Corse Net Infos - Pure player corse

Reprise du CORSSAD : Le STC dénonce l'annonce, prématurée, de DocGestio. La CGT ne comprend pas…


Rédigé par le Mardi 11 Juillet 2017 à 15:36 | Modifié le Mardi 11 Juillet 2017 - 21:41


Le STC, sous la signature de Dumè Biaggi, dénonce dans un communiqué l'annonce faite, ce mardi, par DocGestio de la reprise du Corssad alors que la décision judiciaire doit être rendue ce… mercredi à Bastia




DocteGestio se prévaut 24 heures avant le rendu officiel de la décision d'être le repreneur du Corssad, cette situation est inacceptable aucune décision judiciaire ne peut-être communiquée avant la date du délibéré. Il s'agit d'un manquement grave à la procédure qui est dès lors entachée d'irrégularité. Le STC s'insurge contre ces pratiques . Monsieur Bensaïd, PDG de DocteGestio aurait-il bénéficié d'appuis occultes émanant de certains réseaux lui permettant d'accéder à cette information avant tout le monde?


Le STC continue de clamer haut et fort qu'il est opposé à l'arrivée de l'AMAPA en Corse, et au vu des interactions et interconnexions entre cette multinationale et certains représentants du ministère de la Justice, u troppu stroppia, la Corse ne sera jamais une terre de spéculation.
Chacun devra prendre ses responsabilités, les STC saura prendre les siennes.

CGT : " la colère et la déception des salariés est grande et légitime"

Dans un communiqué la CGT est revenue  mardi sur la décision du tribunal de Bastia d’accorder la reprise du CORSSAD au groupe Doc Gestio :  « Le tribunal de grande instance de Bastia a donc jugé que l’offre du groupe financier et immobilier DOC Gestio dirigé par M. Bensaid était la meilleure pour reprendre le CORSSAD, ses salariés et son activité de service à la personne. Cette décision est totalement incompréhensible dans la mesure ou les juges avaient connaissance des nombreuses «affaires» et manquements de cette société et de son dirigeant. Voilà maintenant que le secteur médico-social en Corse sort du secteur de l’économie sociale et solidaire pour tomber dans celui du lucratif. Les salariés du CORSSAD après avoir été sous le joug de pratiques frauduleuses du clan Giammari pensaient qu’enfin ils trouveraient des dirigeants honnêtes et respectueux. De nombreuses associations non lucratives implantées en Corse avaient pourtant fait des offres sérieuses et crédibles. Aujourd’hui la colère et leur déception est grande et légitime.  Ce qui est totalement consternant c’est que le tribunal ait donné du crédit à un repreneur adoubé par le conseil d’administration du CORSSAD complices de toutes les malversations et fraudes que la jusice à pourtant condamné.   Au delà du CORSSAD, de ses salariés et de ses bénéficiaires, c’est tout le secteur du soin et du service à domicile avec ses milliers de salariés en Corse qui est fragilisé et menacé. La CGT ne baisse pas les bras pour autant et continuera de se battre pour offrir aux salariés du service à la personne et d’accompagnement à domicile des conditions de vie et de travail dignes. Ce triste dénouement montre qu’au delà des discours et des effets d’annonce pour sortir les milliers de Corse de la précarité, ce genre de décision va au contraire précariser davantage l’emploi et détériorer les conditions de vie de nombreux employés de Corse et de leur famille ». 
La CGT dénonce par ailleurs l’attitude de délégués syndicaux autres que la CGT qui a permis cette issue.  




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Juillet 2017 - 21:38 Festi’Monte : Big party dans le Casacconi !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89668 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 46872 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39324 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 418