Corse Net Infos - Pure player corse

SNCM : Transdev a rendu exigibles ses créances détenues sur la compagnie au 3 Novembre


Rédigé par le Vendredi 31 Octobre 2014 à 11:59 | Modifié le Vendredi 31 Octobre 2014 - 19:56


Le conseil de surveillance de la SNCM s'est tenu vendredi matin à Paris. Au terme de cette réunion Transdev a réitéré ses arguments tous tendus vers le redressement judidiciaire, comme cela est précisé dans le communiqué qui nous a été transmis.


SNCM : Transdev a rendu exigibles ses créances détenues sur la compagnie au 3 Novembre
"A l'issue du conseil de surveillance de la SNCM qui s'est tenu ce matin à Paris, 
Transdev tient à réaffirmer que tout ce qu'il entreprend, aujourd'hui comme hier, en tant qu'actionnaire majoritaire, vise à empêcher la disparition pure et simple de la SNCM et de l'ensemble de ses activités et ses emplois.
C’est le sens même du redressement judiciaire qui vise à permettre, sous l’autorité du président du tribunal de commerce et avec le concours des administrateurs judiciaires qu’il aura désignés, d’identifier une solution pérenne permettant de lever l’hypothèque des demandes de remboursement de l'Union européenne, tout en préservant la délégation de service public.

Aussi, afin de créer les conditions de ce redressement judiciaire, et comme il l'avait annoncé lors de la dernière réunion de la médiation conduite par Gilles Belier, Transdev a rendu exigibles ses créances détenues sur la compagnie, à effet du 3 Novembre, étant entendu que ces sommes pourront être mises à disposition des organes de la procédure dans le cadre du redressement judiciaire. Cette recherche de solution via le redressement judiciaire doit permettre qu’un appel d’offres soit conduit par le Tribunal, qu’un  repreneur, qui devra être agréé par la Collectivité territoriale de Corse, soit identifié, et qu’un accord soit trouvé avec la Commission européenne. Il est primordial que cet accord puisse intervenir rapidement et en tout état de cause, dans des délais compatibles avec la nécessité de préserver la saison 2015."

La réaction de la CFE-CGC SNCM

Les actionnaires VEOLIA et TRANSDEV ont confirmé leurs exigences de remboursements anticipés de leur prêts court terme validés le 27 juin dernier jusqu'en juin 2015... Il place ainsi délibérément leur filiale dans une position de cessation de paiement organisée alors que cette dernière dispose actuellement de 35 Millions d'euros disponibles en banque et possède un actif naval évalué à dire d'expert avant saison à 220 Millions d'euros . >Olivier Diehl se présentera auprès du Président du Tribunal de Commerce de Marseille lundi après le Comité d'entreprise qui doit reprendre à 9h au siège, pour faire constater qu'il ne peut rembourser TRANSDEV et VEOLIA. TRANSDEV prend aujourd'hui cette décision en toute connaissance des risques largement mis en évidence le 28 octobre en Préfecture avec en premier chef, la très probable non-transmissibilité de l'actuel contrat de Délégation de Service Publique Marseille-Corse valide jusqu'en 2023. Ils n'attendent ni la dernière réunion de médiation programmée par le Préfet et le Médiateur pour le 18 novembre ni les conclusions des deux administrateurs tout juste mandatés dans le cadre d'une conciliation souhaitée par TRANSDEV! Administrateurs pourtant chargés de mettre en lien l'ensemble des sujets restés sans réponse dans la médiation afin de sécuriser la restructuration qu'elle qu'elle soit.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:08 La magie de Noël opère à Biguglia

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85182 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40759 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345