Corse Net Infos - Pure player corse

Ravages du Cynips : Seules les récoltes et productions certifiées en AOP…


Rédigé par le Dimanche 3 Mai 2015 à 23:22 | Modifié le Lundi 4 Mai 2015 - 00:42


Une délégation de l’Associu di i Prudutori di Farina Castagnina Tradiziunale, a rencontré, récemment, le directeur de l’ODARC afin de protester contre le mode de répartition de l’enveloppe régionale d’indemnisation des pertes de récoltes de châtaignes subies à la suite de la propagation du cynips.


Ravages du Cynips : Seules les  récoltes et productions certifiées en AOP…

En effet selon le mode de calcul retenu celle-ci n’indemnisera que les récoltes et productions certifiées en AOP (280 tonnes en 2012) et non pas la totalité des récoltes recensées en Corse (637 tonnes en 2012 sources ODARC)

Cela équivaut donc à laisser sur le bas-côté, un tiers des castaneiculteurs (50 seulement en AOP sur au moins 78 déclarés) et plus de  50 % des récoltes recensées en 2012.

De plus cette indemnisation exclura les castaneiculteurs installés après 2010 (date officielle d’apparition du cynips en Corse) alors que dans certaines microrégions le cynips n’est apparu qu’en 2014 et que ses ravages étaient pourtant envisageables bien avant 2010.

Le FMSE (Fonds national agricole de mutualisation sanitaire et environnementale) qui interviendra également mais cette fois ci en tant qu’aide sanitaire d’indemnisation, si elle sera octroyée à tous les producteurs fournissant une comptabilité et cotisants à la MSA, elle ne sera versée qu’en 2016 et ne comblera pas l’injustice créée par le versement, selon le mode de calcul actuel, de l’aide régionale.

Face à ce constat, l’Associu di i Prudutori di Farina Castagnina Tradiziunale, a été constitué. Présidée par Paul Colombani, castaneiculteur à Valle d’Orezza, l'associu a, ainsi, tenu à dénoncer ce déséquilibre dans l’utilisation des fonds publics d’indemnisation alloués par la CTC à la profession pour faire face à ce fléau.

La propagation du cynips pourtant, ne connait pas de frontière ni de barrière administrative de certification, AOP ou non !

Elle touche tous ceux qui, installés récemment ou il y a plus longtemps, ont décidé d’investir et de concentrer leurs efforts pour entretenir les châtaigneraies, les sortir de l’abandon, rénover des séchoirs traditionnels et des moulins, ouvrir des pistes et des accès, ériger des clôtures afin de pérenniser la production de farine de châtaignes en tant que produit traditionnel de qualité.

"Pour de multiples raisons, certains d’entre nous n’ont pas souhaité adhérer au cahier des charges existant de l’AOP, ou bien ne l’ont fait que partiellement pour une petite partie de leur production pour se conformer aux exigences de l’ODARC.

En effet, si l’AOP assure bien la traçabilité, elle n’est en rien un gage de qualité et ne correspond pas totalement à notre vision du mode de fabrication traditionnel de la farine de châtaignes.

Il est inadmissible que n’étant pas adhérents de la certification AOP, ceux-là soient aujourd’hui exclus de l’indemnisation régionale, alors que le cynips lui touche bien tous ceux qui vivent de la récolte de châtaignes en Corse.

Aussi nous appelons les castaneiculteurs de Corse que nous n’aurions pas déjà contacté, à se manifester auprès de notre association au 06 75 04 76 59%2075%2004%2076%2059 afin que tous ensembles nous puissions défendre justement nos droits auprès des différents organismes de la professions et des élus de la CTC"souligne dans un communiqué l'Associu/





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 22:25 Aleria célèbre a Festa di a nazione

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85327 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40804 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346