Corse Net Infos - Pure player corse

Remise de médaille de la Ville à Jean-Paul Martin, président général de la Société Nationale d’entraide de la Médaille Militaire (SNEMM)


Rédigé par le Jeudi 26 Novembre 2015 à 18:28 | Modifié le Vendredi 27 Novembre 2015 - 00:13


Le député maire de la ville d’Ajaccio a remis jeudi dans les Salons Napoléoniens la médaille de la ville à Jean-Paul Martin, président général de la Société Nationale d’entraide de la Médaille Militaire. Ce dernier s’est rendu sur l’île à l’occasion de la réunion des présidents des sections départementales des médaillés militaires de Corse


Remise de médaille de la Ville à Jean-Paul Martin, président général de la Société Nationale d’entraide de la Médaille Militaire (SNEMM)
La Société Nationale d'Entraide de la Médaille Militaire (S.N.E.M.M.) est la plus ancienne association d'anciens combattants (actuellement 90 000 membres répartis en 1200 sections, dont 5 à l'étranger). Elle a été créée le 10 mars 1904, 52 ans après la création de la médaille militaire et fut dès l’origine, une société de prévoyance, de secours mutuel et de retraite. Cette vocation d’aide permettait aussi de resserrer les liens de solidarité et d’amitié entre les médaillés militaires et de les aider dans la défense de leurs droits.

Discours du député-maire d’Ajaccio
 
« Ce n’est pas sans un réel plaisir que je remets ce jour la médaille de la ville d’Ajaccio à Monsieur Jean-Paul Martin.
Au regard de la distinction de la Médaille Militaire, elle n’est sans doute pas la plus prestigieuse des décorations, mais elle est une récompense de l’honneur que vous faites, en tant que président général des médaillés militaires, à ceux qui font acte de bravoure pour défendre les valeurs qui fondent notre socle républicain.
Si de nos jours, la Médaille Militaire tend davantage à honorer le dévouement à la collectivité que les mérites propres aux conflits armés, il est important de souligner, en cette période mortifère qu’hélas nous vivons, le fondement de sa distinction.
Votre présence ici, dans le salon napoléonien sous le regard de Napoléon III, est tout un symbole. « C’est le ruban que vous porterez sur la poitrine et qui dira à vos camarades, à vos familles, à vos concitoyens que celui qui la porte est un brave… », a dit le prince Louis Napoléon Bonaparte après avoir instituée la Médaille Militaire en écho à la Légion d’honneur.
Pour beaucoup aujourd’hui encore, elle est la plus belle décoration française.
Elle est la marque d’actes insoupçonnables que la nature humaine révèle dans des circonstances exceptionnelles. Elle décore drapeaux et emblèmes lors des cérémonies en mémoire des soldats morts au champ d’honneur, ou comme récemment pour rendre hommage aux victimes du 13 novembre.
L’évocation de tant de courage qu’elle renvoie nous rend naturellement humbles, mais surtout, elle nous rappelle que lorsque notre idéal de liberté, d’égalité et de fraternité était foulé aux pieds, les Européens sont parvenus à fonder un espace de paix et de prospérité.
En ces jours troubles, il convient de contempler l’abîme dans lequel le monde a failli basculer et où la démocratie aurait pu être engloutie.
Il est heureux que des femmes et des hommes se soient dressés pour résister, pour combattre, pour refuser de toutes leurs forces ce qui n’était pas leur idéal. N’oublions pas notre idéal de liberté …
Permettez-moi de saluer Monsieur Jean-Ange Colonna président de l’union départementale de Corse-du-Sud dont le travail participe à l’action sociale de la SNEMM et au rayonnement du culte de la mémoire. »
 
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85372 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40831 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346