Corse Net Infos - Pure player corse

Prédicateurs salafistes indésirables à L'Ile-Rousse


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Samedi 23 Juillet 2016 à 18:31 | Modifié le Samedi 23 Juillet 2016 - 21:26


Sept prédicateurs de nationalités différentes venus du continent et circulant en Van, pour porter la bonne parole ont rencontré des problèmes en Balagne, notamment à la plage de Bodri et sur un parking au col de Fogata, commune de Corbara où ont eu lieu des altercations. Selon les informations recueillies, trois pneus de leur véhicule ont été crevés mais aucune plainte n'a été déposée. Comme initialement prévu ils ont quitté la Corse hier



Prédicateurs salafistes indésirables à L'Ile-Rousse
Comme chaque année un groupe de prédicateurs salafistes piétistes se déplace en Corse pour porter la bonne parole. Ce qui fut encore le cas cette année et ce malgré le contexte de l'heu(e
Sept personnes de nationalités différentes ont, comme à chacun de leur déplacement, signalé leur présence auprès du commissariat de Police de Bastia qui a aussitôt relayé l'information aux services de la Gendarmerie.
Mettant le cap sur la microrégion de Balagne, les prédicateurs n'ont, visiblement, pas reçu l'accueil escompté, notamment à la plage de Bodri, sur le territoire de la commune de Corbara où des vacanciers leur ont fait comprendre qu'ils devaient quitter les lieux.
Un peu plus tard, toujours selon nos informations, c'est près du parking d'un supermarché, au col de Fogata qu'ils ont été agressés verbalement.
Certains font état d'un troisième incident sur la place Paoli à L'Ile-Rousse mais celui-ci n'a pu être vérifié.
Durant leur séjour, malgré l'absence du responsable de l' Union des Marocains, le groupe a rencontré des habitués de la salle de prière de la cité paoline avec qui ils ont pu échanger.
Les prédicateurs auraient à cette occasion fait part des difficultés rencontrées, tout en précisant que des dégradations avaient été commises sur 3 des pneus de leur véhicule.
Du côté de la gendarmerie, on précise qu'aucune plainte n'a été déposée à ce sujett.
Comme prévu à leur programme, les prédicateurs ont quitté la Corse vendredi.
Gilles Simeoni, président de l'Exécutif de Corse a réagi sur son compte Twiter: " La Corse est, depuis Paoli, une terre de liberté de culte. Mais elle n'acceptera ni communautarisme, ni intégrisme"'.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41481 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37501 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33686 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37