Corse Net Infos - Pure player corse

Procès de Paris : Violents incidents à Bastia après les réquisitions


Rédigé par le Mercredi 5 Octobre 2016 à 21:07 | Modifié le Jeudi 6 Octobre 2016 - 11:39


6 ans requis contre Stefanu Tomasini, 6 ans requis contre Ghjiseppu-Maria Verdi et 8 ans requis contre Niculaiu Battini : les réquisitions prononcées mercredi après-midi devant la cour spéciale de Paris contre les trois jeunes accusés d"avoir perpétré un attentat à la voiture-piégée contre la sous-préfecture de Corte en Avril 2012 ont fait monter la pression d'un cran mercredi soir à Bastia où les étudiants de a Ghjuventù indipendentista s'étaient rassemblés sur la place Saint-Nicolas pour apporter leur soutien aux trois accusés.


"L'acte d'apaisement espéré par notre mouvement n'a pas eu lieu. Cependant, ces réquisitions ne font pas office de verdict. Nous espérons que le jugement final prendra en compte le climat de paix régnant en Corse depuis l'annonce de la démilitarisation du FLNC il y a 2 ans.Comme nous le faisons depuis 4 mois, nous réitérons notre position : nous n'accepterons aucune condamnation.
C'est pourquoi nous demandons à l'ensemble du peuple corse de se rassembler au kiosque de la Place Saint Nicolas à Bastia."
La Ghjuventù Indipendentista,  ainsi qu'elle le fait depuis l'ouverture du procès de Paris, s'est encore rassemblée mercredi soir devant le kiosque de la place Saint-Nicolas de Bastia pour dire son sentiment après les réquisitions du jour ainsi que toute sa détermination à poursuivre et à maintenir son soutien aux trois accusés.

Un peu plus tard des feux de détritus et de poubelles, œuvre d'une vingtaine de jeunes gens, ont éclaté cours Pierangeli entre le siège de la Banque de France et le marché. Les incendies se sont poursuivis. Des cocktails molotov auraient été également lancés. Il était alors décidé de faire appel aux forces de l'ordre pour tenter de disperser les jeunes qui avaient décidé d'en découdre. Les feux se sont poursuivis. Les gendarmes mobiles sont intervenus.
Le maire de Bastia, Pierre Savelli, s'est rendu sur place. Le directeur de cabinet du préfet de Haute-Corse était également présent sur les lieux où les services de secours du Sdis avaient mobilisé deux véhicules ainsi que deux officiers pour parer à toute éventualité.
Vers 21 h30 un calme relatif était revenu dans le quartier où manifestants et forces de l'ordre se faisaient face du côté de la place du Marché.
Dans le même temps on faisait état de 4 blessés légers, qui ont été soignés sur place, parmi les représentants des forces de l'ordre.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41487 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33690 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37