Corse Net Infos - Pure player corse

SNCM : Les élus communistes de la CTC et de la région Paca écrivent à Hollande


Rédigé par le Vendredi 28 Mars 2014 à 13:59 | Modifié le Vendredi 28 Mars 2014 - 14:08


Dans une lettre adressée ce jour à François Hollande, les parlementaires et élus communistes de la Collectivié territoriale de Corse et de la région attirent l'attention du président de la République sur la situation de la compagnie/


SNCM : Les élus communistes de la CTC et de la région Paca écrivent à Hollande
Monsieur le Président de la République,
Avec 2500 salariés marins, officiers et sédentaires auxquels s’ajoutent autant d’emplois induits, et un chiffre d’affaire annuel de 350 millions d’euros essentiellement réinjecté dans l’économie locale des deux régions Corse et PACA, l’avenir de la SNCM constitue un enjeu national de premier plan dans le domaine maritime comme pour la relance et l’innovation industrielle de toute la filière avec les chantiers navals de Saint Nazaire.
Au vu de ces enjeux, les élus communistes n’ont eu de cesse de demander à l’État de s'engager sur ce dossier d’intérêt général et national tout en étant force de propositions, et c’est avec un très grand espoir que nous avions accueilli les mesures et engagements du Gouvernement les 8 et 9 janvier dernier à l’issue de 9 jours de grève des personnels de la CMN et de la SNCM.
Or, il s’avère que la stratégie de fossoyeur menée par le PDG de Veolia, Antoine Frerot en situation de Gouvernance chez Transdev malgré la présence à 50% de la Caisse des Dépôts, rend caduque, pour l’heure, tous les engagements du Gouvernement et conduit la SNCM et ses salariés vers une procédure collective au tribunal de commerce scandaleuse et inacceptable.
C’est cette situation qui force les personnels de la SNCM, à l’appel de leurs organisations syndicales (CGT/CFE-CGC/SAMMM/SNPOMM/CFDT/FO) a observé depuis 48 heures un mouvement de grève après avoir regretté que leur préavis soit resté sans réponse.
A l’instant précis où la Corse enregistre une nouvelle hausse du chômage, comme la région PACA d’ailleurs, il serait incompréhensible d’en rajouter et que le Gouvernement laisse faire alors qu’il dispose de la pleine maîtrise publique des décisions dans ce dossier. Cela d’autant plus que la SNCM est avec la CMN, attributaire de la Délégation maritime du Service Public de continuité territoriale entre Marseille et la Corse pour une durée de dix ans et qu’à ce titre la Collectivité Territoriale de Corse lui versera une compensation financière de 600 M€.
C’est pourquoi, Monsieur le Président de la République, comme vous l’avez déclaré hier au Conseil des Ministres, le Gouvernement doit agir dès à présent avec plus de cohérence et de justice sociale, et cela doit se concrétiser à la SNCM, comme dans d’autres dossiers socio-économiques, dans l’intérêt de l’emploi, du Service Public, de l’environnement dans l’intérêt bien compris de nos territoires et de la population.
Par conséquent, Monsieur le Président de la République, c’est avec la plus grande solennité, dans un contexte particulièrement difficile pour notre République et ses citoyens, que nous vous demandons d’intervenir avec force et précision auprès du Gouvernement et de la Caisse des Dépôts pour qu’ils agissent ensemble, au sein de Transdev et du Conseil de surveillance de la SNCM, afin d’exclure tout risque de mise en procédure collective de la SNCM au tribunal de commerce et de faire respecter et appliquer le Plan industriel Long Terme à 8 navires sur l’ensemble des lignes du Service Public de continuité territoriale et du Maghreb, avec la commande de 4 navires modernes aux chantiers navals de Saint Nazaire STX, Ex chantiers de l’Atlantique.
Ces derniers points seraient conformes aux objectifs, que vous avez décrétés priorité nationale, de maintien et de relance industrielle de la filière maritime, portuaire et navale française au service de l’emploi, du développement économique, de l’innovation et de l’environnement.
Dans cette attente, nous restons naturellement disponibles et vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de nos sentiments républicains et citoyens.
 Gaby CHARROUX Député maire de Martigues
Isabelle PASQUET Sénatrice des Bouches du Rhône
Dominique BUCCHINI Président de l’Assemblée de Corse
Jean Marc CHARRIER vice président du Conseil général des Bouches du Rhône
Jean Marc COPPOLA vice président de la Région PACA
Michel STEFANI Conseiller à l’Assemblée de Corse



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85414 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40858 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346