Corse Net Infos - Pure player corse

Salaires dans les collectivités territoriales : La Corse après l'Alsace, l'Ile-de-France et la Provence-Côte d'Azur…


Rédigé par le Jeudi 13 Février 2014 à 11:52 | Modifié le Jeudi 13 Février 2014 - 14:07


Le bulletin d'information de la direction générale des collectivités locales publie sous la signature de Ludovic Besson, du département des études et des statistiques locales, une étude sur les salaires dans les collectivités locales en 2011. On relèvera que les fonctionnaires des collectivités de Corse ne sont pas, sur ce plan, les plus mal lotis puisque leur salaire moyen se situe immédiatement après celui pratiqué en Alsace, Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d'Azur, leaders dans ce domaine et Rhône-Alpes…


En 2011, le salaire net mensuel moyen exprimé en équivalent temps plein annualisé (EQTP) des agents de la fonction publique territoriale s’élève à 1 823 euros. L’éventail des salaires est large et reflète la diversité des collectivités et des situations d’emploi des agents. Les salaires les plus faibles sont versés par les communes les moins peuplées.
Les femmes perçoivent des salaires nets moyens inférieurs de 11 % à ceux 
des hommes. Ces résultats détaillent par niveau et taille de collectivité les données sur les salaires de la fonction publique territoriale en 2011publiées simultanément par l’Insee (Insee Première n°1486 janvier 2014)


Les écarts de salaires entre régions liés à la structure des collectivités

En France métropolitaine, les salaires nets dans la fonction publique territoriale sont les plus élevés en Alsace, en Île de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans ces trois régions, le salaire net médian mensuel est supérieur ou égal à 1 700 euros.

En revanche, dans les régions du Limousin, de l’Auvergne ou du Centre, la rémunération nette mensuelle est de l’ordre de 1 550 euros.

Ces écarts de rémunérations reflètent essentiellement des différences de taille de collectivité et de structure hiérarchique. Ainsi, dans les régions Alsace, Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur, les trois quarts des effectifs sont employés dans des collectivités de plus de 350 agents en EQTP annualisés : ce poids est supérieur de 20 points à la moyenne nationale. De plus, dans ces régions, le poids de la catégorie C est moins important (72,2 % contre 75,2 % auniveau national).
A l’inverse, dans le groupe des r
égions où les salaires sont les plus faibles, les collectivités de moins de 10 EQTP annualisés sont surreprésentées (11,1 %des effectifs contre 7,3 % au niveau national) et le poids de la catégorie C est relativement plus élevé (77,7 %).

Au sein des DOM, la Réunion occupe une place particulière avec un poids relativement faible des effectifs titulaires (37,7 % des EQTP annualisés) et la part importante des effectifs de bénéficiaires de contrats aidés (14,5% des EQTP annualisés). Dans les autres DOM, le poids des effectifs de titulaires, seule catégorie statutaire bénéficiant de sur-rémunérations, est relativement plus élevé (90 % en Guadeloupe, 68,8 % en Martinique et 66,5 % en Guyane.

------

Source : Insee, SIASP 2011.Traitement DGCL, département des études et des statistiques locales

 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85306 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40798 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345