Corse Net Infos - Pure player corse

Premier Café Philo/Actu à l’Università


le Vendredi 20 Mars 2015 à 23:59 | Modifié le Samedi 21 Mars 2015 - 23:09


Le soleil était au rendez-vous pour inaugurer ce nouveau concept à Corte ! Jeudi, à 12h30, dans la véranda du restaurant universitaire, la Faculté des Lettres, Langues, Arts, Sciences Humaines et Sociales (FLLASHS) de l’Université de Corse en partenariat avec l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE) et le Centre Culturel Universitaire (CCU) a organisé sa première discussion philosophique autour de l'actualité, ouverte à tous.


Premier Café Philo/Actu à l’Università

« Le rire, liberté d’expression ou arme politique? » Le thème est périlleux et passionné. 

La session de réflexion s’est ouverte en musique avec le groupe A Pasqualina, avant de laisser la parole aux étudiants de la filière Information et Communication qui ont introduit le débat avec des éléments ardemment préparés et argumentés, entre humour noir et grands penseurs.  

« Nous avons travaillé quelques semaines sur ce sujet - nous confie une étudiante - entre nous les échanges étaient parfois mouvementés et toujours productifs. Nous avons pris plaisir à préparer cet évènement, boostés par nos enseignants Romain Richard-Battesti et Christophe Di Caro; nous nous sommes plongés dans des ouvrages captivants avec beaucoup de plaisir et pas mal d’énergie. Le thème nous tient à coeur, ce premier Café Philo/Actu aussi ».

Les citations de Pierre Desproges, Henri Bergson ou Sigmund Freud ont ainsi côtoyé celles de Charb et de Coluche. 

Animateur des Café-Philo de Bastia, Christophe Di Caro a joué son rôle d’une main de maître; par son savoir-faire de la dynamique de groupe, il a permis au public de s'exprimer librement dans un esprit d’ouverture et de tolérance.
A la trame déjà préparée, se sont donc entremêlées les réflexions spontanées d’ un auditoire vif et attentif qui a entretenu, pendant près d’une heure et demie, un débat riche et stimulant. 


Questions à Christophe Di Caro

- Un café philo/actu, pourquoi?
- Intervenant au sein de la filière Information-Communication de l’Université de Corse et organisateur du Café-Philo de Bastia, c'est tout naturellement que j'ai accepté l'idée que m'a soumise Madame le Doyen de la FLLASHS Marie-Michèle Venturini pour l'organisation de cette manifestation du jeudi 19 mars 2015.
   
Je pense que l'Université de Corse est la pierre angulaire de l'île. Bâtie lorsque les corses rêvaient de
liberté, par un esprit libre et éclairé, j'ai accepté avec une grande joie la proposition d'organiser le café-philo. J'ai été étudiant à l'Université. 
C'est ici que j'ai imaginé ce qui, quelques temps plus tard, allait devenir la Coupe de Corse de Philosophie et de Joute Verbale interlycéenne d'abord puis, ensuite, Interuniversitaire. Avec le partenariat du CCU et de la FLLASHS, L'Université de Corse avait rencontré, dans le cadre de cette compétition,  des Étudiants de l'Université d'Aix-En-Provence. 
Sous le nom d'Alma Cup, la rencontre, présidée par L'ancien doyen de la FLLASHS Madame Dumenica Verdoni, a été un franc succès. Le public était satisfait, les compétiteurs - dont certains faisaient des études de philosophie! - ont été conscients d'avoir véritablement progressé. L'enseignement avait rempli sa mission. 

Comment alors ne pas m'investir pour le café-philo ? Cela aurait équivalu à renier ce que je suis. Idéaliste dans l'âme, enseignant en philosophie et viscéralement amoureux de mon île et de ceux qui la peuplent, je ne puis que citer Rousseau qui disait être convaincu qu'un jour notre petite île étonnerait le monde. Pourquoi ne pas y croire à nouveau?


- Pour quelles raisons avez-vous choisi le thème: "Le rire: liberté d'expression ou arme politique"?
Ce thème remet en question cette idée qu'au nom de la liberté on peut tout se permettre. Si chacun impose sa liberté aux autres, il me semble que cela pourrait entrainer la guerre de tous contre tous vous ne pensez pas? Le respect des limites peut venir de la connaissance de l'Autre. Mais connais-t-on vraiment l'Autre aujourd'hui? Ou sommes-nous convaincus de détenir la Vérité? A tel point qu'il peut paraitre naturel de choquer, toucher ou humilier certains?  Ce rire auquel on se réfère ne semble pas avoir de limite. Des caricatures aux grandes blagues de petits animateurs, faut-il rire de tout?
Ce jour, dans la véranda du Restaurant Universitaire, l'esprit de cité était créé. Nous n'étions pas forcément d'accords sur tout sauf sur une chose: Le fait que de la discussion jaillit la lumière. Discussions, échanges, confrontations pour finalement trouver l'harmonie. La notion de peuple a été évoquée ainsi que celle d'empathie, si chère au philosophe Aristote.

----
Aujourd'hui, le climat politique et social inquiétant est une manne pour consolider cette démarche au sein de l’ Université, qui s’est avérée être un lieu particulièrement vivifiant pour ce genre d’ échanges.
A quand le prochain Café Philo/Actu?





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85560 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40960 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348