Corse Net Infos - Pure player corse

Prunelli-di-Fium'Orbu : Entre danse et conférences, la langue corse dans tous ses états


Rédigé par Patrick Bonin le Jeudi 9 Juin 2016 à 22:38 | Modifié le Vendredi 10 Juin 2016 - 00:29


L'association du comité des fêtes de Prunelli di Fium'orbu a organisé ce jeudi une belle soirée d'animations dans le cadre de "la fête de la langue corse", une manifestation initiée par la collectivité territoriale de Corse. Culture et histoire de la Corse ont fait l'objet de conférences sur " A piazza di a Nazione", une place sur laquelle était dressée une scène accueillant les intervenants et le groupe musical Abbadà canti di Corsica.


A lingua corsa festighjata in Prunelli di Fium'Orbu
A lingua corsa festighjata in Prunelli di Fium'Orbu
A piazza di a Nazione pour fêter à Migliacciaru la fête de la langue corse, cela ne pouvait pas mieux tomber.  Manifestation culturelle et identitaire, cette soirée dédiée à la langue corse, dont c'est la deuxième édition sur la commune, a attiré de nombreux visiteurs.  Culture, histoire de la Corse, danses et chants corses étaient au rendez vous ce jeudi soir sur la place du village. 
Le traditionnel Sapè Fà d'artisans fromagers, vanniers et autres détenteurs de secrets ancestraux fleurissait sous les auvents et travées bordant la place.  Ainsi, le visiteur pouvait aisément, en quelques pas, passer de la démonstration en temps réel de la confection d'un brocciu par Jacques Mariani à la réalisation de fattoghje ou casiaghji petits paniers de jonc, domaine dans lequel excelle Juliette Tomasini.  
Quelques mètres plus loin, c'est le savon de Fabrice Balland et la méthode de fabrication de ce "sapone nustrale" qui attirent de nombreux curieux soucieux d'utiliser pour l'hygiène corporelle des produits insulaires naturels.  Comme par exemple ce savon aux vertus thérapeutiques à base d'eau soufrée de "Puzzighella". 


Peu de temps auparavant , Charles Bartoli, professeur en retraite,  avait évoqué à l'occasion d'une conférence l'histoire tourmentée du Fium'orbu sous l'occupation gênoise puis française.  Une conférence suivie d'une autre sur un instrument mythique insulaire,  la fameuse Cetera. Une intervention animée par Mido Muzziotti et Petru Cerutti.
Le visiteur curieux n'aura pas manqué de parcourir les stands d'exposants peintres et autres artisans dont les objets confectionnés naissent d'une passion immodérée pour la Corse.  Cette même passion partagée depuis de très longues années par Bernard Cabot qui présentait, en cette soirée pré estivale, une exposition sur un résistant corse prestigieux, Fred Scamaroni. Un homme qui, plutôt que de livrer des secrets à l'ennemi, préférera se trancher la gorge dans sa cellule.


Après avoir virevolter sur des danses coutumières et ancestrales corses grâce aux membres de l'association Ochju a Ochju vêtus de costumes traditionnels,  les visiteurs pouvaient aller se restaurer dans le village culinaire pour y déguster un veau à la broche succulent arrosé d'un verre de vin rouge servi par les jeunes lycéens du Fium'orbu.  Juste avant que d'écouter le concert du groupe Abbadà, la population pouvait encore effectuer quelques emplettes auprès de producteurs locaux d'huiles essentielles, de fromage, de charcuterie ou de vins.
En somme, une soirée conviviale, populaire, qui tisse un lien indéfectible entre hommes et femmes qui n'ont qu'une passion commune, celle de la langue corse, de l'histoire et de la culture d'une terre au caractère bien trempé. 

Le diaporama de la soirée


Vidéo : Les danses corses traditionnelles à l'honneur avec Ochju a Ochju




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13934 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7387 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28