Corse Net Infos - Pure player corse

Sanction de Jean-Louis Leca et bandera : Emmanuelle de Gentili monte au créneau


Rédigé par le Vendredi 14 Novembre 2014 à 11:24 | Modifié le Vendredi 14 Novembre 2014 - 12:02


Emmanuelle de Gentili, conseillère exécutive, présidente de l'office hydraulique et première adjointe au maire de Bastia, n'est pas contente et le fait savoir. Après les dernières décisions prises par la commission de discipline de la ligue de football professionnel à l'encontre de Jean-Louis Leca elle dit sa façon de penser au président de la lfp, Frédéric Thiriez, affirme vouloir saisir le ministère des Sports et laisse entrevoir de "possibles conséquences pénales de la décision de la commission de discipline"...


Sanction de Jean-Louis Leca et bandera : Emmanuelle de Gentili monte au créneau
Elle a fait part de sa colère en ces termes au président de la lfp.
"J'ai pris connaissance avec stupéfaction et colére, de la décision de la commission de discipline de la Ligue Professionnelle de Football, en date du 13 Novembre courant, de sanctionner M. Leca Jean-Louis d'un match ferme plus un match avec sursis.

Je souhaiterais connaitre les motifs qui ont prévalu à une telle décision.
Je n'ose croire que le simple fait de brandir le drapeau corse (préalablement et maladroitement interdit par le Préfet des Alpes-Maritimes) et se diriger vers le rond central pour partager avec ses coéquipiers la satisfaction d'une victoire sur le terrainde Nice, soit constitutif de cette sanction.
Si cela venait à en être le cas, cela serait très grave. Votre commission aurait de plus commis double jurisprudence dangereuse et discriminante.

En premier lieu, elle aurait considéré le fait de brandir le drapeau corse comme une provocation, ce qui est inacceptable. Il n'est nul besoin de vous indiquer combien les corses sont attachés à leur Bandera.
La responsable politique et la citoyenne que je suis, voit dans cette sentence une connotation raciste et discriminante.
En second lieu et par extension, il est donc désormais interdit de détenir un drapeau sur un stade et de l'agiter en cas de victoire.
 
Je m'étonne également de la mansuétude de la décision à l'égard de l'OGC Nice, pourtant responsable de l'organisation de la rencontre. L'envahissement du terrain, les violences à l'encontre des joueurs bastiais commises pour la plupart par les membres de la sécurité du club n'auront entrainé aucune suspension ferme du stade. Cela est proprement scandaleux et incompréhensible, surtout au regard de la jurisprudence en la matière concernant le stade Armand-Cesari, suspendu pour des bagarres entre joueurs sur le terrain ou encore pour des échauffourées entre supporteurs dans les tribunes du stade d'Ajaccio.

Je peux comprendre que l'UEFA ne doit pas être alertée sur les graves lacunes structurelles en matière de sècurité d'un stade choisi pour l'organisation de l'Euro 2016.
J'ai demandé à nos conseils de réfléchir sur les possibles conséquences pénales de la décision de la commission de discipline. Car désormais, la LFP a porté le débat sur le plan politique et plus simplement sportif.
Je vais saisir également le ministère des Sports pour lui faire part de mon sentiment sur cette pénible affaire.
Par la prise de décisions injustes et à sens uniques à l'égard des clubs corses, par votre refus constant et méprisant de sanctuariser la date du 5 mai, vous portez gravement atteinte à l'image du football en Corse."


Jean-François Baccarelli appelle à un rassemblement samedi

Jean-François Baccarelli, leader de l'Alliance Ecologiste réagit "à la sentence de la FFF qui rend coupable Jean-Louis Leca , ainsi que le Drapeau Corse. Si nous avions un doute du mépris et de la #haine portée à notre égard, aujourd'hui c'est confirmé ! Cette décision est Inacceptable! Il s'agit d'un jugement anti-Corse qui relève d'un racisme des heures plus sombres de notre histoire. Notre joueur, notre drapeau bleu et blanc, notre drapeau national ne peuvent être souillés  sans réactions. J'appelle à un grand défilé demain, Samedi 15Novembre, qui partira à 20h du Stade Armand-Cesari (Furiani) vers Bastia. Venez nombreux faire flotter notre drapeau de Paix et de Liberté."




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:16 Bastia : Revaloriser la filière coutelière corse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85434 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40891 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346