Corse Net Infos - Pure player corse

Rome-Bastia : L'autre atout de Vueling pour la Haute-Corse


Rédigé par le Vendredi 27 Juin 2014 à 20:09 | Modifié le Vendredi 27 Juin 2014 - 23:21


Après Barcelone, la semaine dernière, la compagnie aérienne espagnole Vueling a inauguré, vendredi matin, le vol Rome-Bastia. Un vol de 55 minutes effectué par un A320 de 180 places à bord duquel avaient notamment pris place 6 journalistes de médias italiens, hôtes des partenaires de cette nouvelle opération de promotion en faveur de Bastia et de la Haute-Corse.


Rome-Bastia : L'autre atout de Vueling pour la Haute-Corse
Atout France et l'agence du tourisme de la Corse, l'office de tourisme de la communauté d'agglomération de Bastia, l'office de tourimse du pôle de Balagne, la CCI de Bastia et de la Haute-Corse et la compagnie Vueling persistent et signent.
Après les catalans ils veulent susciter l'intérêt des touristes romains pour la destination Haute-Corse.
Et pour ce faire, il n'y a rien de mieux que de convier les représentants les plus influents de la presse italienne.
Gentlemen, Turit, Turismo informazioni, Affaritaliani, Metropolis, Latitudinex : mensuels, heddos, quotidien, quotidien on line ou site internet tous ces titres ont accepté de partir, jusqu'à lundi, à la découverte de la Haute-Corse. Entre villes, mer et montagne, à la rencontre des artisans et des acteurs du tourisme Mariella Vincentini, Antonio Castello, Laura Testa, Harry Di Prisco, Vera De Luca et Sonia Anselmo ont découvert les mille et une facettes d'une région riche d'authenticité, de mélange de saveurs, de parfums, de sons et de couleurs.
Chaperonnés par Françoise Vesperini, présidente de l'office de l'agglomération de Bastia, Josian Calloni, directeur-adjoint et Rose-Marie Marchioni, chargée de mission, Chantal Boquel, chef du service marketing et développement commercial aéroportuaire à la CCIT2B et Stéphane Orsoni de l'ATC, nos confrères italiens ont consacré leur première journée à Bastia et à sa très proche région. Samedi ils seront dans le Nebbiu et en Balagne où ils passeront encore la matinée de dimanche avant d'achever à San Martino-di-Lota.
----
Toutes les infos sur les vols Vueling http//:www.vueling.com/   

Questions à Harry Di Prisco (Affaritaliani)

Rome-Bastia : L'autre atout de Vueling pour la Haute-Corse
- Les iItaliens sont venus en Corse plus souvent par la voie maritime : Pourquoi aujourd'hui l'avion ?
- Une traversée en bateau est très agréable et les bateaux confortables mais passer une nuit dans un navire pour des gens, comme nous, qui sommes perpétuellement pressés, n'est plus possible aujourd'hui. Nous sommes ici pour travailler.

- Et les touristes italiens ?
- Le fait que Vueling pratique une telle grille tarifaire va inciter beaucoup d'autres d'Italiens qui, sans être autant pressés, vont faire comme nous.

- Votre première impression sur la Corse ?
- Je suis là depuis ce matin et j'aime déjà beaucoup cette ville de Bastia. Une ville, génoise, qui a une belle histoire et une architecture qui ne l'est pas moins. Maintenant j'ai hâte de découvrir sa cuisine…

Françoise Vesperini : " Pour récupérer 200 000 touristes italiens"

Françoise Vesperini, nouvelle présidente de l'office du tourisme de l'agglomération de Bastia, a tenu à saluer ce genre d'opération dont l'objectif principal est de promouvoir la destination Bastia.

- Pourquoi cette nouvelle action ?
Elle fait partie d'une stratégie globale forte poussée par la CCI, l'ATC et l'office du tourisme de la communauté d'agglomération pour donner du sens et de l'image à la destination. Aujourd'hui nos accueillons quelques-uns des médias les plus importants de la région romaine, l'occasion est donc belle pour la booster et dans le même temps remplir ce vol enter Rome et Bastia de manière à ce que l'expérience puisse se prolonger".
Vueling a pour perspective de s'inscrire dans la durée. Avec la publicité que la Haute-Corse mérite et que les médias présents sauront répercuter auprès de leur lectorat  l'objectif pourrait se réaliser.


- L'aérien au secours du maritime ?
- C'est un complément. C'est une autre clientèle. A l'inverse du maritime on est là sur des courts séjours. On est donc plus sur une clientèle d'affaires que nous n'avons pas aujourd'hui. Mais l'opération séduction de reconquête des Italiens est primordiale. On a quand même perdu près de 200 000 touristes en trois ans. Il faut que l'on arrive à  les récupérer. C'est la raison pour laquelle nous élargissons régulièrement l'éventail de nos actions.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85328 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40806 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346