Corse Net Infos - Pure player corse

SNCM : Feu vert pour la commande des nouveaux navires


Rédigé par le Vendredi 7 Mars 2014 à 17:51 | Modifié le Samedi 8 Mars 2014 - 01:33


Le conseil de surveillance de la SNCM a donné vendredi son feu vert à la construction de quatre navires, dont deux en option, destinés au renouvellement de la flotte, a annoncé la compagnie maritime.


Une lettre d'intention de la commande ferme des deux premiers navires doit être adressée à plusieurs chantiers navals, dont le site STX de Saint-Nazaire, qui semble tenir la corde devant l'italien Fincantieri.
"Le conseil de surveillance de la SNCM a validé la commande de 4 nouveaux navires prévus au plan long terme de la compagnie", a indiqué un porte-parole de la SNCM après le conseil, qui se déroulait à Paris.
Le conseil "a donné mandat au président du directoire pour engager une nouvelle étape décisive des négociations pour l'achat de sa nouvelle flotte sur la base d'une lettre d'intention de commande validée en séance".
La validation de la lettre va dans le sens des engagements pris début janvier en faveur du plan de redressement de la compagnie maritime pour mettre fin à une grève de près de 10 jours.
Ce plan prévoit un renouvellement de la flotte, une augmentation du temps de travail et un plan de départ pour 500 postes (sur 2.600), le tout pour obtenir une meilleure productivité et remettre l'entreprise à flot.

Encore du suspense pour STX
Lors d'un précédent conseil, le 25 février, ce processus avait cependant connu un coup d'arrêt par l'abstention de l'État (25% du capital) et le non de l'actionnaire majoritaire de la SNCM, Transdev (66%), à une lettre d'intention, qui devait autoriser l'ouverture de négociations avec un chantier naval.
La lettre, validée, n'est toutefois pas encore définitivement signée. "Le 18 mars prochain, un nouveau conseil de surveillance se réunira pour donner pouvoir au président du directoire pour signer cette lettre d'intention de commande qui portera alors la dernière offre ferme du chantier choisi", a expliqué le porte-parole.
Deux chantiers navals restent en concurrence à ce stade pour cette commande, STX et Fincantieri. Le délégué CFE-CGC, Maurice Perrin, s'est dit "satisfait (...), même si le temps perdu ne se rattrape pas". "La balle est désormais dans le camp des chantiers navals. A eux de faire la meilleure proposition pour le choix final.
"C'est une décision positive", a réagi après le conseil l'un des représentants des actionnaires salariés, délégué CFE-CGC des officiers, Pierre Maupoint de Vandeul. "On craignait que ce soit un report pour après les municipales, mais avec un nouveau conseil le 18 mars, nous sommes à peu près rassurés".
Toutefois, la lettre d'intention n'est pas encore définitivement signée et ne désigne pour l'instant aucun constructeur. Elle sera adressée  aux différents chantiers.
"Le 18 mars prochain, un nouveau conseil de surveillance se réunira pour donner pouvoir au président du directoire pour signer cette lettre d'intention de commande qui portera alors la dernière offre ferme du chantier choisi", a indiqué la SNCM.

La satisfaction d'Emmanuelle de Gentili
Emmanuelle de Gentili, conseillère exécutive et adjointe au maire de Bastia, n'a pas tardé à se féliciter de la décision prise par le conseil de surveillance. "
Je me félicite de la décision du Conseil de Surveillance de la SNCM qui donnemandat au directoire de la compagnie pour finaliser la lettre d’intention de commande de deux navires au gaz.
Cela va dans le sens du Plan de développement à long terme qui permettra à la SNCM de se doter d’une flotte moderne, rapide et écologique conformément aux nouvelles normes environnementales.
Cette étape importante pour la survie de la SNCM a été possible grace au vote favorable des actionnaires de l’Etat, conformément à l’engagement donné par le président de la République. Je me réjouis du respect de celui-ci, je l’avais appelé de mes voeux dans un courrier que j’avais adressé le 28 février dernier au Premier ministre.
Je demeure néanmoins vigilante pour l’avenir quant à la mise en oeuvre de ces décisions, car demeure en suspens la question du financement ainsi que de l’actionnariat, notamment lors du prochain Conseil de Surveillance du 18 mars prochain.
Je reste plus que jamais mobilisée pour préserver les intérets de la DSP maritime, des usagers , des socio-professionnels et des salariés de la SNCM."





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85149 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40747 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345