Corse Net Infos - Pure player corse

Rénovation des bâtiments et maîtrise énergétique : Le bon cocktail pour une activité économique solide


le Dimanche 21 Juin 2015 à 00:44 | Modifié le Dimanche 21 Juin 2015 - 00:55


Il est vrai que de nos jours, les ambitions de maîtrise de l’énergie s’étendent à l’ensemble du parc de logement. C’est la raison pour laquelle, la Fédération BTP 2A, la Chambre de Métiers de la Corse du Sud et EDF, ont tenu à sensibiliser leurs adhérents sur les exigences de la rénovation des bâtiments existants et les enjeux liés au label RGE : Reconnu Garant pour l’Environnement


Rénovation des bâtiments et maîtrise énergétique : Le bon cocktail pour une activité économique solide
On a pu constater qu’au cours de ces dernières années, les nouvelles normes de construction
Ont fait évoluer le secteur de la construction neuve. Les entreprises locales se sont très bien adaptées au défi et construction moins énergivore, ce qui a permis de proposer une offre de qualité. Aussi, parce qu’il s’agit d’un axe essentiel dans la maîtrise des dépenses d’énergie, les opérations de rénovations sont aujourd’hui particulièrement encouragées par des aides financières directes mais aussi par des facilités de financement sans parler des conseils et des services.  
Il va sans dire qu’en organisant un tel colloque, la Fédération du BTO et la Chambre de métiers entendent avant tout partager largement avec leurs adhérents ces dispositifs propices à apporter une réponse aux difficultés de financement rencontrées par leurs clients. Il ne faut pas perdre de vue que la Fédération du BTP, soucieuse du carnet de commandes des entreprises espère aussi, grâce à la rénovation énergétique des logements existants et aux enjeux liés au label RGE, redynamiser un secteur en difficulté avec de nouvelles opportunités pour ses adhérents.
 
« Tous les secteurs sont à explorer… »
Pour François Perrino, président de la fédération du BTP de Corse du Sud, la rénovation fait partie intégrante de l’enjeu économique : « La rénovation est effectivement d’actualité aujourd’hui mais aussi et surtout un besoin. On s’aperçoit que dans ce cadre, les logements ne répondent plus aux nouvelles normes environnementales et d’économie d’énergie, et je crois dans la situation difficile que traverse le bâtiment, il est important pour nous d’explorer tous les secteurs d’activités ainsi que les secteurs de la rénovation énergétique. »
 
- 200 millions d’euros pour tout rénover en Corse, somme avancée par le préfet de région. Le chiffre vous semble-t-il conforme ?
  « C’est bien entendu difficile d’apprécier ce chiffre qui résulte d’études sérieuses mais je pense qu’il doit certainement correspondre à la réalité. Aujourd’hui il y a des besoins très importants et il est temps de mettre en place tous les moyens pour pouvoir y arriver car on sent aujourd’hui qu’il y a un petit décalage entre la réglementation et la mise en place. Néanmoins, à la Fédération, nous sensibilisons tous les acteurs du BTP à examiner ce créneau qui est peut-être une nouvelle orientation des entreprises. »
 
Pour l’utiliser, il faudra don être labellisé ?
« Il faudra être RGE et pour ce faire, un certain nombre d’étapes doivent être franchies. La Fédération et la Chambre de Métiers ont mis en place des systèmes de formation qui permettent aux entreprises d’accéder à ce label RGE. »
 
Donc c’est en marche ?
 
C’est un peu lent au démarrage mais ça commence à se mettre en place. Dès lors que le marché va démarrer, on aura certainement beaucoup d’entreprise qui vont y accéder. Cependant, il faut absolument que nous anticipions et que nos entreprise aujourd’hui, même si le marché n’est pas très évident, doivent impérativement suivre une formation et être prêtes car c’est tout de même un marché d’avenir. »
 
Un label RGE pour quoi faire ?
Dans le détail, le label Reconnu Garant pour l’Environnement permet à chacun de positionner ses offres dans une exigence de qualité reconnue. Le label devient alors incontournable à compter du 1er juillet prochain. Son objectif est d’identifier les professionnels qualifiés pour des travaux de rénovation et de reconnaître leurs compétences en matière d’efficacité énergétique. Ainsi, le choix de prestataires sera plus aisé pour le client. Pour accéder au RGE, des formations agréées sont indispensables. Ce colloque est aussi l’occasion de rappeler les différents cursus et modalités d’obtention.  Avec le label RGE, une entreprise permet à ses clients d’accéder aux solutions « Agir Plus » développées localement par EDF, la CTC et l’ADEME, comme au crédit d’impôt.
Le dispositif déployé en Corse pour promouvoir les offres de rénovation à été présenté par EDF – réseau d’entreprises qualifiées – et site Internet de référencement, aides financières allouées, facilité de demande de devis en ligne pour les clients.
 
La formation est en marche
Mêmes propos de la part de François Gabrielli, le président de la Chambre de Métiers et d’Artisanat de la Corse du Sud : « Nous avons commencé la formation depuis déjà deux années. Il faut savoir que la Chambre a toujours demandé de genre de qualification pour un artisan afin qu’il puisse reconnaître ce qu’il fait et avec cela, on pourra éviter toute cette concurrence déloyale qui arrive. Cela permettra surtout aux clients de se rendre mieux compte du travail de qualité qui a été fait. La Chambre est parée pour faire ces qualifications, nous sommes prêts. » 
 J. F.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13946 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8553 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 29