Corse Net Infos - Pure player corse

Préfecture de Haute-Corse : "Pourquoi j'ai pété un câble !"


Rédigé par le Lundi 13 Février 2017 à 19:51 | Modifié le Mardi 14 Février 2017 - 00:10


L'incident qui s'est produit il y a quelques jours au guichet des cartes grises de la Haute-Corse, évoqué par CNI à travers un communiqué de FO préfecture et sous-préfectures de Haute-Corse, a suscité de nombreuses réactions tout au long de la journée de ce lundi. L'article lu par plus de 16 000 personnes a emmené, aussi, l'homme, qui d'un coup de poing a brisé le guichet vitré, à nous expliquer pourquoi il avait "pété un câble" !


Préfecture de Haute-Corse : "Pourquoi j'ai pété un câble !"
"J'ai acheté une voiture en Allemagne et tout naturellement je me suis rapproché du service des cartes grises de la préfecture une semaine avant pour avoir une idée des documents qu'il convenait de fournir" explique Ludovic Bertrand qui réside à Macinaggio, commune du bout du Cap Corse, située à une quarantaine de kilomètres de Bastia. "Il y avait avec moi ma mère qui tenait absolument à m'offrir la carte grise du véhicule".
"On m'a recensé les documents à fournir : quitus fiscal * et certificat de conformité**, mais comme j'avais, déjà, l'équivalent allemand de ce certificat, on m'a affirmé que ce n'était pas la peine de fournir le français."

Ludovic Bertrand explique encore qu'il s'est bien présenté à la préfecture avec le quitus fiscal. "Je suis revenu avec ma mère une semaine plus tard en pensant que cette fois plus rien ne s'opposerait à la réalisation du document. Le quitus a été accepté sans problème. En revanche, on m'a refusé le certificat de conformité que l'on disait valable quelques jours avant. J'ai bien sûr fait part de mon étonnement mais j'ai fait ce que l'on m'a demandé. Cela m'a coûté 150 € mais avant d'entreprendre cette nouvelle démarche j'ai, encore, pris le soin de demander si après cela j'aurais, enfin, ma carte grise. Et l'on m'a rassuré sur ce point".


Le 31 Janvier l'automobiliste cap corsin est de retour, depuis Macinaggio,  à la préfecture avec sa  mère et son certificat de conformité. 
Mais mauvaise surprise. "On m'annonce que le certificat en question n'est pas valable. J'ai fait part de mes récriminations au service. En guise de réponse j'ai eu droit à un "Nous ne sommes pas des assistantes sociales". A ce moment-là, j'ai pété un câble, c'est vrai , mais sans jamais menacer le personnel. Ça été un geste très bête de ma part. Je le regrette aujourd'hui, mais je ne comprends pas pourquoi les gens présents dans le hall ont applaudi".


La suite de l'histoire ?
Les policiers de service à la préfecture ont amené Ludovic Bertrand, calmé, dans un bureau. Le sous-préfet de Bastia est venu le rejoindre à son tour. Tout est, dès lors, rentré dans l'ordre.
Une semaine après il est revenu à la préfecture. Il a été reçu dans un bureau. où lui a été remis son document. " On s'est intéressé à moi", souligne in fine, notre interlocuteur qui devra certainement passer par la case justice…


Le quitus fiscal (ou certificat fiscal) indique que le véhicule est en situation régulière au regard de la taxe à la valeur ajoutée (TVA).  On a  besoin de ce document pour obtenir le certificat d'immatriculation (ex-carte grise) si vous avez acheté un véhicule, neuf ou d'occasion, dans un pays de l'Union européenne autre que la France.

**  
Le certificat de conformité, aussi appelé COC ou certificat de conformité européen est un document obligatoire pour immatriculer un véhicule en provenance de l'étranger en France



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire






Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90749 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47783 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39552 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 437