Corse Net Infos - Pure player corse

Port de Propriano : La réponse de Femu a Corsica à Paul-Marie Bartoli


Rédigé par (np) le Mercredi 23 Mars 2016 à 02:36 | Modifié le Jeudi 24 Mars 2016 - 06:34


Sous le titre, « Une vérité qui ne peut être éludée », Femu a Corsica répond, dans un communiqué, au maire de Propriano et conseiller territorial, Paul-Marie Bartoli, sur le dossier du marché public du port, dans la ligne de mire du pôle financier, et sur la gestion contestée des affaires communales. Niant toute dérive, le premier magistrat de la commune se disait « ulcéré d’être mis en accusation », s’estimant victime d’une entreprise de déstabilisation et d’élimination politique. S’appuyant sur un rapport de la Chambre régionale des comptes, les Nationalistes modérés, qui constituent le groupe d’opposition au Conseil municipal, lui demandent de « procéder à un véritable aggiornamento de ses méthodes et comportements ».


Le port de Propriano.
Le port de Propriano.
Le communiqué de Femu a Corsica :
 
« La vérité est un concept qui fait souvent défaut a certains élus ... 
"La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi qu'à moins d'aimer la vérité on ne saurait la reconnaitre" Blaise Pascal 
Revenons sur certaines réalités qui ne peuvent être malheureusement occultées.
La Chambre régionale des comptes a rendu son rapport d’observation définitif de l’examen de la gestion de la commune de Propriano. A la lecture de ce rapport, le constat de la gestion des affaires publiques de Propriano par Paul-Marie Bartoli est affligeant et les perspectives pour l’avenir sont des plus sombres. 
Depuis 2014 le groupe d’opposition de Propriano a fermement dénoncé l’importance des dépenses de fonctionnement tant au niveau du personnel qu’au niveau des charges générales. La majorité municipale avait été interpellée sur la situation particulièrement préoccupante du port de plaisance et sur l’évolution de son déficit structurel.
L’opposition avait soulevé des interrogations sur la gestion des marchés publics au coup par coup et sur la politique systématique des avenants tendant à augmenter considérablement le prix des opérations, ainsi que la transparence.
Plus de quarante pages étayent les dysfonctionnements de la commune de Propriano. 
L’un des points les plus inquiétants concerne les charges de fonctionnement qui ont augmenté de plus de 100% en 6 ans. La flambée significative et continue de ces charges est à l’origine de l’érosion progressive des marges financières de la commune. En 2012, la CRC faisait état de 108 agents, sans aucun encadrement, dont 78 agents permanents et 30 saisonniers. Si l’on examine de près l’évolution des effectifs, il est aisé d’affirmer que cette situation correspond étrangement aux calendriers électoraux de Paul-Marie Bartoli ! Aujourd’hui, la commune de Propriano ne dispose plus de marge de manœuvre permettant de dégager une trésorerie suffisante pour autofinancer ses différents projets. 
La situation du port de plaisance est « particulièrement préoccupante » au regard des annuités d’emprunts qui atteignaient 800 000 € en 2013 et qui vont bien au delà des capacités financières de la commune. Selon la CRC, le déficit structurel du port de plaisance pourrait atteindre 2 millions € en 2017. 
Les lacunes en matière de passation de marchés publics ne manquent pas ! La CRC consacre six pages édifiantes à l’organisation de la commande publique ! Elle critique le manque d’organisation, notamment l’absence d’un service spécifique dédié à cette activité.  Ainsi tous les travaux dont la charge financière est considérable échappent à la surveillance publique ! La CRC dénonce une zone de risque important et l’illustre par l’exemple de la passation de marchés de travaux pour le port.
Le rapport recommande «la mise en œuvre impérative des obligations de transparence, de traçabilité et d’égalité de traitement dans les procédures de passation des marchés publics ».
La CRC met en lumière le fiasco d’une politique budgétaire menée par Monsieur Bartoli ancien conseiller exécutif, et dénoncé depuis plus de deux ans par le groupe d'opposition … 
Mais cela n’est pas étonnant en regardant de près la situation financière de la CTC… Tout cela malheureusement ne peut être qualifié de Mensonge…
Ne cherchons plus l’homme de paille !!!
Après de telles révélations, on comprends pourquoi Monsieur Bartoli ne supporte pas la présence de l'opposition autour de la table du conseil et fait tout pour la  pousser a la démission. 
Malgré le manque de respect et le mépris que manifeste avec tant de force le premier magistrat à l'encontre du groupe d'opposition, ce dernier continuera a combattre démocratiquement et avec honneur les pratiques et la gestion de Monsieur Bartoli. 
Nous demandons donc à ce dernier de procéder à un véritable aggiornamento de ses méthodes et comportements. 
Mais avec un espoir relativement faible … 
En conclusion, nous continuerons à œuvrer dans l’intérêt des Proprianais et de la Corse toute en entière, dans le droit fil du changement intervenu en décembre dernier. »
 




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 01:21 U Levante : rassemblement samedi à Sotta

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85536 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348