Corse Net Infos - Pure player corse

Quand Carine Poletti met Bastia en images


Rédigé par le Mercredi 1 Juillet 2015 à 18:11 | Modifié le Jeudi 2 Juillet 2015 - 00:18


Carine Poletti a eu l'idée de mettre Bastia en images. L'enseignante, qui carrière faisant est retournée à ses premières amours toutes tournées vers la communication, a livré le fruit de sa passion pour Bastia et les belles images dans un livre qui en met plein la vue… Le Bastia que l'on aime. Eclatant au soleil. Rayonnant sur la mer. Un peu plus secret derrière les volets clos de ses vieilles façades auxquelles on donne, aujourd'hui, une seconde jeunesse. Carine Poletti livre tout de sa ville.


Quand Carine Poletti met Bastia en images
- Pourquoi un tel ouvrage ?
- Parce que j'ai une passion pour l'image depuis très longtemps. Je photographie. Je filme. Ici sur place. Et en voyage. Mais aussi et surtout parce que Bastia c'est ma ville et que j'en suis amoureuse. Je voulais l'exposer davantage. En faisant le tour régulier des librairies je me suis aperçue qu'il n'y avait aucun livre sur Bastia. Il y en a énormément sur la Corse et sur des thèmes généraux comme la mer, les plages, la montagne. Certes j'ai trouvé l'almanach corse et l'almanach bastiais et des ouvrages de types historiques mais rien au niveau photographique. D'où l'idée de livre… Avec les photos que je possédais, ma passion pour la ville et le fait de saisir régulièrement ses événements qui racontent son histoire j'ai donné l'occasion a beaucoup de Bastiais, à partir de cet ouvrage que j'ai voulu minimaliste et presque sans légendes, de faire une lecture photographique de sa propre histoire. En fait chacun y trouve la sienne et celle qu'il a envie de trouver.

- Quel a été l'accueil du public ?
- Le livre a été perçu de la même façon que je l'ai perçu. D'une façon générale les gens ont compris comment il fallait le feuilleter, le dévorer ou plus simplement le parcourir. Il y a finalement une adéquation entre ce que j'ai créé et la façon dont il a été reçu. Mais d'une façon générale on me parle de voyages. On me parle de vues particulières sur la ville. 

- A partir de vos pages sur Facebook?
- Oui sur "Corsica the island"  et 9 400 amis et le groupe"Vous savez que vous aimez la Corse quand… " a partir de laquelle on m'a demandé de publier mes photos sur cette page.

- Votre passion pour la photo ?
- Aujourd'hui je suis photographe-auteur. Je projette de réaliser des brochures, des dépliants et des livres sur la Corse. J'ai déjà créé des livres. Mais je ne les ai jamais mis à la vente. Cela fait des années et des années que je voyage et que je photographie autant des personnages que des paysages.  J'aime autant saisir un regard d'enfant qu'une corniche. Bref j'aime la photo et les voyages. Et surtout ma ville.

- Aujourd'hui vous êtes comblée ?
- Tout à fait. Aujourd'hui le livre fait l'objet de beaucoup de demandes il est distribué dans toutes les librairies des villes principales de Corse et dans les aéroports. Il est également en vente sur Amazon. Une demande réelle se manifeste aussi à travers les réseaux sociaux

- Bastia ?
- Il n'y avait pas de livres sur Bastia. Mon but est de promouvoir ma ville. Je trouve qu'elle n'est pas assez mise en avant comme peuvent l'être la Balagne ou Bonifacio. Elle a tellement d'attraits, elle est tellement riche en histoire. Avant ma carrière d'enseignante je rêvais de faire de la communication. J'ai mis un peu de temps pour y parvenir. Aujourd'hui à la faveur de mes voyages et de ce livre je suis revenue à mes premières amours.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

Vendredi 2 Décembre 2016 - 18:59 SCB : Face à Monaco, rééditer le match de Nice ?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13913 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8547 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 09/06/2016 | 6214 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28