Corse Net Infos - Pure player corse

Porticcio : Un premier salon des alternatives aux pesticides


Rédigé par Pierre BERETTI le Vendredi 15 Septembre 2017 à 16:10 | Modifié le Vendredi 15 Septembre 2017 - 19:02


Quand préservation de l’environnement et législation se conjuguent pour éradiquer les pesticides, l’Office de l’Environnement de la Corse et ses partenaires invitent les acteurs concernés à réagir et s’informer. C’est ainsi, que Porticcio a accueilli le premier salon des alternatives aux pesticides.


Porticcio : Un premier salon des alternatives aux pesticides
La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit que depuis le 1er janvier 2017, les institutions publiques ne peuvent plus utiliser de produits phytosanitaires dans les espaces verts, forêts et promenades ouverts au public.
Elle interdit aussi l’utilisation de produits phytosanitaires par les particuliers, à partir de 2019, à l’exclusion des produits de bio contrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique peuvent être utilisés. 
 C’est dans ce contexte que l’Office de l’Environnement de la Corse et ses partenaires ont organisé le premier salon des alternatives aux pesticides à Porticcio.
 
Agnès Simonpietri, Présidente de l’Office de l’Environnement de la Corse est particulièrement sensible au sujet puisque rappelons qu’en 2010, elle avait déjà déposé une motion contre les pesticides le long des bordures de routes qui avait été adopté à l’unanimité.
 
Ainsi, il convient aujourd’hui d’avoir une réflexion plus large sur l’ensemble des solutions. L’OEC a rappelé les fondamentaux avant de présenter un programme chargé avec de nombreux intervenants sur la question. « Aujourd’hui, il n’est plus à démontrer que l’utilisation des pesticides présente des dangers pour l’environnement mais aussi pour la santé humaine. De fait, la diminution de l’utilisation des pesticides est une préoccupation majeure que ce soit pour une utilisation domestique, collective ou agricole ».

Ainsi, professionnels et amateurs ont été conviés à participer à différentes conférences-débats dans la matinée afin d’échanger sur la question. Quels sont les impacts de l’utilisation des pesticides sur notre environnement et notre santé et quelles sont les solutions alternatives à cette utilisation en ont été les grandes thématiques.
 Après la théorie est venue la pratique avec des démonstrations de techniques alternatives dans les espaces verts et une visite d'un jardin potager.
 
L’OEC est bien décidé à travailler de concert avec l’ensemble des acteurs concernés par la question pour sauvegarder l’environnement insulaire et permettre à chacun de pouvoir continuer ses productions mais de manière responsable et bien sur en adéquation avec la nouvelle législation.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47698 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39540 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 434