Corse Net Infos - Pure player corse

Sant'Antonino : L'extension du parking municipal "gelée"


Rédigé par Jean Paul Lotier le Jeudi 27 Septembre 2012 à 00:09 | Modifié le Dimanche 7 Octobre 2012 - 16:12


L’heure est à l’apaisement dans le conflit opposant la FDSEA à la municipalité de Sant’Antonino dans l’affaire dite de l’extension du parking municipal de ce coquet village de Balagne. Ce dossier d’expropriation est gelé et une nouvelle étude pour le choix d’un autre terrain va être lancée.


Sant'Antonino : L'extension du parking municipal "gelée"
Mercredi à 10 heures, une délégation de la FDSEA, emmenée par son président Joseph Colombani et composée de quelques agriculteurs, du maire de Sant’Antonino Etienne Marcelli et de quelques membres du conseil municipal a été reçue par Stéphane Donnot, sous-préfet de Calvi.
Au cours de cette réunion qui s’est déroulée dans les locaux de la sous-préfecture, tout malentendu dans cette affaire a été écarté.
On se souvient que le 17 septembre dernier, les agriculteurs de la FDSEA avaient bloqué une grande partie de la journée la RN 197 au niveau du carrefour d’Aregno – Algajola. Ils entendaient à travers cette action protester contre l’expropriation d’un des leurs sur la commune de Sant’Antonino.  La municipalité entendait récupérer ce terrain pour un projet d’extension du parking municipal situé sur le bas du village. M. Colombani avait déclaré que cette situation était intolérable d’autant plus qu’elle  était récurrente en Balagne, avec une forte pression touristique comme motif premier.
Le barrage avait été levé après que les manifestants aient obtenu la garantie d’être reçus ce mercredi 26 septembre en sous-préfecture de Calvi. En attendant la procédure d’expulsion avait été gelée.
Cette réunion s’est déroulée dans un climat très détendu. A l’extérieur quelques sympathisants étaient venus soutenir leurs camarades.
A l’issue de la réunion à laquelle la presse n’avait pas été conviée, les sourires étaient sur les visages.
Stéphane Donnot, sous-préfet de Calvi ne cachait pas sa satisfaction : « Deux pistes ont été proposées : celle de trouver des parcelles agricoles pour permettre au berger concerné de poursuivre son exploitation et la seconde d’étudier la possibilité d’un autre terrain pour réaliser ce parking. Dans l’optique de cette dernière solution, nous avons convenu d’une autre réunion avec les différents services concernés. Je suis bien évidemment satisfait du déroulement de cette réunion. Je savais qu’on allait pouvoir déboucher sur des propositions concrètes. Les échanges que l’on a eu avec les différents partenaires sont le résultat de cette avancée dans le dossier. Finalement c’est la conclusion que l’on arrive à trouver des solutions avec la discussion et dans le calme »
Etienne Marcelli était lui aussi satisfait de l’issue de cette réunion : «  On a essayé lors de cette réunion de débloquer quelques points épineux de cette affaire. On va tenter avec l’administration de trouver un autre terrain qui pourrait se prêter à cette extension. Pour ne rien vous cacher, il n’y a qu’un seul susceptible de correspondre à notre projet. C’est un terrain en friche sur lequel est implantée une maison et qui appartient à des ressortissants étrangers. C’est un terrain où il y a également des rochers et qui n’est pas aussi  intéressant que celui à l’origine de cette affaire. Bien évidemment il faudra reprendre le dossier depuis le début, recommencer une enquête publique et reprendre la procédure.
De notre côté, nous allons lancer une étude pour voir si ce terrain pourrait convenir.
Nous prendrons aussi l’avis de l’architecte des Bâtiments de France ».
Joseph Colombani, président de la FDSEA concluait : «  Le bon sens dans cette réunion l’a emporté. On a des options qui me semblaient évidentes. Simplement, il ne s’agit pas d’opposer l’agriculture et le tourisme. Il suffit de voir si on ne peut pas faire ce parking qui a fait couler tant d’encre  sur un autre terrain qui n’a pas vocation agricole mais qui est en friche et inexploité. Il  y a des réunions à faire avec les bâtiments de France et l’architecte. Nous suivrons ce dossier avec beaucoup d’attention et nous défendrons l’agriculture y compris en Balagne ».




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 17:26 Au Rallye de Balagne Pascal Trojani est intouchable

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13946 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8553 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7491 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 29