Corse Net Infos - Pure player corse

Rencontre économique Corse-Madagascar : La CCI de Corse-du-Sud donne le ton des échanges


le Lundi 16 Novembre 2015 à 18:00 | Modifié le Lundi 16 Novembre 2015 - 18:21


La Chambre de Commerce et d’Industrie de la Corse-du-Sud accueille depuis lundi une délégation du Groupement de Patronat Malgache. Au programme de ces rencontres entre opérateurs économiques corses et représentants du secteur privé Malgache, un certain nombre de sujets de coopération ainsi des actions en faveur du développement économique et de l’export, mais également des débouchés potentiels en Corse de produits malgaches


Après cinq ans de crises politiques et institutionnelles, Madagascar a retrouvé une stabilité sociale et s’est d’ailleurs réinscrit dans le concert des nations depuis l’année dernière. Il va sans dire que les relations avec la France n’ont jamais été coupées, bien au contraire. Pour cause, un Plan National de Développement a été programmé avec une priorité sur la relance et la promotion des investissements directs étrangers (IDE). 
Dans cette optique, la CCI de Corse-du-Sud a organisé un séminaire de deux journées avec la présence à Ajaccio de représentants du Groupement National Malgache, de l’organe de promotion des IDE et du secteur public, rencontres au cours desquelles les visiteurs découvriront certaines opportunités d’affaires à Madagascar.
En clair, une rencontre idéale pour nouer des relations économique avec la grande île de l’Océan Indien à la superficie légèrement plus grande que la France.
 
Toutes les opportunités possibles…
Pour Jean-André Miniconi, président de la CCI 2A, les échanges avec Madagascar sont des opportunités qu’il faut saisir, comme il faudra saisir les prochaines rencontres avec d’autres pays et continents :
« Ce qui est important aujourd’hui c’est de recevoir le Président du Haut patronat Malgache, qui est un syndicat professionnel comme la CGPME ou le Medef, ou encore la Chambre de Commerce de Tananarive. C’est une réunion professionnelle au cours de laquelle nous avons discuté des opportunités d’investissement des entrepreneurs à Madagascar et voir si l’on peut importer diverses choses très intéressantes. Notre but est de créer un lien et des échanges, lien que nous avons depuis de longues années. Il s’agit d’une rencontre à l’initiative de la CCI de Corse du Sud et de la CGPME Corsica simplement parce que nous croyons fermement au développement de la Corse et si on veut réussir, il faut sortir. Nous avons plus ou moins des attaches à Madagascar, un lien social qui dure depuis des décennies et il faut donc profiter de ce lien pour essayer de capitaliser (il y a encore de nombreux Corses à Madagascar) et de créer du flux. La Chambre de Commerce, sans son rôle de soutien aux entreprises exportatrices, est en train de créer d’autres thèmes avec différents continents. »
 
Sur le terrain aussi…
Comme l’ont signalé les membres de la délégation malgache, de nombreuses entreprises corses sont présentes à Madagascar depuis de très nombreuses décennies. Toutefois, les opportunités d’affaires à Madagascar sont encore à partager aux opérateurs corses. L’enjeu est de réussir un événement économique, d’où l’importance des ces journées et des échanges qui vont avec. D’ailleurs, ces rencontres se sont déroulées en présence également de l’ADEC et de la CADEC, structures représentées respectivement par Jean-Charles Vallée et Alex Vinciguerra.
Côté Malgache, la délégation était composée de MM. Eric Rajaonary, président du Groupement Patronal, Jean-Martin Rakotozafy, président de la CCI d’Antananarivo, Jean-Michel Ramaroson, vice-président du Groupement Patronal, Jacques Rakatoson, administrateur et président des infrastructures/BTP et Patrick Ramonjavelo, chargé de Mission et conseiller technique du Ministre de l’Environnement.
« L’édifice est important, le chantier est vaste et le défi est ambitieux » a souligné le président Rajaonary, et de poursuivre : « J’appelle donc au ralliement de tous les opérateurs et surtout à notre union. Je demande votre contribution à un fonds de soutien spécialement dédié au financement des activités de développement du Groupement. »
 
Cinq secteurs importants
Les échanges de lundi se sont articulés autour de cinq secteurs et leurs principales opportunités :
 Infrastructure-BTP, Environnement, tourisme, artisanat et agro-alimentaire 
Ce mardi matin, les délégations visiteront deux entreprises, à savoir les Pâtes Colomba et la Centrale de Vignola.
J. F.
  





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4066 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3594 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 10