une priorité absolue".


Claude Piane, cheville ouvrière de l'AAPPMA de Balagne devait conclure : " Il était important pour nous association d'être présent ce matin et entendre les propos rassurants du Président de l'OEHC et des techniciens, d'autant que nous emmenons régulièrement 250 enfants au barrage".





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Novembre 2017 - 10:00 Calvi : Novu successu pè " les soirées de l'eau"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie



Derniers tweets
Corse Net Infos : Territoriales : Jean-François Baccarelli renonce… https://t.co/GXAUiSw7Ag https://t.co/xHFtTvCQTB
Samedi 18 Novembre - 10:39
Corse Net Infos : Consultez la #météo #corse en permanence et en direct sur #CNI https://t.co/n8GcKLIvbV
Samedi 18 Novembre - 09:08
Corse Net Infos : #Bonghjornu #Bonjour L'étang de Chjurlinu et le lido de la Marana https://t.co/F0RVrtqNdW
Samedi 18 Novembre - 09:02
Corse Net Infos : #territoriales2017 #Corse @jmmondo Jean-Martin Mondoloni : « Le #PADDUC a ruiné les Corses ! Ma priorité sera de le… https://t.co/OPo0bzClBl
Samedi 18 Novembre - 01:07



Newsletter







Galerie
Calvi
Calvi
GFCA
GFCA
Core in Fronte
Core in Fronte
Fior di Stella
Fior di Stella
DSC_0015
DSC_0012
parcours-marche
parcours-jeunes2
sommes redistribués
chiffre de l'alternance
Patrimonio : Gîtes œnotourisme
Patrimonio : Gîtes œnotourisme