Corse Net Infos - Pure player corse

SNCM : Les inquiétudes des sous-traitants marseillais


Rédigé par le Jeudi 8 Mai 2014 à 22:34 | Modifié le Dimanche 1 Juin 2014 - 01:27


Le comité de soutien à la SNCM, présidé par Robert Martinetti, rassemblant les sous-traitants marseillais de la compagnie a demandé jeudi au Gouvernement de Manul Valls de soutenir le président du directoire dont la non-reconduction figure à l'ordre du jour de la réunion du conseil de surveillance de lundi.


SNCM : Les inquiétudes des sous-traitants marseillais
Le comité de soutien fait part de ses inquiétudes dans un communiqué où il fait état de ses réflexions depuis le 3 Mars dernier et sa visite au préfet de la région Paca.
"Le 3 mars notre collectif a été reçu par le préfet de région, Michel Cadot, en réponse à nos vives inquiétudes sur l'avenir de la SNCM.
Nous l'avons alerté sur les conséquences de la disparition de cette compagnie sur nos sociétés et les 1 200 emplois induits que nous générons par la sous-traitance sur le bassin portuaire.   
Nous avons, lors de cet échange, reçu l'assurance du plus haut niveau de l'Etat sur sa volonté d'engager tous les moyens possibles pour la mise en œuvre du projet de redressement de l'entreprise tel qu'il a été validé par son Conseil de Surveillance.
A cette heure force est de constater que cette volonté ne se traduit pas en action et que le nouveau gouvernement reste étonnamment muet face au naufrage annoncé. 
Quelle est aujourd'hui sa stratégie pour contrer Transdev? 
Le scénario choisi par l'actionnaire majoritaire, manifestement sous contrôle de Veolia,  est pourtant bien visible:  Les éléments de communication font apparaitre que la mise en procédure collective est proche.
Il nous apparait évident que l'Etat doit organiser dans un temps très court les conditions de remplacement de cet actionnaire plus que jamais hostile.
 
"Des conséquences sociales catastrophiques"
La situation inédite de gouvernance à la SNCM relève du choix de sa Direction de ne pas avoir accepté ce triste sort. 
Or, nous apprenons, par voie de presse, que la question du renouvellement du Directoire est à l'ordre du jour du prochain Conseil de Surveillance le 12 mai prochain. 
La non reconduction du président du Directoire, Marc Dufour, serait synonyme pour nous d'abandon du plan qu'il porte pour la SNCM. Les conséquences sociales en terme d'emplois seront catastrophiques pour le port de Marseille et pour l'ensemble de la filière maritime française.
Il apparait que la position des représentants de l'Etat lors de ce vote pourrait être décisive. Seule une validation permettant reconduction du Directoire si Transdev si oppose.
En conséquence nous demandons au Gouvernement, d'agir en cohérence avec les engagements donnés et d'afficher clairement son soutien au plan et donc à la Direction qui le porte
Nous ne pouvons imaginer une seconde que cette position soit en contradiction avec les engagements que nous avons reçu du Préfet au nom de l'Etat.
Enfin compte tenu de l'évolution particulièrement grave de ce dossier ces derniers jours, et du risque qu'il fait peser sur nos entreprises et nos salariés nous demandons à être reçus à nouveau, dans l'urgence, par le Préfet de Région et attendons une réponse du Premier Ministre Manuel Valls au nom du nouveau gouvernement."



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85487 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40919 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347