Corse Net Infos - Pure player corse

Portes closes pour Paul-Jo Caitucoli à l’ODARC !


le Lundi 25 Novembre 2013 à 18:27 | Modifié le Lundi 25 Novembre 2013 - 18:45


Le Conseiller Général du Taravo avait été mis au chômage par ses employeurs de l’ODARC mais après le passage devant le tribunal des Prud’hommes il y a quelques jours, il avait été rétabli dans ses droits. C’est le plus naturellement du monde qu’il s’est présenté, lundi, devant les bureaux de la structure qui l’emploie…Mais les portes de l’établissement sont demeurées désespérément fermées. Y aura-t-il un autre jugement ou une sentence exécutoire ? Un constat d’huissier néanmoins a été établi sur place ce lundi en début d’après-midi.


Portes closes pour Paul-Jo Caitucoli  à l’ODARC !

C’est à ne plus rien y comprendre. Paul-Jo Caitucoli était stupéfait lundi matin lorsqu’il s’est présenté à son travail. Les portes de l’ODARC sont restées closes. Pourquoi ? Lui-même n’a pas trouvé d’explication sensée. Il s’est néanmoins présenté en début d’après midi avec un huissier de justice pour faire constater les faits, muni de son arrêté signifiant la réintégration. 

Tout a commencé au mois de septembre dernier, lorsque le CDD de Paul-Jo Caitucoli n’a pas été renouvelé par l’Office de Développement Agricole de la Corse. Il se devait donc de pointer au chômage mais avait aussitôt saisi le Tribunal des Prud’hommes qui, depuis deux jours, lui a donné raison. Il a même obtenu des dommages et intérêts après condamnation de l’ODARC à lui verser des indemnités. Sa réintégration lui ayant été signifiée, il s’est présenté ce lundi mais a trouvé porte close. 

Calme comme il a toujours été depuis le début de la procédure, P.-J. Caitucoli ne comprend pas la réaction de son employeur : « L’Assemblée de Corse a voté une délibération avec des budgets nécessaire à l’emploi de trois CDI. J’ai relancé l’ensemble des projets stratégiques que j’ai menés depuis 15 ans et on m’a renouvelé un CDD au terme de six mois, me signifiant qu’il n’y avait pas assez d’argent pour l’embauche en CDI. En juin 2013 l’Assemblée a notifié une deuxième fois la possibilité pour l’ODARC d’embaucher à nouveau mes deux collègues alors qu’en ce qui me concerne, mon contrat n’a pas été renouvelé pour manque d’activité, ce que j’ai contesté. En fait, dès le départ, on a nié et mes compétences et les missions que j’avais au sein de l’ODARC. J’ai donc décidé d’attaquer la structure aux Prud’hommes." 


Ce jugement a été rendu il y a quelques jours et m’a validé la requalification de mon CDD en CDI avec des condamnations de préjudice moral, campagne de dénigrement, discrimination syndicale et politique salariale. Le tribunal a rendu ce jugement exécutoire car je suis aujourd’hui à Pôle-emploi mais le jugement ayant été en ma faveur, je me suis présenté au bureau avec ma lettre de reprise et il m’a été signifié sur place, par le directeur, qu’il n’acceptait pas ma réintégration. "

Pourquoi ? 
« Simplement parce que l’ODRAC veut demander à la Chambre d’Appel de rendre suspensif
 le premier jugement. Après ça, ils seront à même de me réintégrer, mais seulement à l’issue du deuxième jugement en appel. Le tribunal attend que cela soit constaté et notifié par huissier, après quoi il se prononcera. Il peut le faire en 48 heures ou en plusieurs semaines. Personnellement je souhaite que le jugement soit exécutoire. » 

Propos recueillis par J.F.





1.Posté par Fabriziu le 27/11/2013 18:26
Hè fattu di lume un paisanu
Quandu in celu u sole si move
Quandu spunta u ghjornu luntanu
Hè fattu di lume un paisanu.
Quandu spunta u ghjornu luntanu
Hè fattu di lume un paisanu.

Hè fattu di pena un paisanu
Quandu u solcu li nasce in fronte
Quand'ella si scaglia a so manu
Hè fattu di pena un paisanu.
Quand'ella si scaglia a so manu
Hè fattu di pena un paisanu.

Hè fattu di gioia un paisanu
Quandu a pianta nasce più bella
Quandu l'alburoni si spannanu
Hè fattu di gioia un paisanu.
Quandu l'alburoni si spannanu
Hè fattu di gioia un paisanu.

Hè fattu di stintu un paisanu
Quandu a terra si face dura
Quandu u tempu si face stranu
Hè fattu di stintu un paisanu.
Quandu u tempu si face stranu
Hè fattu di stintu un paisanu.

Hè fattu di sangue un paisanu
Quandu a rimigna strangera
Li porta lu focu è lu dannu
Face corre u sangue un paisanu.
Li porta lu focu è lu dannu
Face corre u sangue un paisanu.

Poletti.-Canta u Populu Corsu

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85082 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40731 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345