Corse Net Infos - Pure player corse

Puntettu : "Les membres du Conseil des sites ont validé une mascarade"


Rédigé par le Dimanche 22 Décembre 2013 à 14:46 | Modifié le Dimanche 22 Décembre 2013 - 16:55


Nouvel accès de fièvre dans le quartier du Puntettu de Bastia. Le comité "Salvemu u Puntettu" s'est mobilisé une nouvelle fois dimanche matin pour dénoncer les "graves anomalies qui ont entravé le fonctionnement et le vote du Conseil des Sites" qui a opposé un refus à la demande d'inscription aux monuments historiques de a Casa Montesoro, l'une des plus anciennes de la ville.


Puntettu : "Les membres du Conseil des sites ont validé une mascarade"
Cette démarche d'inscription avait été initiée il y a près d'un an.  "La Drac - la direction régionale des affaires culturelles - a instruit avec compétence et sérieux le dossier de la protection de a Casa Montesoro au titre des monuments historiques" expliquaient dimanche matin les adhérents du Comité de quartier Salvemu u Puntettu et deux des cinq propriétaires de a Casa.
Les uns et les autres ont encore souligné que la Drac avait émis un avis favorable à cette protection mais " contre toute attente le Comité des Sites du 9 Décembre s'est prononcé défavorablement à cette demande d'inscription" (4 votes pour la protection, 18 contre et 3 abstentions.
Mais pour les copropriétaires présents - Malou Emmanuelli et Marie-Antoinette Baldacci - et certaines associations présentes siégeant au Comité des Sites " de graves anomalies ont entravé le fonctionnement et le vote de ce Conseil.
Marie-Antoinette Baldacci, copropriétaire décidée à faire de la résistance - notre vidéo - "les membres du comité ont validé une mascarade."
Malou Emmanuelli raconte également, dans la même vidéo, comment la fonctionnaire de la Drac, chargé de présenter le rapport d'inscription a été malmené par des membres du collège des élus. "Elle a été interrompue sur un ton méprisant, ralliée et même menacée d'enquête administrative" soulignait Salvemu U Puntettu.


Accusations et pressions

Mais les accusations des copropriétaires et du comité de quartier ne s'arrêtent pas là.
Selon eux "le maire de Bastia a présenté un rapport qui passait totalement sous silence les éléments architecturaux remarquables : le portail en pierres sculptées sur la façade principale et surtout, la cage d'escalier qui présente des décors stuqués uniques en Corse."
Dénoncées aussi la présentation du maire de Bastia "orientée sur les seuls éléments extérieurs de la façade secondaire de la rue du Colle et d'un mansarde non entretenue" ainsi que l'intervention d'un représentant du conseil général de Haute-Corse, élu municipal, " qui a fait remarquer l'origine étrangère des noms inscrits sur les portes pour appuyer son argumentation".
Salvemu u Puntettu a encore rapporté que les représentants des associations de protection de l'environnement ( U Levante et ABCDE) avaient eu, également " grand peine à s'exprimer, eux-mêmes interrompus sur un ton moqueur et ne pouvant aller au terme de leurs propos".
Et toujours selon les mêmes interlocuteurs "au moment du vote le préfet de Haute-Corse a ordonné aux services de l'Etat membres du Conseil de voter contre la demande d'inscription".
Le résultat, on le connaît.
Il est le fruit selon les copropriétaires et Salvemu U Puntettu " des pressions qui ont manifestement influencé le résultat, en contradiction avec l'avis initial, favorable, de la Drac."
Mais l'affaire ne va pas en rester là.
Le comité de quartier l'a laissé clairement entendre : " face à cette injustice et à cette pression politique, nous ne pouvons pas accepter ce manque de liberté et d'honnêteté intellectuelle qui entache la mission première du Conseil des Sites : protéger le patrimoine de la Corse". 
Aujourd'hui il appartient au préfet de région de trancher. En fonction de sa décision les propriétaires prendront conseil auprès d'un avocat.
En attendant la mobilisation a été décrétée.

Conseil des sites de Corse

Puntettu : "Les membres du Conseil des sites ont validé une mascarade"
Le conseil des sites de Corse est institué par la loi du 22 janvier 2002 relative à la Corse. Le Préfet de Corse préside les formations "sites, perspectives et paysages" et "unités touristiques nouvelles". Il co-préside la formation "patrimoine" avec le Président du conseil exécutif de Corse. Tous deux nomment par arrêtés les 42 membres du conseil. Ce sont des représentants de l’État, des collectivités territoriales et des associations, et des personnalités qualifiées. Les attributions du Conseil des Sites sont essentiellement la protection des sites, les autorisations de construire en sites protégés (sites classés, champ de visibilité des édifices protégés), les propositions de classement en monuments historiques, les vestiges archéologiques, les espaces boisés classés, la création d’unités touristiques nouvelles,les usines hydrauliques).





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 10:00 Bastia : Téléthon au collège Simon-Vinciguerra

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85564 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40965 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348