Corse Net Infos - Pure player corse

Rencontre citoyenne à Lumio avec Xavier Bertrand


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 29 Juillet 2016 à 10:44 | Modifié le Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:48


C'est devenu une tradition. Chaque été, c'est au Clos Colombu à Lumio, chez l'ami Etienne Suzzoni que Xavier Bertrand, ancien ministre de la Santé, président de la Région des Hauts-de-France vient, dans le cadre d'une démarche citoyenne, à la rencontre des locaux et vacanciers


Rencontre citoyenne à Lumio avec Xavier Bertrand

Accueilli Jeudi à 19 heures au Clos Colombu à Lumio par le maître des lieux, Etienne Suzzoni, l'ancien ministre de Santé et président de la Région des Hauts-de-France Xavier Bertrand, actuellement en vacances dans cette microrégion de Balagne à laquelle il est très attaché, a retrouvé ses amis et nombreux vacanciers pour ce rendez-vous incontournable, chaque été au cœur des vignes.
Etienne Suzzoni a pris la parole pour souhaiter à tous la bienvenue et saluer l'ami de toujours Xavier Bertrand.
Le maire de Lumio a ensuite demandé à l'assistance de se lever pour observer une minute de silence à la mémoire des victimes des actes de barbarie perpétré le 14 juillet à Nice et tout récemment à Saint-Etienne de Rouvray où un prêtre, Jacques Hamel, a été assassiné alors qu'il officiait dans sa paroisse.


A l'issue, Xavier Bertrand a pris à son tour la parole: " Compte-tenu du décès qui a endeuillé la famille Suzzoni et des derniers événements tragiques, la question de savoir si l'on devait maintenir cette rencontre s'est posée. Mon ami Etienne a répondu par l'affirmatif pour que vous tous puissiez vous exprimer et débattre" .
Le président LR des Hautes-de-France devait poursuivre en revenant sur ces tragédies qui ont secoué notre pays: " Après Nice le jour de la fête nationale, on a franchi un nouveau pas dans la barbarie avec cet acte effroyable qui frappe tous les catholiques et qui blesse gravement la France. On ne peut plus accepter ce genre de situation sans réagir. On marche sur la tête. Il ne faut pas avoir la main qui tremble, il ne faut pas avoir peur. Ce qu'ils veulent c'est la guerre civile dans notre pays.  Les paroles ne suffisent plus, il faut des actes il faut des mesures de plus en plus en plus fortes. Face à cette situation, il  faut une véritable offensive républicaine.  Oui,  aujourd'hui je suis très inquiet pour nos enfants".


Xavier Bertrand évoquait ensuite la situation de la France "qui se dégrade de plus en plus", de l'emploi et des mesures prises dans sa Région des Hauts-de-France pour relancer l'économie. Il a également évoqué les mesures pour aider les travailleurs comme celle de l'aide au transport visant à soutenir ceux qui travaillent et qui n'ont d'autres choix que d'utiliser leurs véhicules pour aller travailler. Cette aide pour les personnes éligibles est de l'ordre de 204€ par an.
Une mesure que Xavier Bertrand souhaite étendre a la garde pour enfants.
"Voila brièvement que ce je voulais vous dire mais si je suis ici c'est surtout parce que j'ai besoin de vous écouter et de débattre avec vous. Alors n'hésitez pas, aidez moi en posant les questions les plus pertinentes".
Les événements tragiques et l'inertie du gouvernement face à une telle situation ont, comme l'on pouvait s'y attendre, occupé une large place dans le débat, avant que la discussion ne se poursuive sur des sujets comme l'économie, l'emploi, les échéances électorales et bien d'autres sujets d'actualité.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85306 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40798 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345