Corse Net Infos - Pure player corse

Prison de Borgu : Plus de 200 personnes protestent contre le non rapprochement des prisonniers politiques


Rédigé par le Samedi 22 Avril 2017 à 14:11 | Modifié le Samedi 22 Avril 2017 - 17:10


Plus de 200 personnes se sont rassemblées samedi en fin de matinée devant le centre pénitentiaire de Borgo pour protester contre le non rapprochement de trois prisonniers politiques sur Borgu pourtant promis et au président de l'Assemblée de Corse et aux représentants de l'Associu Sulidarità qui avaient rencontré le 2 Mars dernier la déléguée à la Justice de François Hollande.


Prison de Borgu : Plus de 200 personnes protestent contre le non rapprochement des prisonniers politiques
Dumè Tafani, pour Sulidarità, qui animait la conférence de presse tenue devant l'entrée de l'établissement pénitentiaire a rappelé tout cela et posé la question de savoir ce que vaut la parole d'Etat?
" A la suite de l'entretien du 2 Mars dernier avec le conseiller du président de la République en charge des Affaires judiciaires, a été faite une demande de transfèrement concernant aussi le détenu politique Pascal Pozzo-di-Borgo. Cette demande a été transmise à la juge en charge de son dossier qui a donné son accord à la Direction  administrative pénitentiaire pour les trois transfèrements à Borgu d’Antoine Pes, Cédric Courbey et Pascal Pozzo di Borgo" a t-il rappelé.
Mais, a t-il déploré, "à la veille du 1er tour des élections présidentielles et du départ de François Hollande, président de la République, force est de constater que le chef de l’Etat ne tient pas ses engagements donnés au président de l’Assemblée de Corse, engagements confirmés par sa Déléguée à la Justice."

Dès lors pour Sulidarità, "face à ce manquement à la parole d’Etat, l’heure est à la mobilisation !"
Et l'Associu d'appeler à la mobilisation "pour exiger du président de la République qu’il honore sa parole et arracher ces trois rapprochements ainsi que ceux de l’ensemble des détenus politiques corses en attendant leur libération et l’amnistie sans oublier les DPS (détenus particulièrement surveillés ) dont les condamnés dans l’Affaire Erignac et les recherchés."


Un message relayé avec force par François Sargentini, membre de l'Exécutif de Corse, qui a rappelé (notre vidéo) "que la question des prisonniers est étroitement liée au processus politique en cours et qu'il ne peut pas y avoir de processus politique sans que la question des prisonniers ne  soit réglée elle aussi".
Auparavant Me Marc-Antoine Luca avait pour sa part rappelé que rien ne s'opposait au transfèrement des prisonniers. " Nous ne sollicitons que l'application de la loi"  a t-il martelé en déplorant le "blocus " du ministère de la Justice  et l'absence de  réponse aux sollicitations des défenseurs des trois hommes.
Dédée Martini, mère de Cédric Courbet, a pour sa part rappelé la situation que vivait les familles dans l'attente des transfèrements promis qui ne se font pas…  
La matinée s'est poursuivie par une distribution de tracts au carrefour de Crucetta à Lucciana.
Une opération similaire a eu lieu sur le marché de la place Foch à Ajaccio.
Ci-dessous notre vidéo

Prison de Borgu : Plus de 200 personnes protestent contre le non rapprochement des prisonniers politiques





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Septembre 2017 - 23:33 Cirques avec animaux en Corse : Medrano conteste

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90649 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47703 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39541 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 433