Corse Net Infos - Pure player corse

Poste d'Ajaccio : La Justice ordonne le déblocage des lieux occupés par les grévistes


le Jeudi 17 Juillet 2014 à 17:57 | Modifié le Jeudi 17 Juillet 2014 - 20:54


Après presque 60 jours de grève au centre de tri postal du Vittulo, la décision de Justice dans cette affaire était très attendue, que ce soit du côté des grévistes comme de la direction de la Poste. C’est désormais chose faite. Le Tribunal de Grande Instance d’Ajaccio a en effet rendu son délibéré jeudi après-midi, dans le cadre de cette grève pour laquelle sept employés grévistes étaient présentés devant la Justice pour « entrave au droit du travail ». Déboutant les salariés de leurs demandes, le TGI a donc condamné les grévistes à débloquer les lieux, sous peine d’une astreinte financière d’un montant de 1000 € par infractions constatées.


Jean-Bernard Poli, délégué CGT La Poste et Maitre Don-Georges Pintrel lors de l'annonce du délibéré au TGI. (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
Jean-Bernard Poli, délégué CGT La Poste et Maitre Don-Georges Pintrel lors de l'annonce du délibéré au TGI. (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
« C’est un délibéré du TGI totalement décevant sur tous les plans pour les salariés grévistes de la Poste ! » a vivement réagi Maitre Don-Georges Pintrel, l’avocat des salariés grévistes, à l’énoncé du délibéré du TGI d’Ajaccio jeudi après-midi.
La Justice a donc décidé de condamner les grévistes à débloquer les lieux occupés, sous peine d’une astreinte financière de 1000 € par infractions constatées.
Une décision judiciaire qui va donc dans le sens des réclamations de la Poste, alors que les salariés ont été déboutés de leurs requêtes .

Recours en appel envisagé et rencontre avec la ministre Marilyse Lebranchu en Préfecture
Sans surprise, ce délibéré ne satisfait pas les salariés grévistes, dont l’avocat a fait savoir qu’un recours en appel allait être étudié et que « les salariés vont étudier les différentes formes de combat pour continuer cette lutte » a-t-il déclaré.
Cette décision judiciaire est intervenue quelques heures à peine avant la rencontre prévue entre les salariés grévistes de la Poste et la ministre de la Décentralisation et de la Fonction Publique Marilyse Lebranchu, prévue jeudi en fin de journée à la Préfecture d’Ajaccio.

Écoutez la réaction de Maitre Don-Georges Pintrel, l’avocat des salariés grévistes de la Poste, suite au délibéré du TGI d’Ajaccio

reaction_de_maitre_pintrel.mp3 Réaction de Maitre Pintrel.mp3  (1.42 Mo)



Propos recueillis par Yannis-Christophe GARCIA       

La réaction de la Poste
Dans un communiqué parvenu jeudi en fin de journée à notre rédaction, la direction de la Poste a également réagi au délibéré du TGI d’Ajaccio.
Voici l’intégralité du communiqué :

« Le tribunal a prononcé l’interdiction de faire entrave à la liberté de travail, au libre accès et au libre fonctionnement des services de La Poste.
Cette décision est satisfaisante pour tous : pour la population ajaccienne qui recevra son courrier plus régulièrement, pour les non grévistes qui pourront travailler sans entrave dans la sérénité, pour les grévistes qui nous l’espérons cesseront les blocages et éviteront les risques de violence.
Enfin, le direction de La Poste souhaite dans un climat apaisé reprendre les négociations le plus rapidement possible ».




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40950 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348